French Carcan


L’europe sans les européens by Yann
17/10/2009, 21:33
Filed under: Politique, Société | Mots-clefs: , ,

Près d’un million de naissances en moins par rapport à 1980. L’avortement est, avec le cancer, la première cause de mortalité en Europe.

Portrait - Diane Arbus - Enfant en pleurs - FrenchGallery

C’est un rapport terrifiant qu’à présenté le 7 mai dernier au Parlement européen l’Institut de Politique Familiale (IPF) sur  » L’évolution de la famille en Europe  » et dont on peut lire l’intégralité ici dans une traduction en français d’Isabelle Cousturié. En voici les principaux points :

– Entre 2000 et 2007, la population de l’union européenne a augmenté de 14,2 millions de personnes, mais 84% de cette croissance (12 millions de personnes) serait du à l’immigration. Ainsi pour exemple, l’Italie qui connaît une croissance naturelle négative de -0,2% million de naissances, a compensé son déclin sur le plan numérique par 3 millions d’immigrés.

– Malgré l’arrivée de tous ces immigrés dans les divers pays de l’union, il est prévu que la population européenne commence à baisser à partir de 2025.
Les moins de 14 ans étaient 94 millions en 1980, à peine 74 millions en 2007. Ce qui représente une perte nette de 20 millions de jeunes.

– Quant à l’évolution de la natalité, la situation est dramatique : en 2007 l’Union européenne comptait près d’un million de naissances en moins (920.089) par rapport à 1982. En Europe, l’indice de fécondité, qui est de 1,56 enfants par femme, reste considérablement inférieur au niveau de renouvellement des générations (2,1 enfants/femme).

– Chaque année, notre continent enregistre, du seul fait de l’avortement, une baisse de population égale à la totalité d’un pays comme la Slovénie ; c’est-à-dire qu’un enfant sur cinq conçus (20%) ne voit pas le jour. Sur 6.390.014 grossesses en 2004, 1.167.683 se sont terminés par une IVG, les pays les plus touchés étant la France, l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne.

Face à ce sombre tableau, que font les institutions européennes ?

Rien. « Parmi les 95 livres verts écrits depuis 1984 par les fonctionnaires de l’union, aucun ne traite de la famille » et « bien que la commission européenne comprenne 5 vice-présidents et 21 commissaires, aucun d’entre eux ne daigne s’occuper de la famille », déplore l’Institut IPF. Plus noir présage encore, l’ « Observatoire européen des affaires familiales » a été fermé en 2004. S’est substitué à lui un « Observatoire de la démographie et de la situation sociale » qui semble s’intéresser essentiellement aux immigrés non-européens. Signe que si l’union se désintéresse de la natalité européenne, elle apporte en revanche un soin tout particulier à développer celle d’autres peuples.

Publicités

2 commentaires so far
Laisser un commentaire

L’Union Européenne veut nous détruire et imposer des étrangers pour avoir une population débile et tiers-mondisée, ça va nous péter à la gueule !

Commentaire par Pierrot

Avec l’avortement, le credo actuel est de culpabiliser les femmes d’être femmes en les terrorisant dans la rue, ce qui ensuite les poussent à se voiler pour se réfugier du regard des hommes. La manœuvre est très au point !

Commentaire par zefi




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s