French Carcan


La nouvelle bourde de BHL by Yann
11/02/2010, 15:02
Filed under: Actu | Mots-clefs:

C’est la journaliste Aude Lancelin qui a levé le lièvre. Dans son dernier bouquin, notre ami Bernard-Henri Lévy s’en prend à Kant « ce fou furieux de la pensée, cet enragé du concept ». A la page 122 de « De la guerre en philosophie » BHL cite les recherches sur Kant de Jean-Baptiste Botul. Problème : Botul n’a jamais existé.

BHL rappelle ainsi dans son petit ouvrage que Botul aurait définitivement démontré « au lendemain de la seconde guerre mondiale, dans sa série de conférences aux néokantiens du Paraguay, que leur héros était un pur esprit de pure apparence »… Crise de rire.

Publicités

16 commentaires so far
Laisser un commentaire

BHL est le Bernard Madoff de la philosophie.

Une escroquerie pure et simple, mais qui peut encore parader dans les salons et les médias parce qu’on lui a offert une place qu’il ne mérite pas mais qu’il monnaie chèrement. Et quand on voit Angot finir de le sucer, on dégueule.

Prions pour que cette pyramide de ponzi s’effondre.

Clarence, qui te claque une bise coréenne

Commentaire par clarenceboddicker

Ignoble !
Comme la encore si bien démontré ton ami politologue sportif BRP,
Rire de BHL est antisémite !
http://www.lepost.fr/article/2010/02/09/1931700_bhl-et-le-philosophe-qui-n-existe-pas-une-bourde-qui-tombe-bien.html

Commentaire par Baudricourt

Toujours à la pointe ce Petit Roger !

Commentaire par La French Connexion

Et son livre c’est quoi le titre alors ?
Je ne sais pas faire de la philo mais c’est mon fond de commerce ?
Ou j’aime me faire avoir par des canulars ?

Commentaire par aperigord

ce type se prend tellement au sérieux qu’il n’a pas remarqué l’absurdité d’une conférence sur des néo-kantiens au Paraguay après la seconde guerre mondiale, si le pseudo-Botul avait ajouté devant l’amicale des Waffens-SS repentis, Lévy il l’aurait mis aussi en disant vous voyez bien qu’on passe toujours de la barbarie au moralisme vide, moi seul je sais et patati et patata…

Commentaire par Memento Mouloud

PTDR l’accélération à la fin !!!

Commentaire par Julie

Castoriadis démonte littéralement BHL dans cet article écrit à la suite de la critique du ‘Testament de Dieu’ par Vidal-Naquet (1979): http://www.pierre-vidal-naquet.net/spip.php?article49
Il plaide surtout pour une critique rigoureuse, capable de faire barrage à ce genre d’imposteurs.

Commentaire par Titus

Trop bon!!!
quel Philosophe ce Botul! Un don du ciel.

Commentaire par paturage

Julie,
l’accélération, moi aussi… hahahahahhahahaha

Commentaire par paturage

Le siècle des Lumières tire son nom du mouvement intellectuel, culturel et scientifique aux multiples manifestations connues sous le nom de Lumières. Il est souvent utilisé dans la littérature historique comme synonyme de XVIIIe siècle européen.

La Glorieuse Révolution de 1688 peut en constituer le premier jalon[1], mais dans l’historiographie française, la fin de règne de Louis XIV est souvent retenue. La Révolution française a longtemps été vue comme et son achèvement et son accomplissement mais certains historiens, au regard des objets étudiés, privilégient une chronologie haute (1670 – 1820). Cependant, plus thématique que chronologique, la notion de siècle des Lumières est définie par un ensemble d’objets, de courants de pensée et d’acteurs historiques. Dans le domaine des arts plastiques, il couvre la transition entre les périodes classique, rococo et néoclassique, et musicalement, il couvre les périodes baroque et classique.
Jacques-Louis David, Antoine Laurent Lavoisier et son épouse, 1788, Metropolitan Museum of Art, New York.

La fortune de l’expression provient d’emblée de son utilisation massive par les contemporains. Au-delà, le développement et l’affirmation de l’histoire culturelle et sociale depuis les années 1970, a favorisé l’usage d’une expression commode en ce qu’elle permet de penser les recherches dix-huitiémistes de façon transversale et internationale en multipliant les objets et en dépassant les cadres nationaux[2].

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8cle_des_Lumi%C3%A8res

Commentaire par paturage

cela dit je préfère nettement la peinture de Caravage à celle de Jacques-Louis David…
mais bon, chacun ses gouts.

Commentaire par paturage

s’auto-humilier à se point, j’en aurais presque mal pour lui.
Le cuistre. Quelle pitié !

Commentaire par YTM

Son meilleur ouvrage restera quand même « La philosophie pour les nuls ».

Commentaire par Sébastien

Il semblerait que BHL soit chez Ruquier ce WE…

Commentaire par blau_rix

Lol mdr quel con de premiere categorie !

Commentaire par nati

Eh oui, il y a le Botox pour le physique et le Botul pour l’esprit : tout dans l’apparence, encore l’apparence, rien que…!!!
Malheureusement ça ne nous débarrassera pas de la verve logorrhéeique de ce cuistre d’anthologie comme disait de lui Desproges.
Comme quoi, il n’y a vraiment qu’une chose qui importe à ce et à ceux qui servent sa pseudo-prose : l’image et le fric !!!
Mais bon, rien de neuf sous le Pont-neuf…

Commentaire par Pamphlet




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s