French Carcan


« Qui sont les vrais pauvres dans ce pays ? » by Yann
15/04/2010, 17:54
Filed under: La vérité toute nue | Mots-clefs:

Merci Monsieur Raufer !

C dans l’air / France 5 / 13.04.10

Publicités

82 commentaires so far
Laisser un commentaire

Merci Xavier Raufer pour cette intervention.
Cordialement

Commentaire par ago

Pb : X. Raufer est invité sur tous les plateaux dès qu’il y a un fait divers — pb. : il a de bonnes raisons bien corporatistes de promouvoir le tout répressif.

En outre, la comparaison avec le Cantal m’a fait hurler de rire : quelle est l’âge moyen dans le Cantal? Combien de population sur un même territoire?

Cette mise en scène et ces insinuations raufériennes sont vraiment risibles et ne font pas avancer le schmilblick d’un iota.

Depuis quand le mot « SOCIAL » signifierait de « combien d’argent je dispose ». C’est vraiment une vision étriquée des problèmes.

La proportion de jeunes HOMMES de 18 à 25 ans et le chômage chronique est l’un des facteurs déterminants. Et il y en a bien d’autres.

En outre, se débarrasser du problème que représente le criminel en le taxant de « prédateur » c’est un peu facile. Oui prédation, mais souvent, autant chez les SDF que chez les jeunes criminels, il y a des parcours familiaux et sociaux terribles. Et au sein d’un même groupe, des individus différents.

Enfin, c’est amusant politiquement de mettre l’accent sur les blancs qui se font tuer : le seul hic, c’est que personnellement, j’attends les statistiques sur les agresseurs, mais aussi sur les victimes. (y compris des viols). Et la vérité c’est que les victimes des homicides,d es viols, et autres agressions sont avant tout les gens qui résident au même endroit : c’est à dire des résidents des cités eux-même d’origine arabe et africaine.

Quant aux grands délinquants chers à Zemmour : mazette : les Italiens, les Irlandais, les Russes ne laissent pas leur part.

Certes, il y a un grave problème d’économie souterraine : il faudrait se demander comment cette économie peut se développer autant … et là on doit se poser la question du système – et d’abord le principe du secret bancaire – qui le permet. Autrement dit : capitalisme moderne = trafic et corruption en tous genres.

Raufer fait froid dans le dos : un autre type de prédateur.

Et FrenchCarcan n’est rien d’autre qu’un site qui promeut les intérêts corporatistes de la police.

Commentaire par Bosvo

Parfait. Merci French Carcan et Xavier Raufer. Au revoir les gauchistes.

Commentaire par Anonyme

Gauchiste ou pas : ce ne sont pas les multinationales vendeuses de systèmes de sécurité qui vont nous dire quoi penser.

Commentaire par Bosvo

Ouais sur Bosvo.

Vous pouvez dire pourquoi sur les lignes d ‘urgences police de banlieue ; à la question « a quel type appartient votre agresseur » on a systématiquement dans l’ordre :
1/africain
2/arabe
3/rien d autre.
Curieux aussi quand on demande le nom des victimes on obtient du « de souche » ou alors du touriste ne parlant pas francais : anglais ou asiatique.
On a avec vous l’argumentaire du gauchiste, c’est la société, d’ailleurs si on balance des gens sous un train ou si l’on deal de l’héro ou du crack c’est du à la délinquance en col blanc, les riches.
Assurément.
Pareil pour la prison. C’est pas la solution c’est l’école du crime. On se demande d’ailleurs comment ils ont pu y entrer pour la première fois; LA SOCIETE !! me dit le commissaire politique….

Curieux aussi comment les petits fanions avec de jolies inscriptions en arabe au rétro-viseurs éloignent les flammes des combustions semi-spontanées de véhicules la nuit. Là le commissaire politique cherche encore mais la piste sacrée est privilégiée.

Jamais vu un délinquant irlandais ou italien en 11 ans. Jamais.

Le facteur chomage, la bonne blague. Sur la délinquance des mineurs c’est par peur du chomage futur ? Ou le choix cornélien entre fac de psycho ou fac d’histoire de l’art, quand les plombiers ne trouvent personnes.
Y a pas de jeune dans le cantal. Les individus apparaissent avec l’âge de 50 ans, inexplicablement, les quelques individus que l’on mets pour assurer les taches difficiles ne font pas d’enfants, dans cette région ou le plein emplois; certaines entreprise ont même du mal a recruter.

Leurs parcours familiaux on s’en tape, que votre inadapté de père vous foutait torgnole sur torgnole ne vous absout pas si vous en mettez vous même au premier inconnu. Pas plus que l’inceste ne justifie un viol.

Le criminel est effectivement un prédateur que l’on extermine pas assez.

Commentaire par A.g.

Pas de jeunes dans le Cantal ?

« Intitulé “Pauvreté, précarité, solidarité en milieu rural”, le premier rapport émane de l’Inspection générale des affaires sociales et du Conseil général de l’agriculture. Il révèle – ce que taisent volontiers les bien-pensants – qu’en France,la vraie misère se trouve à la campagne. Un “espace rural” ( 60% du territoire, 18% de la population, 11millions d’habitants) que le rapport qualifie cruellement de « véritables territoires de relégation » : un « taux de pauvreté rurale supérieur à celui des zones urbaines », avec « surreprésentation des ménages et couples jeunes, pauvres avec enfants » ; une surreprésentation des ouvriers (32 %) et des employés (27%) ; une pauvreté moyenne (13,7 %) supérieure à celle des espaces urbains (11,3 %) – dans un tiers des départements ruraux, ce taux atteint 19% ! »

http://www.valeursactuelles.com/parlons-vrai/parlons-vrai/violences-v%C3%A9rit%C3%A9-des-chiffres20100415.html

Commentaire par Pri

Très « impressionnistes » ces réponses.

Bien sûr, il y a des agressions et des intimidations contre les bandes, mais les membres de ces bandes s’agressent d’abord entre elles pour des raisons de terriroire. Elles agressent aussi les filles de leur propre milieu et peuvent même forcer des jeunes à participer.

Ces violences ne sont pas gratuites et ne s’expliquent pas seulement par « le gout de la prédation ». C’est un système.

Ces jeunes sont des candidats au banditisme. Il faut qu’ils montrent une absence de crainte « au plus vieux » dans l’espoir de se faire recruter.

Ces bandes existent depuis les années 80.
Une enquête a été faite à Montréal (MARIANI) qui les décrit en détail.

Les « cellules » se constituent par tranches d’âge, et en fait, ce sont les plus jeunes qui prennent le plus de risques, se font tuer en pleine rue à 14 ans, pour des gens mieux planqués.

Ces jeunes sont des prédateurs mais aussi des victimes d’un système mafieux très hiérarchisé. Où comme ailleurs, il y a les donneurs d’ouvrage et les travailleurs.

Je lis partout que « et ben les Asiatiques ils ne le font pas ». Excusez-moi : vous vous foutez le doigt dans l’oeil jusqu’au fond du coude : TOUS les groupes sont représentés, mais les Asiatiques, sauf exception, ne recrutent qu’entre eux et exercent plus une violence interne et se spécialisent dans d’autres rackets.

Les mafias n’ont pas de pays : elles suivent les marchés illicites les plus juteux et les possibilités de blanchiment.

Qui les nourrit ?

Demandez-vous donc comment il se fait que des « raves » où l’on consomme en masse de l’extasy (jeunes bourgeois) puissent être organisés.

Posez-vous des questions sur les lieux où ils se tiennent?

Visitez les bars luxueux et regardez ce qui s’y passe (pas toujours facile : car fermés)

Tous les lieux (fêtes) où l’on consomme de la drogue dans Paris même.

Les clients des mineurs prostitués. Qui sont-ils ? Et bien non ! Pas les « méchants banlieusards » sans foi ni loi : eux ramassent le fric. Ce sont des artistes, des notables, des intellectuels, des politiques etc.

Le marché illicite ne concerne pas que les Noirs et les Arabes : c’est ridicule. Et e fric gagné est réinvesti. Facilement.

C’est ce qui explique le développement des bandes violentes : la consommation dans toutes les sphères de la société de produits illicites (y compris prostitution) et la facilité de réinvestissement.

Si vous ne voulez rien voir ni rien piger : je n’y peux rien.

Commentaire par Bosvo

Début

Je voulais dire « contre les « blancs »

Commentaire par Bosvo

« Quant aux grands délinquants chers à Zemmour : mazette : les Italiens, les Irlandais, les Russes ne laissent pas leur part. »

Je n’ai jamais vu de ma vie une bande de russes ou d’italiens qui se retrouve en garde à vue pour avoir massacré une personne au passage dans la rue. Encore moins des asiatiques ou des Indiens.
Par-contre des bosniaques des tchetchen, des arabes, des noirs, des roumains etc… je ne les compte plus. Je dois surement avoir besoin de nouvelles lentilles.

Commentaire par Jenycroispas

Au sein des groupes ethniques, il existe bien plus de victimes innocentes que les quelques exemples de FDS qui se sont fait tabasser ou tuer.

Victimes innocentes qui ne peuvent encore moins se plaindre car elles résident dans les quartiers de ceux qui les ont violentées. Et avec le temps, une partie de plus en plus importante de ces victimes finissent par passer du côté des bourreaux. Surtout quand les bourreaux semblent trouver des « créneaux économiques ».
Voilà la vérité et ces phénomènes sont analysés et connus depuis longtemps.
Le problème des Français bavards – de droite ou de gauche – c’est qu’ils ne lisent pas les sociologues et les criminologues des autres pays où ces phénomènes se sont développés avant et qui ont travaillé sur ces dossiers depuis trois décennies.
Les « immigrations » ne résident pas toutes aux mêmes endroits et de ce fait, les facteurs, les possibilités et les méthodes diffèrent.
Je rappelle qu’en Campanie (Cf le bouquin de Silviano), les jeunes Italiens commencent à jouer avec des armes dès l’age de 14 ans. Et que le fric de la drogue et du proxénétisme est investi dans le béton, le recyclage, l’immobilier, le textile etc. Comment est-ce possible?
Vous supposez à tort qu’il existerait une mafia gentille, celle qui ne tue pas le passant, et une autre plus méchante, qui le fait.
Le problème est que les deux phénomènes sont intimement liés et lorsque la première gagne en puissance, de nouveaux types de délinquance naissent.
L’idée qu’il existerait une mafia pas gênante d’un côté et des bandes de jeunes violents est fausse, bisounoursienne et néfaste.
La criminalité organisée profite de cette vision des choses, car c’est elle qui alimente la délinquance des mineurs. Sans la première, la deuxième n’existerait pas : et les armes ne circulent pas dans les banlieues par miracle.
En outre, pour que la délinquance jeune prospère, il faut que les jeunes aient des MODÈLES. Et qu’ils aient des clients … vous avez : ces clients qui se croient « honnêtes ».
Les jeunes violents « ethniques » n’ont pas pour modèles des Mandela ou des Che Guevara ni même des Malcom X. Non. Ce sont les Scarface et tous les personnages mythologiques de la mafia qui parviennent parfois à finir leurs jours dans d’immenses propriétés avec piscine, voisins des membres des élites les plus riches, même lorsqu’ils sont passés par la case prison. C’est la réussite de certains de ces mafieux qui les éblouit.
Et la corruption à grande échelle n’est possible que parce que le contexte – accroissement généralisé de la corruption, nouvelles possibilités de recyclage financier, pays d’évasion fiscale – et les mécanismes économiques le permettent.
Tout comme beaucoup de gens « honnêtes » consomment de la drogue, plus encore s’accommodent parfaitement de la prostitution – un secteur qui rapporte énormément d’argent après la drogue – et même, la défendent comme un « droit du consommateur » alors que le marché de la prostitution est majoritairement entre les mains des patrons de bars et hôtels mafieux. Là encore, le client « honnête » collabore avec le mafieux, mais ne veut surtout pas le savoir. Idem pour les « bienpensants » qui consomment de l’ecstasy, de la cocaïne ou autres drogues récréatives et que l’on trouve dans tous les milieux, et parfois même dans les milieux les plus riches. Ils entretiennent et stimulent ces marchés, les luttes de territoire et la violence.
Raufer a raison sur le risque mafieux, mais il a tort de nier le facteur « défavorisé » car évidemment, et la criminalité existe toujours, mais son accroissement est bel et bien liée à l’accroissement de gens qui ont le sentiment de pouvoir risquer la prison car ils estiment avoir moins à perdre et plus à gagner. Donc, ville + chômage + type d’emplois repoussoirs – zone de recrutement des mafieux. Et il est idiot de comparer avec le Cantal : depuis le Moyen-Âge les brigands de tous poils ont toujours cherché à se « perdre » dans les villes.
Les sites de votre genre découvrent, tout comme les bobos « bisounours », la misère des De Souche. J’ai rencontré par hasard en Bourgogne dans les années 90 une famille de cantonniers. Père – travailleur saisonnier alcoolique; et mère un peu plus instruite au foyer. L’aîné était obèse et travaillait bien à l’école et le plus jeune était très turbulent – il avait alors 4 ans, et le père ne le supportait pas et lui filait des coups de ceinturon. Je ne sais pas ce qu’il est devenu – mais en tous cas, aucun des deux enfants n’allait bien. Je peux parier que le premier est sous pilule et le second, en déviance.
Les ethniques ne sont pas toujours coupables de l’immense misère qui existe dans plusieurs couches de la population et parmi beaucoup de gens. Cette misère a « échappé » aux bobos – qu’ils soient les chauvins bien cleans de chez French Cancan ou chez les bobos – combien de gens se saoulent la gueule à en crever? Se droguent? Sont sous médications psychiatriques? Chez les DSouche? Qui sont-ils?
Ceux qui prétendent parler au nom des pauvres FDS se sont tranquillement contrefoutus du sort de ces FDS écrabouillés par le système aussi longtemps qu’ils ne se sont pas sentis eux-mêmes menacés de se faire trouer le lard par un délinquant bronzé. Et à présent c’est haro sur les bronzés.

Il serait intéressant de comparer les parcours des jeunes criminels blancs et ceux des bronzés pour voir s’il existe véritablement une différence. Cela permettra de tirer la chasse sur la négation rauférienne de la misère sociale. La délinquance se développe pour 2 raisons : a) la misère sociale – qui ne signifie pas forcément le dénuement total – et b) les possibilités offertes par la criminalité.

Les zones de misère sociale existent partout, avec des effets différents selon les populations et la classique opposition ville-campagne.

Raufer prétend que tout s’explique par l’existence de prédateurs. C’est un peu court.

Je ne dis pas qu’il n’y a aucune motivation ethnique mais les groupes sont constitués autour d’une solidarité ethnique parce que cela coule de source. Tout comme vous êtes solidaires de votre famille ou de votre voisinage : vous connaissez votre environnement et vous savez comment il fonctionne. Mais la motivation de la violence est nourrie par autre chose que la guerre ethnique – cette autre chose : c’est la perspective de survie – plus risquée mais bien meilleure – par d’autres moyens que les moyens « ordinaires ».

La solidarité ethnique n’est par ailleurs pas totale puisque les bandes rivalisent pour la maîtrise de territoires.

Elle ne l’est pas non plus puisque les filles « bronzées » sont les plus faciles à utilisées dans la prostitution (dans d’autres rôles également): elles sont vendues et revendues entre bandes et « déplacées » selon les besoins.

Au lieu de répéter du fait divers filtré par l’interprétation des médias, elle même influencée par les luttes partisanes de conquête de l’opinion publique et du pouvoir, et par votre propre frustration « idéologico-ethnique » : regardez l’ensemble, au lieu d’essayer par tous les moyens de faire entrer la réalité dans votre grille de lecture.

Les jeunes Asiatiques délinquants ne peuvent pas se livrer aux mêmes types de « déploiements » de force pour la bonne raison qu’ils sont minoritaires et se feraient écrabouiller. Ils sont donc forcés d’opérer différemment.

CF MARUANI – La Face cachée des gangs de rue.
Montréal.

Je précise qu’à Montréal les gangs de rue sont constituées d’Haitiens, de Jamaicains, de Latinos et de Libanais; selon les régions, de Vietnamiens. Mais il y a eu la jonction avec les Hells Angels. (Patron : Mom Boucher sous les verrous)

(Étude de Chin Ko-Lin); certains sont multiethniques.

Enfin, je vous signale qu’à Montréal dans les années 80 avec la guerre au Liban, la résistance chrétienne était financée par la drogue vendue aux quatre coins du monde notamment à Montréal. Un policier des stups montréalais s’est d’ailleurs fait descendre.

Vous êtes de gros naîfs convaincus que la société est pure, sauf chez les bronzés arabo-musulmans.

Commentaire par Bosvo

Il faudrait avoir, dans le Cantal et dans une ville de Seine Saint-Denis à fort taux de délinquance a) le pourcentage du chômage b) le pourcentage de jeunes hommes âgés de 14 à 30 ans. Et il faut aussi qu’il y ait des marchés de consommateurs de produits illicites.

Le texte ci-dessus fait abstraction de beaucuop trop de données. Raufer fait du brouillage pour faire passer son programme non avoué : la promotion de « produits » de sécurité et le déploiement de la surveillance sur tous les citoyens (délinquants ou non) en cette période de crise et de sentiment généralisé de révolte contre le système.

Commentaire par Bosvo

Effectivement les sociologues comme les muchilli qui étudient la délinquance de leurs bureaux je ne les lis pas, pas de temps a perdre.
Inutile de mélanger les brillantes théories ca ne corresponds pas.
Je ne m’intéresse pas a l’infime fractions des faits qui passent a la télé entre la météo et les résultats du foot, cux que je vois a longueur de journée me suffisent.

Le phénomène de bande ne corresponds pas aux actes de violences urbaines francaises. On assiste à un glissement vers la meute soit un groupement ponctuel sans hiérarchie réelle ni autre inscriptions dans le temps que la commissions du méfaits (cf CPE champs de mars pour l’exemple le frappant, ou gare du nord).
Etude Renseignement Intérieur.

Sur le trafic de drogue et la criminalité type mafieuse; maroc, liban, premiers producteur de haschich au monde. Pas de connection possible avec les familles implantés au bled avec celle qui sont dans ce qui devient les califats de banlieues ? Aucune facilité avec les connaissances sur place ou plus simplement la langue ? Ne me parlez pas de la cocaine, aucun sud américain ne tiens les points de deal, cette substance passe désormais par l’afrique la route du nord étant nettement plus hasardeuse par la répression américaine et antillaise qui quoi qu’on en dise sera toujours supérieure a celle togolaise ou marocaine.
Je laisse tous lecteurs chercher les principaux pays producteurs d’opium matière première d’héroine et les routes empruntées.
Les structures un peu plus organisées ne se constituent non pas en fonction de territoire mais de compétences (conduites, blanchiements, fourgues, agression, armes…) plus que dans un domaine territorial, se faisant et se défaisant au besoin. La maigre cohésion souvent illusoire n’est plus qu’une légende les mecs se lachant en audition dés que possible.

Vous ne parlez pas non plus des différences spirituelles ou philosophique entre un islam qui autorise le mensonge contre tous non musulmans (Takiia si ma mémoire est bonne), l’afrique ou l’on se fout de tout et en particulier des règles même les plus élémentaires (200 morts qui essayaient de récupérer de l’essence sur un site d’accident férroviaire) et l’asie où la philosophie bouddhiste oriente positivement beaucoup plus que le continent voisin. Tout comme une influence chrétienne ou protestante.
Rien non plus sur les différences d’éducations ou de place des enfants dans la famille bien différente entre les civilisations incompatible avec l’organisation occidentale, non, non toujours la faute des riches. Rien non plus sur une fécondité en totale contradiction avec les ressources personnelles mobilisables pour leurs assurer une croissance correcte dans le milieu qui est le leur. Ou même un suivi le plus basique qu’il soit de leurs instructions.

Aucune preuve réelle des organisations asiatiques, c’est fourbe le jaune, les enquêtes sont impossibles, les dossiers étouffés ; on retrouve d’ailleurs ici là la très actuelle gradation dans la valeur de l’immigration seul les originaires d’afrique ont des excuses les asiatiques eux sont une menace. Peut être sont ils moins disponibles pour distribuer des tracs, trop occupés a bosser.
Curieux aussi qu’un pays éthniquement préservé; le japon ait un des taux de délinquance le plus bas au monde, malgré ses inégalités, c’est social on vous dis.

Ne vous inquiètez pas continuez de faire le grand écart entre la dénonciation de l’approximation, de l’empirisme ou de l’expérience pour ensuite y faire référence dans une histoire digne de dickens.
Continuez de prendre les sociologues, merveilleux métiers qui arrivent a faire passer l’enfumage pour une science qu’il n’est en rien surtout quand ils proviennent d’un pays ou les juges justifient la charia, aprés tout là aussi ce n’est qu’un fait déformé par les médias. Conservez votre hauteur de vue d’ensemble ceux qui ramassent une mamie de 80 ans violées à son domicile cambriolé n’y connaissent rien, trop impressionnés pas assez élevé pour une analyse. Pareil pour l abruti choppé pour avoir mis un coup de cutter au visage lors d un vol de portable, c’est parce qu’il regarde scrarface, on a rien compris.
Vivement la prochaine manif que vous soyez rattrapé par la réalité.

Commentaire par A.g.

Mélange de pauvreté, de non-assimilation organisée depuis tout en haut, de consommation de stups par la haute société, et d’une culture de l’excuse 68tarde type « touche pas à ton gamin » et zéro fessée.
C’est, à mon humble avis, un peu de tout ça, et une bonne dose d’hypocrisie.

De plus je ne comprends pas le principe de pointer du doigt la pauvreté rurale afin de détourner le regard de la présence de mêmes paramètres, mais dans un contexte urbain à population concentrée. C’est comme en chimie, plus il y a d’éléments, plus il y a d’interactions, ce qui fait que le milieu urbain a toute logique à être plus propice à développement de « maladies », de propagations et de mutations de maux.
Pourquoi ne pas considérer qu’en campagne, il existe une inertie vis à vis de ces phénomènes ?

Commentaire par Kazim Ihr

Tout à fait d’accord avec l’analyse d’ A.g

Commentaire par Jenycroispas

La population des banlieues entre 1950 et aujourd’hui s’est multipliée par 20. Parallèlement, il y a eu une promotion de l’accès à la propriété, la disparition des petits commerces et l’envahissement de ces zones par les périphériques et les multinationales.

C’est un phénomène mondial et personne ne s’est soucié, surtout à droite, des conséquences de cette séparation radicale entre ces 2 environnements : centre-ville et banlieues populaires.

Vivre dans cet environnement pouvait à la limite se justifier lorsqu’il y avait du travail mais ce n’est plus le cas et tous ces gens que vous haissez en raison de leur couleur l’ont compris plus vite que vous.

J’ai habité moi-même à Montreuil et je peux vous affirmer que beaucoup de gens à Montreuil rêvaient de vivre à Paris bien avant les émeutes. Ils n’ont pas accepté le déploiement des cités et la désintégration de l’environnement. (année 60).

Le développement des cités a provoqué un exode. Et se sont ajoutées les campagnes en faveur de l’accès à la propriété (et de l’endettement généralisé). Puis la violence s’est accentuée. Qui a provoqué à nouveau un exode.

En effet, vous n’avez pas tort : je préfère écouter les sociologues, les criminologues, les poètes et les écrivains parler de ces questions plutôt que des gens comme Raufer qui ont un intérêt économique et politique à stimuler les sentiments d’insécurité et à vendre des dispositifs de sécurité.

Maintenant, si vous voulez que ces gens là décident de votre sort : grand bien vous fasse.

Je vous rappelle en passant que les États européens sont les premiers à utiliser la drogue comme revenu et comme instrument de domination (cf la guerre de l’Opium) et États-Unis (à de maintes occasions).

Si on veut lutter contre les petits trafiquants, il faut s’attaquer aux gros qui alimentent les petits.

Je m’excuse : au contraire, Raufer étudie la chose depuis ses bureaux lointains (USA) comme son pote Bauer, tandis que des Luc Bronner ou des Pedrazzeti et bien d’autres sont sur les archives policières et sur le terrain.

Commentaire par Bosvo

Raufer habite dans le XIIIeme mais c’est pas grave. Quant au nombre de fois ou Bauer squatte la place bauvau il supporte assez bien le jet-lag on dirait, et Wolton revient de dix jours a Dubaï haut lieu d’études sociologiques, phares de la discipline… Mais passons

Les sociologues sont bénévoles ? Une caste de gauchistes qui se distribuent les diplômes dans cette « science », avec un sympathique poste de chercheur au CNRS à la clef. Leur théorie sont calibrées pour n’attirer aucune hostilité en banlieue ou ils vont faire leurs safari, l’accès au administration ne posant pas de problème qu’elle que soit votre opinion, sinon c’est facile, ce sont des comploteurs anti-démocratique.

A la limite je préfère une entreprise car elle est réellement confrontée au principe de survie face au réel, pas de reclassement dans une administration ou un poste de prof a vie.
Le client que l’on plume est une légende de fonctionnaire ou de lycéen n’ayant jamais bossé. Un client arnaqué c’est quatres clients perdus.

Plus d’emplois ? 100000 poste non pourvus en Ile de france. Disparition des commerces de proximités ? Parce que les clients sont sommés d’enrichir le marchand de la rue qui vend ses produits deux fois le tarif de ceux qui se sont associés pour monter une grande surface comme les Leclerc en leurs temps ? Au nom de quoi au juste. Du lien social ? Pas de contact humain avec la caissière ou le mec qui remplit le rayon ? Foutaise.
Et quand bien même si vous allez faire vos courses ou à la banque pour trouver a qui parler il faut consulter d’urgence.

La drogue comme instrument géopolitique. C’est d’un autre siècle tout çà. Seul la Chine envisage le trafic de drogue en terme d’arme comme une autre dans sa doctrine militaire, son livre blanc en quelque sorte, rien de concret pour le moment. Le mexique n’utilise pas la drogue pour destabiliser la frontière Us c’est un phénomène non dirigé étatiquement.En outre le cout est largement supérieur au avantages pour les pays développés. Maladie (thailande), criminalité (prohibition us), désordre comportementaux en hausse (partout), improductivité (russie avec l alcool), accident, ressource attribuées a la lutte, les seuls à tirer des bénéfices réels sont les producteurs et les trafiquants. On se rejoint par contre sur la cible des gros producteurs. Bombardons le palais de Mohamed VI. Et il n’y aucune distinction entre un petit et un gros producteur. On ne fait pas la distinction entre un petit et un grand empoisonneur.

La violence n’est pas l’exclusivité de la zone banlieue au contraire; les banlieues sont calmes -comprendre quand aucun élément étranger n’interfère dans l’ordre naturel des barbares-. La violence n’apparait que quand les populations de banlieue se déplacent dans les zones centrales ou rurales, nombres de cambriolages ou de vol à main armés se produisant dans les régions rurales par des éléments qui en fuyant regagnent les banlieues, pas le village d’à coté. Demandez au Pc autoroutiers ou aboutissent les chasses non interceptées si vous doutez. pour les villes prenez les transports en commun, la aussi merveille du socialisme, ou l’on s’entasse dans des wagons ou des bus puants et inconfortables, a subir des comportements ou des conversations non souhaitées, et je ne parle aucunement d’étrangers, n’étant pas ségrégationiste.

Donnez votre fric aux branleurs et parasites en tout genre c’est votre droit, mais dégageons les des postes de décisions et des subventions publiques. On ne transplante pas un coeur humain, on construit pas des ponts, on ne va pas sur la lune avec des écrivains ou des poètes, encore moins avec des sociologues. Pareil pour la conduite d’une société.

Commentaire par A.g.

« J’ai habité moi-même à Montreuil et je peux vous affirmer que beaucoup de gens à Montreuil rêvaient de vivre à Paris bien avant les émeutes. Ils n’ont pas accepté le déploiement des cités et la désintégration de l’environnement. (année 60). »

Tu oublies que dans les années 60 ces cités étaient à la pointe de la technologie (avec douche, cuisine équipée et etc) et quelles étaient occupés par une classe moyenne plutôt aisée et à cette époque les violences n’existaient pas. A cette époque « les cités » ne posaient pas de problèmes curieusement.

Commentaire par Jenycroispas

Je n’oublie rien du tout. Pour les banlieusards de la classe moyenne : c’était objectif Paris dès le départ – même lorsqu’ils avaient la maison avec jardinet.

Les gens n’ont pas autant été tentés de vivre à Paris alors qu’au moment de la construction de HLM, beaucoup d’appartements à Paris n’avaient pas encore l’eau chaude et qu’il fallait encore partager les chiottes dans le couloir avec 10 autres personnes. (11e autour de 1970). Lorsque Paris a été rénové, les attitudes ont changé.
Et ceux pour qui cela a été possible ont visé Paris ou encore, le pavillon.

Les gens ne comparent pas leur situation avec le passé mais se comparent avec leur contemporain. Si ce n’était pas le cas, vous ne seriez pas horrifié de la violence, car au XIXe siècle, la violence urbaine était bien plus répandue.

Raufer est imprégné d’une vision politique qui est celle des « cadres » de la sécurité de l’État américain. C’est avec eux qu’il communie. Or, les États-Unis ont un bilan catastrophique côté sécurité.

Ce Raufer me semble bien plus éloigné du réel que ces sociologues de terrain que vous haissez … sous prétexte que ce sont … des fonctionnaires.

Commentaire par Bosvo

« Or, les États-Unis ont un bilan catastrophique côté sécurité.  »
Cela s’explique par :

-une libre circulation des armes à feu
-aucun système de santé tel que la secu ou autre
-frontière commune avec de gros exportateurs de drogues tel que le Mexique où d’ailleurs les gens meurt par dizaines tous les jours au milieu des fusillades inter-gangs.
-Une très forte disparité entre les populations (WASP, noirs et latino et même asiat) ce qui amène des « ségrégations naturelles ».

Je ne crois pas que l’on peut comparer la France avec les USA.
Si abdel habite aux USA est qu’il est issue d’une famille tout juste immigrée et bien il est laissé pour mort à moins qu’il travail dure, il es exposé à des risques sanitaires car aller voir le médecin pour les ricains ce n’est pas permis à tout le monde et enfin il vie au milieu de gangs armés comme l’agence tourisque.
Par-contre si il a eu la chance d’arrivée sur les plages Corses, évidemment c’est tout autre chose :
-sécu
-allocations (si il a déjà été nationalisé)
-associations
-nationalisé au bout de X années de résidence en France
Bref, ce n’est pas du tout comparable et la liste que je donne est extrêmement loin du compte.

Commentaire par Jenycroispas

Vous semblez bien haïr les société privée, donc l’un dans l’autre. Mais en fait rien de tous çà.
C’est juste une question d’honeteté intellectuelle.
Juste un rapprochement du discours qui colle le plus avec mon observation.

Bilan catastrophique des Usa, la bonne blague.
Parlons de l’afrique du Sud, du Brésil, ou du Libéria…
Les armes a feu ? aucune corrélation, la suisse est l’un des pays les plus surs, elles sont en ventes libres. Interdites à la population au mexique par exemple, un pays sécurisé là aussi.
Les villes Us ou elles sont obligatoires a l’installation ont vue leurs taux de criminalité chuter à 0% du jour au lendemain.

Sécu sociale ? C’est sur que d’arroser les gens avec l’argent des autres ils n’ont pas à se fatiguer pour aller le dérober eux même.

Enfin quand même, lire que la violence nous choque actuellement car elle était plus répandue avant, ce qui reste a prouver d’ailleurs les stats au XIXème…, ca rappelle doucement l’insécurité qui n’était qu’un sentiment pour certains.

Le gros défaut des Usa pour les français élevé et baignant dans la social-démocratie, c’est que les usa ont un système basé sur la responsabilité individuelle, une population rétive à toute emprise étatique, un état centré uniquement sur les mission régaliennes, une absence de préjugé à l’usage de la coercition civile ou politique. Quant un pétrolier s’échoue sur leur cotes, ils ne pleurent pas en nettoyant les cailloux sous les caméras, ils mettent des lois en place et augmentent les gardes cotes pour les faire appliquer, sans tergiverser, sans se soucier de l’opinion. Ce volontarisme et cette exposition au risque, à l’incertitude de la réussite de l’action est totalement étranger même exclut en France. Surtout parmi les décideurs publiques où le maintient du statut a présent, l’absence de prévention, l’inaction autre que l’affichage et l’indemnisation face à n’importe quel aléas est la règle. L’immobilisme sur fonds sociaux.

C’est sur qu’en disant le contraire Raufer peut agacer.

Commentaire par A.g.

C’est social qu’on vous dit !!!
ça me rappelle cette histoire, où des entreprises s’étaient pointées dans une banlieue avec 1000 postes à pourvoir et où seulement 11 « jeunes » avaient fait le déplacement…

Commentaire par Flannigan

Que veut dire « Social » à votre avis?

Commentaire par Bosvo

Quand on nous explique que le « djeun » deale et fout le sbeb parce qu’il trouve pas de travail, l’exemple que j’ai cité révèle que le problème n’est pas là…
vous refusez de voir qu’il y a, avant tout, une fixation identitaire qui consiste à chier sur le pays d’accueil en mythifiant une origine étrangère. Cet état d’esprit ne peut en rien poser les bases d’une société apaisée. Sans une communauté nationale soudée on ne peut que s’enferrer dans la balkanisation.

Commentaire par Flannigan

Ce que je remarque et qui m’amuse grandement, c’est cette admiration sans borne pour le capitalisme sans frein par ceux-là même qui haissent l’immigration (bronzée) alors que l’entreprise privée, grande et petite, adore l’immigration, quelle qu’en soit la couleur … cette immigration qui lui a permis d’écrabouiller les plus petits salaires et d’assurer la mobilité sociale d’une partie de la classe moyenne. (P. ex. les petits patrons de chantiers, les gens du textiles, des vignobles, de la restauration etc.).

Par ailleurs, lors de mes visites à Paris, je prends des photos et j’observe que les gens qui ont les mains dans le camboui, le béton et le plâtre et qui trimballent les choses les plus lourdes sont à 95 p. 100 des bronzés.

Ces photos rendent parfaitement ridicules ceux qui tentent de faire passer en bloc les bronzés pour des flemmards.

Commentaire par Bosvo

C’est parce-que tu prends tes photos lors de tes vacances d’été ;)

Commentaire par Jenycroispas

Enorme le coup de la photo, exactement ce que je disais sur les safaris sociologique des mecs déconnectés de la réalité.
Surtout d’un gars qui reproche l’impressionisme des commentateurs.
De plus c’est aussi débile que de se rendre dans une salle de la nasa et dire ensuite qu’il n’y a que des blancs car les autres sont dégénérés. Les mecs qui sortent les poubelles a rouen ne sont pas bronzés, sûr par contre qu’en seine saint denis… L’effet de concentration géographique joue aussi, et curieusement les zones de criminalité collent avec celle des implantations immigrés -étude du Point de quelques années déjà-.

Il est indéniable qu’il existe des personnes immigrés qui viennent pour bosser et se sortir de la misère originelle. Les types qui vendent des tours eiffel l’été sur le champs de mars ne viennent pas pour se la couler douce en pompamt le maximum. Vous trouverez aussi des algériens qui pour rien au monde retournerait dans un bled qu’ils ont vu déprérir, qui éduquent leur gamins correctement, assurément.

Le hic, et c’est l’exact miroir du discours officiel, c’est que ce n’est qu’une fraction de ceux qui arrive.

Personne n’érige d’autel au Capitalisme que vous semblez honnir. La poste dans son secteur courrier se passerait bien de la main d’oeuvre immigrée et son secteur bancaire se passerait bien de l’obligation d’ouvrir des comptes a tous les résidents français, et vu la productivité et les revendications qui naissent immédiatement dans la restauration (régulations, chantage a la discrémination, revendication religieuse comme a air france ou renault). Pareil pour les délocalisation qui sous le coût des transports qui augmentent et surtout des controles qualités délirants commencent à s’inverser. Seulement le communisme ou le le socialisme a la miterrand avec ses nationalisation on a vu ce que celà donne quand il y a compétition économique. Une petite pensée pour les acheteurs de Bull à l’époque.

Le salaire fixé à minimum par l’état ou une législation du travail et du commerce aberrantes -autant pour l’absence de frein au capital- plombe l’emplois bien plus qu’un pseudo complot des grosses sociétés financières. Mais ce n’est pas le sujet.
Cà c’est le mythe du « social » à la gauche française; pas le social sens interaction entre les groupes d’individus qu’a toute activité humaine mais : « la société ne fais pas assez pour politiquement ou économiquement intégrer ses pauvres et gentils immigrés »

L’absence d’action politique coercitive réelle face à l’invasion étrangère, c’est çà le noyau du problême, en particulier sur la délinquance.

Commentaire par A.g.

La gauche ne s’est jamais mobilisée pour RÉCLAMER de la main d’oeuvre immigrée, bien au contraire. Le patronat, si.

Vous aurez beau gesticuler : la circulation des migrants n’a pas de cause morale, culturelle ou idéologique mais économique.

Tout le reste n’est qu’un vain bavardage.

Commentaire par Bosvo

Ca fait quand même des électeurs pour le PS Bosvo, donc la gauche s’accommode assez bien de la création de millions d’électeurs nouveaux. Le « Patronat » est responsable certes mais les coupables sont d’abord Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac et Sarkozy. Ceux encore en vie devront comparaitre.

Commentaire par Yann

 » Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire . »
Boumedienne

« Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats. ».
Erdogan

Les délires d’un Kadhafi sous coke…

Les cafards qui décrochent les drapeaux français pour en mettre un étranger sous l’Arc de triomphe ou les affichent dans les mairies lors des mariages c’est une saine manifestation festive de joie populaire.

A part çà c’est pas idéologique

Et la cgt ou les socialos sont pour le retour au pays des immigrés. Ils le chantent tous les samedis à chatelet ou viennent aider a déloger les squat de gymnnase comme a cachan. Pareil pour les écolos où un sommet sur le climat se transforment en un « acceuillons les populations du sud ».

Le réel.
Tristement réel et toujours contrariant pour les idéologues à deux balles.

Vous avez raison, vous ridiculiser avec vos conneries usées est vainement une perte de temps.
Profitez bien des des rmi, des bourses d’études, des tarifs étudiants, des facs gratos ou l’on peut faire entre deux blocages trois ou quatre doctorats de socio ou de psycho voir d’histoire de l’art si l’on aime les poètes. Tranquilles pour finir prof. Cà se termine, les caisses sont vides et ceux qui payent commencent à se reveiller.

Le plus plaisant c’est quel que soit le vainqueur vous serez les victimes.
Idiots utiles tout çà…

Commentaire par A.g.

L’économie, les amis, l’économie … la segmentation de la consommation, les profits, les investissements à l’étranger, la conquête de nouveaux marchés : ça c’est le Réel pour ceux qui vous dirigent … véritablement.

Commentaire par Bosvo

[…] Xavier Raufer : « Qui sont les vrais pauvres dans ce pays … […]

Ping par According to D’Ag, Low Prices Are in the Bag | Garage Sale

Bonjour French Carcan, peut tu me donner l’intitulé du son de fond à la fin de la vidéo?
Merci ;-)

Commentaire par céline76

céline76 : Thelma Houston / Never Give You Up / 1981

Commentaire par Yann

Dans le débat actuel autour de la violence en banlieue, lors de la campagne pour la Présidentielle de 2007 Jacques Cheminade avait donné quelques pistes de réflexion autour déun vrai projet de désenclavement de la banlieue, le Plan Jaures :

– arrêter toute mesure provocatrice du type de celles proposées par MM. Sarkozy, Villepin et de Villiers, comme expulser les étrangers en situation régulière arrêtés lors des émeutes ou orienter des jeunes de 14 ans vers l’apprentissage, en cassant toute perspective de promotion sociale réelle ;

– redéployer réellement une police de proximité, rétablissant l’ordre et rendant l’espace public aux jeunes, et tisser un réseau de médiateurs sociaux grâce à des emplois jeunes, pour éviter d’avoir recours à des CRS ou à des brigades de gendarmerie inexpérimentées ;

– redonner, bien au-delà de ce que prétend faire M. de Villepin, de réels moyens aux associations (par exemple, les crédits du Fonds d’intervention pour la ville et ses subventions aux associations ont diminué de 40 % entre 2004 et 2005) et aux boursiers ;

– multiplier les cours d’alphabétisation et de soutien scolaire, au besoin par la mobilisation de retraités bénévoles et prévoir le suivi cas par cas de chaque élève par une équipe pédagogique, avec des classes de quinze à vingt-cinq élèves maximum ;

– prévoir dans chaque collège une assistante maternelle et sociale aidant et motivant les enfants et leurs parents. Les soins de dentisterie et de lunetterie doivent être enfin remboursés : il ne s’agit pas ici de rentabilité financière, mais de simple dignité humaine ;

– la mise en place systématique d’écoles de la deuxième chance, fournissant à la fois une formation générale et une formation professionnelle. Or il n’y en a que huit aujourd’hui et l’Etat ne les finance pas ; il faut le faire sans délai, en les multipliant ;

– créer dans chaque quartier une « maison du citoyen » regroupant dans des conditions de proximité tous les services administratifs aujourd’hui trop dispersés ou installés en dehors de la cité (CAF, services judiciaires, services de police, services d’accueil et de renseignement, interprétariat, cours pour adultes, activités d’animation) ;

– stopper une politique d’imposition et de contributions sociales qui favorise les riches au détriment des pauvres et des classes moyennes ;

– interdire les jeux de hasard destructeurs, de type Rapido, Point-courses et vidéopokers dans les bars, et réglementer plus sévèrement les jeux vidéo violents ;

– assurer un service d’eau potable à bas prix (le prix de l’eau a augmenté de 38 % en dix ans !), en rétablissant les régies communales et inter-communales ;

– donner à tous un logement digne de ce nom, pas une cage à lapins, et imposer aux communes (241 communes, Neuilly en tête) qui ne respectent pas les 20 % social des amendes de 1000 euros (et non 150) par logement manquant, affectés à la construction de logements sociaux ;

-offrir un avenir chez eux aux travailleurs africains. Notre première tâche doit être de faire de l’Afrique un nouvel Eldorado. Notre premier devoir est d’arrêter le pillage d’une caste dirigeante maintenue au pouvoir par les colonisateurs financiers. Alors l’émigration pourra devenir un choix, et non une fatalité sociale. Les terribles images de Ceuta et de Melilla ont contribué à enflammer nos banlieues ; la seule solution pour empêcher qu’elles se reproduisent est de développer l’Afrique ;

lire la suite : http://david.cabas.over-blog.fr/article-faire-face-a-la-violence-sociale-48982827.html

Le blog de David C.
david.cabas.over-blog.fr

Commentaire par David C.

Le bon programme de merde.

Lire que l’expulsion d’un hors-la-loi qui n’a même pas l’intelligence de faire profil bas est une provocation provoque l’hilarité dés la première proposition.
La police de proximité, version socialiste, ou l’on se montre, on passe de la pommade a tous le monde, mais surtout on ne fait rien. Et surtout surtout n’interpeller personne, le renseignement compte. J’ai pratiqué, au bout d’un mois vous vous faisiez jetez dehors par tout le monde vu l’inaction et les saloperies en bas des cages d’escaliers se marraient ouvertement en dealant sous notre nez.

Alimentons encore plus les associations lucratives sans buts. Oui excellente idée, officialisons l’extorsion.

Oyez Messieurs dames, vous avez trimé pendant 40 ans sur la chaine de montage ou la caisse du monop’, approchez pour civiliser ceux dont les parents biologiques se foutent, approchez. Bénévolement surtout.
Dans des classes a l’effectif qui n’est qu’une légende : grand papa 32 par classe, papa 35, moi 33, autant pour le déclin de l’instruction lié a l’effectif.

Bâtissons des écoles de l X’ième chance, que le budget de l’éducation nationale soit le plus important vu les piètres résultats ne doit pas nous limiter.

Créons des yes-card sociales de paiement, pourquoi se fatiguer à organiser efficacement même dans un fourre-tout certifié « Maison du peuple citoyen ».

Interdisons les jeux de hasard. Comme l’islam le préconise, par exemple, çà marche bien l’islam, çà soude.

C’est le milieu qui pose problème, implantons les barbares dans les lieux épargnés ils s’épanouiront comme des fleurs au soleil.

L’afrique, ce berceau de l’humanité parait-il -les asiatiques dont le calendrier est a plus de 2500 ans se bidonnent a la lire celle-ci- c’est l’avenir. L’indépendance donné n’est qu’illusion. Leur désorganisation provient des financiers -Juifs peut-être ??-. L’embrasement banlieusard provient des enclaves territoriales assiégés qui refusent de laisser passer les aliens, absolument pas des comportements proches de ceux de la bande de gaza ou du libéria.
Là aussi on à rien compris.

Commentaire par A.g.

Même si la situation est différente, lisez donc le bouquin sur Harlem de Eddy Harris – au lieu de vous baffrer de faits divers et de lectures de vieux cons totalement dépassés par le monde qu’ils ont créés eux-mêmes, soutenus par leurs mensonges et leurs omissions. Les voilà qui se mettent soudain tout à coup à dénoncer la « société de consommation » … …. ils en ont mis du temps … ! Avant, ah : bien c’était ces salauds d’anarco-gauchistes qui la dénonçaient. Mai 68 Illitch, Deleuze et Compagnie. Des marginaux. Leurs adversaires défendaient la conso à tous crins … forcément, la conso et la productivité, c’était pour eux la preuve de la réussite du capitalisme, à opposer absolument à la « ternitude » de la vie de ces pitoyables Ruskofs.

L’histoire est une vraie farceuse.

Passons.

Les pouvoirs publics qui se sont vantés de la construction des HLM « oeuvre charitable » s’il en est.

Et ce que vous faites, à longueur de blogues, c’est de glorifier ces lieux sans âme, qui ont pourtant été conçus comme des enclaves, dès le départ.

Dès les années 70, bien avant que ces problèmes ne deviennent calamiteux, plus personne déjà ne voulait plus y habiter. Souvenez-vous de la chanson de Dutronc.

Vous en arrivez à fantasmer complètement sur le HLM d’autrefois pour vous convaincre vous-mêmes.

Le HLM a été une réserve à prolos créée par les technocrates. Depuis le début.

Si vous pensez que les prolos ignoraient la laideur de ces lieux et ne rêvaient pas d’autre chose, vous manquez franchement d’imagination.

Commentaire par Bosvo

Dernière question :

À vue de (votre) nez, à combien estimez-vous le nombre de délinquants (agresseurs, violeurs, terroristes) au sein de l’ensemble de la population « issue » de (2e, 3e, 4e génération).

Merci de nous fournir ce renseignement essentiel.

Commentaire par Bosvo

Les seuls cons présents c’est les mecs qui reprochent le manque de profondeur de l’analyse et qui citent Dutronc -l’arnaque « artistique » française par excellence- en exemple. Valable également pour la russie où la consommation actuelle est un bonheur pour tout entrepreneur sérieux, la scène se dépolluant des racketteurs d’états d’il y dix ans.

L’urbanisation n’a rien a voir. Aucun problème de délinquance en corée du sud, au japon où la densité est fantastique.

Vous voulez un exemple sur les hlm : Rue jacques prévert et avenue de l’europe à Villepinte ou j’ai passé mon enfance. En 77 des fonctionnaires, des cheminots, des employés citroen des employés parisiens qui recherchaient une surface plus grande.
C’etait une bénédiction pour ceux qui ont débarqués d’algérie avec une seule valise, ceux qui vivaient dans les bidonvilles d’alors, ou les logements vétustes d’aprés guerre, ou ceux qui ont été déplacé par obligation professionnelle.
Aucune voiture qui brule en pologne ou en russie, ou les logements communautaires sont légions.
Aucune émeute en égypte, en turquie ou en algérie.
Par contre les frictions entre les civilisations, danemark, france, belgique, angleterre, là…

Harlem ? Qu’est ce qu’on en a foutre ?
Pourquoi ne pas parler de Clinton, de little odessa, ou de brooklyn si ce n’est que celà ne colle pas avec le schéma « les pauvres colorés ».

Vous voulez un exemple français sur les hlm : Rue jacques prévert et avenue de l’europe a Villepinte où j’ai passé mon enfance. En 77 des fonctionnaires des cheminots, des employés citroen de tous horizons, des employés parisiens à la recherche de surface plus grande.
En 91; 50% de la première catégorie et 50% de parasites, c’était encore vivable si on faisait attention.

2010. Les collèges Dolto, jean Jaurès, ou camille claudel; un mix du zoo et de la garderie pour les plus évolués.
Impossible de s’absenter trois jours sans retrouver son logis pillé. Allez aux adresses indiquées; distribuez-y vos livres sur deleuze ou illitch on aura le plaisir de se rencontrer quand je ramasserai vos restes si on se fait pas trop lapider. Les rares européens de souches restant adoptent les comportements déviants par mimétismes ou pour ne pas se faire emmerder. Certains ne prennent même pas la peine de le dissimuler dans les discussions.
Ne me parlez pas de getthos organisés par l’état, ceux sont eux qui font le siège des bailleurs pour se regrouper par éthnies.

Pourquoi le même milieu ne donne pas les mêmes conséquences si ce n’est le changement de population ?

Vous voulez une proportion ?
On va prendre les prisons. 85-90% d’immigrés.
Vous ne me croyes pas, allez consultez les personnes recherchés sur le site du ministère.
Ah oui c’est vrai c’est des faschistes racistes…
Rapportés a la population çà fait 6 000 000/100 * 80 = 4 800 000.
Directement impliqué. Compris ceux qui regardent ailleurs ou les parents qui ne posent aucune question sur la provenance de l’écran plat du salon.
Quand on sait que 5% des acteurs criminels et délinquants sont à l’origine de 50% des faits rapportés par les études de victimisation -au chiffres bien supérieurs aux officiels- çà laisse rêveur.
D’ailleurs combien de pickpocket au sens « de-souche » dans le métro actuellement ?

Anecdote sur le squat médiatique de cachan en 2006.
Des vigiles privés,choix ethniques calibrés pour ne pas choquer nos pauvres démunis, employés pour garder les affaires ont été interpellés pour avoir piqués dans les affaires des squatteurs qu’ils étaient censés surveiller.
Réactions des flics interpellateurs : « purée les enculés, même si les squatteurs font hier, leur piquer leurs affaires çà se fait pas, etc… »
Hallucination lors de l’inventaire : écran lcd d’un mètre, hi-fi, ordi portable, bijoux…
L’indispensable abordable quoi, la parfaite panoplie du désoeuvré… Par contre çà pleurait devant les caméras car ils manquaient de couches pour les gamins.

J’en ai plein des comme çà, le mec qui fout le feu en cramant des cageots en plein salon pour se faire a bouffer ne sachant pas ce qu’est une gazinière ou la mama qui décapitait son nourrisson parcequ’un marabou lui a dit qu’il était envouté.
Inutile de piocher dans les torchons qu’on agite pour effrayer les gens, une discussion avec les pompiers ou les urgentistes suffit largement a l’analyse.

Le réel.

L’empirisme.

Commentaire par A.g.

Aucun problème de délinquance en corée du sud, au japon où la densité est fantastique.

AHAHAHAHAH !

Commentaire par Bosvo

La question était

Pouvez-vous répondre clairement SVP : la question n’est pas « quel est le pourcentage de colorés en prison » par rapport à la popu de Souche, mais quel est le pourcentage de délinquants au sein de la population des immigrés et descendants d’immigrés.

Et puisque vous adorez les comparaisons, le taux de délinquance des Arabo-musulmans est infime aux USA. Inférieur même, encore aujourd’hui, à celui des Italiens, par exemple.

Commentaire par Bosvo

Ah oui : je m’esclaffais sur la Corée du Sud. Cra c’est un fort mauvais exemple car ce pays est aux prises avec des problèmes importants de délinquance parmi les jeunes …

Commentaire par Bosvo

Korea Beat ASIAN CORRESPONDENT
Location: Indianapolis, United States

80% Jump in School-Related Violence
Oct. 05 2008 – 11:18 pm
View comments (14)

0

80%, Jump, School-Related, Violence

This article reports that violence in Korean schools has sky-rocketed – by as much as 80%. Understandably, politicians are worried.
It has been revealed that the number of students being disciplined for violence in schools has increased by as much as 80% compared to last year. According to an Education Science and Technology Ministry report submitted on the 24th to parliamentary representative Lee Sang-min of the Liberty Forward Party there were 5449 cases of school violence, including 11270 victims of school-related violence. This compares to 3980 such cases in 2006 – representing a 36.9% increase, while the number of victims rose by as much as 80% from 6267 in 2006. 63% (7021 students) of the victims of school-related violence were middle school pupils – constituting the bulk of the cases. 34.2% (3855 students) of them were high school students, while 3.5% (394 students) of them were elementary students. By sex, 64% (7217 students) were male, while 36% (4053 students) of them were female. By punishment: 4283 (38%) of the offenders were given school duty, 1991 (17%) were given community service, 1478 (13.1%) wrote letters of apology, while 1129 (10%) were given special education. A further 716 (6.3%) were suspended from school, while 105 (0.9%) were expelled. By method of violence: 4134 (66%) of the cases were physical violence – as in 2006 the bulk of the cases, 915 (14.6%) were extortion/robberies, 627 (10%) were related to group exclusion and associated bullying, while 174 (2.8%) were related to threats and blackmail. Representative Lee Sang-min remarked, “the more hagwon violence continues, the higher the figures go, and it becomes more brutal and collectivized. Because this kind of violence and bullying leaves mental scars on the victims, as well as being a primary marker of adult crime, if a preventative program is not put in place this could become a much more serious situation.

Commentaire par Bosvo

La proportion d’immigrés ou descendant d’immigrés en prison rapport avec la population totale est transposable à la proportion en dehors de la prison. On est pas dans un système ségrégationniste institutionnel.

Les arabes en amériques sont une minorités, une fraction négligeable, par contre les noirs musulmans question criminalité… Feu les Black panthers, pionniers du genre…

Sur la corée, c’est bien de donner les chiffres : 12000 faits constatés, 4000 cas de violences. Avec 70 % des cas qui se règlent avec des excuses ou des conneries du genre !
Pour 50 millions d’habitants ! On atteint ces taux avec deux départements et çà serait un mauvais exemple ? Et vous osez présentez ces chiffres en comparaison d’un pays ou les voitures de proviseurs brulent ou les profs se font lincher devant l’objectif, ou les mecs rentrent s’allumer dans la cour au fusil a pompe comme dans le 93 ?

Mon pauvre.

Vous pouvez rebondir à l’infini, vous resterez toujours dans votre caniveau idéologique.

Commentaire par A.g.

Les triades existent aussi en Corée et les crises successives ont enrichi les mafieux, avec une forte délinquance dans la jeunesse. Vous n’avez ici que les chiffres des établissements scolaires. Regardez les films des cinéastse coréens, vous aurez umne meilleure idée de la situation. Et quand je lis, sur les sites frères de French Cancre des commentaires admiratifs sur le Japon (prétendument pur ethniquement) je me marre franchement.

JHe ne conteste pas les proportions (80 p. 100 de délinquants d’origine immigrée et 20 pour cent de souche) parmi les détenus. Mais vous ne parvenez décidément pas à comprendre ma question. Je ne parle pas de la proportion de détenus. Je vous pose la question suivante : quelle est la proportion de délinquants, sur une minorité immigrée française représentant 20 pour cent de la population totale? ESt-ce clair?

Commentaire par Bosvo

Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de longues analyses sur le caractère antisocial des Siciliens (des « crypto-arabo-musulmans sans doute…. !), leur manque d’intérêt pour les études et les activités légales, leur haine de la société, leur violence « d’origine culturelle », etc. etc.

Petits meurtres entre De Souche :

Journaliste De Mauro du quotidien l’ORA de Palerme : disparu sans laisser des traces le 16 sept. 1970.
Procureur de la République de Palerme Pietro Scaglone – assassiné le 5 mai 1971
Carabiniers Russo et Costa tués en août 1977 à Ficuzza
Giuseppe Impastato : militant de gauche tué le 9 mars 1978
Mario Francese, journaliste, assassiné le 26 janvier 1979
Michele Reina, secrétaire provincial de la Démocratie chrétienne de Palerme, tué le 21 juillet 1979
Boris Giuliano, chef de l’escadron mobile de Palerme – tué le 21 juillet 1979
Juge Cesare Terranova tué le 25 septembre 1979
Piersanti Mattarella, tué le 6 janvier 1980
Capitaine des carabiniers Emanuele Basile, tué le 4 mai 1980
Gaetano Costa, chef du bureau d’instruction de Palerme, tué le 6 août 1980
Vito Lipari, maire démocrate-chrétien de Castelvetrano, tué le 13 août 1980

La Torre, secrétaire regional du Parti Communiste italien et son chauffeur : tués le 30 avril 1982
Medecin légiste Paolo Giaccone, tué le 12 août 1982
Préfet de Palerme, Carlo Alberta Alberto Dalle Chiesa, sa femme, son garde du corps, tués le 3 septembre 1982
Calogero Zucchetto, brigade de Parleme, tué le 12 novembre 1982
Gian Giacomo Cicaccio Montalto, substitut du procureur à Trapani, tué le 24 janvier 1983
Mario d’Aleo, le capitaine des carabineer, le caporal-chef, Giuseppe Bommarito, le carabinier Pietro Morici, tués le 13 juin 1993
Rocco Chinnici, conseiller instructeur, Mario Trapassi, Edoardo Bartolotta tués le 29 juillet 1993
Giuseppe Fava journaliste, tué ler 5 janvier 1984
Le sénateur du Parti républicain italien Ignazio Mieno tué le 18 septembre 1984
Début 1985 : plusieurs chefs d’entreprises tués
Attentat manqué contre le juge Carillo Parlemo mais Barbara Rizzo et ses jumeaux de six ans sont tués.
Commissaire Giuseppe Montana – tué le 28 juillet 1995 ; sous-préfet Antonino Cassara et officier Roberto Antiochia : tués.
Giuseppe Insalaco, ancien maire de Palerme, tué le 12 janvier 1988
Officier de police Natale Mondoe, tué le 14 janvier 1988
Juge Saetta et son fil Stefano, tués le 25 septembre 1988
Mauro Rostagno (fondateur de la communauté d’aide aux toxocodépendants Sman) tué le 26 septembre 1988
Agent de police Antonio Agostino et sa femme Ida abattus le 5 août 1988
Ancient policier, Emanuele Piazza, tué le 15 mars 1990
Giovanni Bonsignore, fonctionnaire, tué le 9 mai 1990
juge Rosario Livatino : tué le 21 septembre 1990
industriel Libero Grassi, tué le 29 août 1991
Salvo Lima, tué le 12 mars 19923
Giovani Falcone (sa femme Francesca et ses gardes du corps) : tués par attentat à l’explosif le 23 mai 1992
Giovani Lizzo, tué le 28 juillet 1992
Ancient percepteur Ignazio Slavo : tué le 15 septembre 1993
Don Pino Publisi, cure, tué le 15 septembre 1993
Attentat raté contre Marizio Costanzo présentateur télé, mai 1993
Séries d’attentats à la bombe meurtriers commis dans les années 90 pour envoyer des signaux aux institutions politiques afin de faire modifier le régime d’incarcération.

Commentaire par Bosvo

Vous semblez avoir une longue expérience du caniveau idéologique.

Commentaire par Bosvo

Comme je tiens à voir votre réponse et ne pas avoir à reformuler une fois de plus la question, je vous explique une dernière fois la question :

Si l’on admet qu’il y a environ 10 millions d’immigrés et de descendants d’immigrés non européens (?) : sur ce chiffre (qu’il faut donc ramener à 100 p. 100 pour proposer un pourcentage) : quel est à votre avis – au pif, je parle de votre pif – a) le pourcentage de détenus? b) le pourcentage de délinquants?

Commentaire par Bosvo

Vous ne m’expliquez rien du tout.
Vous vous forcez a ne pas comprendre : 80 %.

Les mères qui laissent les mômes dehors jusqu’a pas d’heure, voir se mettre entre les flics et les caillasseurs -de plus en plus fréquent çà…-, les voitures de luxe aux mariages, le père qui fait construire la maison au bled, dont le fils chopé au volant d’une voiture volée qui vous dis : « mon fils n’a pas fait çà ce n’est pas vrai »…

Des incrédules ? Des innocents ? Des naîfs ?

Interressante l’énumération des actes d’extrême gauche, la même qui va faire la pute en banlieue ou qui geule avec les saloperies palestiennes lors des défilés. Pas trop de sociologues dans les victimes.

Mais la « mafia » n’a rien a voir avec ce qui se passe. C’est déjà exposé avec le phénomène de « bande » vs « meute ». Vous aurez toujours des organisations qui profiteront des failles d’un état ou des bassesses humaines. Indéniable. Celà n’a rien a voir avec ce qui se passe.

Vous vous engluez mais en fait c’est plié.

Du « crevez les on sera tranquille » en conseil entendu à la fenêtre des immeubles à l’attention des flics en pleine émeutes au « il semblerait qu’il y ait quand même un problême avec ces immigrés… » des diners pincés, la population active et contribuable en à plus qu’assez de cette situation.
Vos approches sur-représentées dans les médias, les sociologues on va dire une certaine caste, la propagande, les gens n’accrochent plus trop.
Comme quand vous bougez dans une cabine de bateau sans vue sur l’extérieur, y’a un conflit entre la vue et les sentations, celle offerte « socialement correcte » et celle que vous avez quand vous vous faites cracher dessus dans la rue.
Ca a marché, c’était bon le temps des chèques en bois ou l’on voyait la valeur de son logement grimper, ou l’on pouvait aller au ski ET a la mer et que les gentils « différents » restaient dans leur barre ou leurs salles de hip-hop et ne demandaient pas plus que ce qu’on leur donnait pour avoir la « mixité sociale ».

La prime à la médiocrité somme.

Y’a plus de sous et ces derniers n’ont même pas l’intelligence de se faire discret et au contraire nuisent a un nombre de plus en plus croissant.

Les politiques ? Les mêmes qui vous vantaient le métissage hier vous vanterons l’uniformité demain et ne s’opposeront en rien à un changement. Ca aussi ca commence.

C’est pas grave vous en ferez des films , des thèses 60 ans après, faut bien manger.

Par contre vous avez raison pour le caniveau j’y plonge régulièrement quand il déborde et je suis vraiment heureux quand je renvois les immondices humaines à l’égout. Comme un bon CPE par exemple.

Commentaire par A.g.

Donc, si je comprends bien la manière dont vous calculez : mettons que 80 p. 100 de la population carcérale en Corse soit corse. Pour vous, cela signifie que 80 p. 100 de la population corse est délinquante même si, hélas, elle n’est pas incarcérée à 80 p. 100. C’est de cette façon que vous interprétez les stats ?

Ah je vois ….

Et bien, petit conseil : retournez à l’école.

Commentaire par Bosvo

Ah oui oubli

J’aimerais savoir : pensez-vous que lorsque tous les habitants de villes comme Palerme, Milan, ou d’autres, vivent sous une maenace de morts (y compris les avocats, journalistes, notables, prêtres, fonctionnaires) s’ils ne se soumettent pas aux rackets de la mafia, c’est au fond bien moins grave que tout ce que vous pouvez avoir vu dans les villes de France?

Commentaire par Bosvo

Pas la peine de changer l’échelle d’observation quand elle vous dessert. Ces chiffres sont nationaux, donc comment expliquez vous cette sur-représentativité ?

Et là pas de chance, carte délinquance et carte immigrés, ca colle aussi :

http://gemtice.blogspot.com/2009/04/la-delinquance-en-france-en-carte.html

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1098&reg_id=0

C’est un fait pas une « interprétation ».

Toujours la remise en cause personnelle de l’observateur plus que le fait lui même. Le fameux coup du « sentiment d’insécurité » plus que l’insécurité elle même.

Parce que sinon oui, c’est très très facile, on nationalise tous le monde et tous les délinquants seront français.

Mieux : votre méthode.

On prends juste en compte l’espace géographique qui nous arrange et hop ! Tiens un autre, tous les gardes a vue de l’année à soulaines d’huys (Aube -10- 2060 habitants) sont d’origine françaises chrétiens et blancs. Conclusion la délinquance d’origine immigrée n’existe pas c’est une légende, c’est l’absence d’infrastructure.

Mais c’est sur, vous allez me dire que je ne vois pas bien. Je ne sais pas lire. Vous allez me sortir une carte des couches géologiques et me dire : non, non vous voyez on peut pas tirer de corrélations, il y a d’autres facteurs, comme la couche argileuse… Qu’il y a aussi des violences dans les pleines de mongolie et que si çà me choque c’est parce qu’il y en avaient des pires avant. En plus grande quantité même.
Que je devrais retourner dans les camps de rééducations, pardon à l’école, la fac etc…
Que les incarcérés en question n’ont aucuns contacts antérieurs et extérieurs, aucunes familles, personnes qui ne se doutaient de leurs activités dans leurs entourages.
Ils sont apparus tels quels dans d’horribles barres d’immeubles inconfortables dans une société profondément hostile, la jungle, et cette irrépressible contrainte morale, ajoutée la tentation des banquiers et du patronat les à faits basculer du mauvais coté.
Absolument.

Maintenant pour finir avec vous parce que je ne suis pas éducateur spécialisé et vous me lassez.
Il y à beaucoup plus de monde qui vivent des trafics à naples ou milan et qui s’arrangent de cette situation que de personnes qui souhaitent un ordre régalien sans quoi la situation ne serait pas ce qu’elle est là-bas. Les témoignages seraient légions, l’implantation policière plus importante et plus déterminée, plus soutenue aussi. Les avantages seraient supérieurs aux risques. Ca pleurniche beaucoup sur le racket mais quand il y a un « problème » de voisinage on va pas voir les carabiniéris, la voiture ou le commerce brule, on perd une ou deux dents. Là notre chose et son impôt ben c’est pas si mal finalement.

Mais je le répète les deux situations n’ont rien à voir. Les bus brulés dernièrement ne le sont pas dans le but de racketter la ratp. Les cages d’escaliers réquisitionnées en point de deal ne le sont pas pour se sucrer sur la constructions des prochains batiments. Les deux activités existent et sont toutes les deux répréhensibles, sauf qu’elles n’ont rien de commun dans leur propriétés.
C’est mettre sur le même plan des ronds et des carrés car ce sont des formes géométriques.

Faire passer cette arnaque pour une science c’est la sociologie française.
Et vous avez encore des progrès a faire.

Commentaire par A.g.

L’Italie a des problèmes gigantesques avec la mafia – affaiblie en raison de la diminution de son pouvoir, qu’elle doit aujourd’hui partager avec d’autres mafias. Toutefois, malgré le fait que cette mafia était bien italienne et bien sicilienne, les intellos de ce pays n’en ont pas tiré des conclusions idiotes voulant que les Italiens soient, en raison d’une obscure « essence culturelle », mafieux, ou qu’ils préféraient tirer leur subsistance d’activités illicites plutôt que par un travail régulier.

Ni les intellos des pays voisins.

Aux États-Unis, il y a des problèmes dans les ghettos latinos et noirs, mais les immigrants des pays arabes, plus instruits et plus intégrés par le travail, ne se font nullement remarquer.

Les intellos français ont perdu beaucoup de temps en attribuant la délinquance à l’islam (l’islamisme étant un problème distinct qui n’est nullement à l’origine de la dérive mafieuse des cités et à combattre avec d’autres moyens).

Cette dérive maffieuse existe dans tous les quartiers et toutes les cités du monde, où sont peu à peu regroupés les sous-prolétaires.

Détachez un peu vos yeux de votre nombril franco-français : vous pourrez vous libérer de votre pensée-réflexe.

Vous minimisez totalement l’effet que peut avoir sur les Italiens le fait de devoir vivre sous les menaces de mort et le racket …

Dans les pays d’Amérique latine, les sous-prolétaires qui commettent exactement le même type d’agressions et de délits, les gens de la classe moyenne réagissent le plus souvent avec haine, parce qu’ils ont peur. Ce qui est compréhensible. Là bas, par contre, il n’est pas possible d’avancer des raisons fumeuses sur une prétendue « essence culturelle ».

Une fois de plus, vous refusez de répondre clairement à la question que j’ai posée sur le u pourcentage de délinquants parmi la population d’origine immigrée non incarcérée : vous avez visiblement besoin de noyer le poisson.

Commentaire par Bosvo

Au Chili, Au Brésil et en Argentine, une des premières mesures des dictatures a consisté à liquider les facultés de sociologie et d’anthropologie pour les remplacer par des programmes d’études techniques.

Commentaire par Bosvo

Au Chili, Au Brésil et en Argentine, une des premières mesures des dictatures a consisté à liquider les facultés de sociologie et d’anthropologie pour les remplacer par des programmes d’études techniques.

Commentaire par Bosvo 25/04/2010

—————————————-

Comme quoi, y’a pas que du mauvais dans les dictatures.

Commentaire par Yann

Commentaire parfaitement inutile : nous avions flairé d’où sortaient vos pleurnicheries : vous rêvez de votre petit Trujillo à béret basque.

Commentaire par Bosvo

« nous avions flairé d’où sortaient vos pleurnicheries »

———————–
Vous êtes plusieurs ?

Commentaire par Yann

« Nous » royal aux trujillistes …

Contracts and partners

Until October 2009, when phase one of Flexible New Deal came into effect, the DWP had 121 contracts with 51 private and ‘third-sector’ agencies and organisations to deliver New Deal programmes in the UK’s 11 regions. Of these, only 16 were described as ‘voluntary organisations’, including such names as BTCV, Careers Development Group, CSV Training, SCVO and YMCA Training (see page 11). The 35 other contractors were all private companies specialising in ‘employment services’, such as job search and training. Most of the contracts were for two or three years but some were for up to 12 years.

By far, the largest number of contracts, 16, was awarded to the Training Network Group, followed by A4e (formerly Action for Employment) with 11 contracts. Other big ‘partners’, as the DWP often describes them, included Support Training (7 contracts); Pertemps, Seetec, Triage Central and Management Introductions (5 each) (see page 7 for a full list).

New Deal private sector providers and the amounts
received from the DWP in the financial year 2008-9
Provider Spend 08-09
A4e (11 contracts) £84,433,506
Access Training South West Ltd £265,567
Best Ltd (2 Contracts) £14,324,285
Birmingham Chamber of Commerce £2,056,355
Careers Wales Cardiff & Vale £84,685
Crosby Training (2 Contracts) £2,478,492
DASH Training South Wales £1,919,478
DMT Business Services £773,192
Glasgow Mentoring Network £47,546
Inbiz £758,366
Inspire to Independence £3,688,027
Juniper Training £2,408,592
Management Introductions (5 Contracts) £1,785,408
Manpower UK £3,243,918
MBW Training Services(2 Contracts) £1,583,963
Pertemps People Development Group (5 Contracts) £33,903,613
Prospects Services £1,268,852
Quadrant (2 Contracts) £132,894
Reed £47,111,328
Scottish Cultural Enterprise Ltd £63,333
SEETEC (5 Contracts) £16,653,137
Sencia £6,006,267
Shackleton Associates (2 Contracts) £885,604
Skills Training (2 Contracts) £8,085,783
Standguide (3 Contracts) £2,225,362
Steps to Work Walsall £5,843,184
Support into Work £269,600
Support Training Ltd (7 Contracts) £910,361
TBG Learning (3 Contracts) £8,888,502
Training Network Group Ltd (16 Contracts) £240
Triage Central Ltd (5 Contracts) £5,259,740
Work Directions £45,533,303
Work First £4,410,327
Working Links (3 Contracts) £56,581,024
WTCS (now Max Employment UK) £920,019

New Deal spend figures for the financial year 2008-9, obtained by Corporate

Commentaire par Bosvo

Bosvo a écrit: « Une fois de plus, vous refusez de répondre clairement à la question que j’ai posée sur le u pourcentage de délinquants parmi la population d’origine immigrée non incarcérée : vous avez visiblement besoin de noyer le poisson »

Et vous? Vous pouvez le produire ce fameux pourcentage? Et à quoi ça nous avancerait de le connaître?
Sachant que les population française non-immigrée est dix fois plus importante que la population non-immigrée en France, et que les personnes issus de l’immigration sont sur-représentées dans les prisons, il me semble qu’on peut intuitivement, même sans donner de chiffres exacts, imaginer que le taux de délinquance est plus élevé parmi la population d’immigrés ou de fils d’immigrés.

Par ailleurs, je ne vois vraiment pas en quoi la mafia napolitaine est comparable au lynchage anti-blanc qui a eu lieu à Grenoble (qui est je le rappelle le sujet principal de l’extrait que vous commentez).

Commentaire par sammy

plus importante que la population immigrée*

Commentaire par sammy

La délinquance dont on parle est celle-ci:

C’est cette violence « gratuite » de « jeunes » organisés en bande qui pourrit la vie des Français. La plupart des gens que je connais qui ont vécu dans des quartiers « arabes » ou « africains » (Wazemmes à Lille ou Barbès à Paris) en ont été victimes au moins une fois. L’un de mes frères est même parti vivre à l’étranger pour cette raison.

Commentaire par sammy

Enorme.
Peux pas résister une dernière fois.
« Toutefois, malgré le fait que cette mafia était bien italienne et bien sicilienne, les intellos de ce pays n’en ont pas tiré des conclusions idiotes voulant que les Italiens soient, en raison d’une obscure “essence culturelle”, mafieux, ou qu’ils préféraient tirer leur subsistance d’activités illicites plutôt que par un travail régulier. »
Donc application de la méthode sociale. Ca marche bien. AH ?! Non… Statu quo des acteurs. pour le moment. Rien a voir avec le refus de supporter le cout de l’éradication par ces populations.

« Aux États-Unis, il y a des problèmes dans les ghettos latinos et noirs, mais les immigrants des pays arabes, plus instruits et plus intégrés par le travail, ne se font nullement remarquer. »

Islamic and Islamist terrorism
See also: Islamist terrorism and Islamism
1973 New York bomb plot
1973 June 1: Yosef Alon, the Israeli Air Force attache in Washington, D.C., was killed. Palestinian militant group Black September is suspected, though the case remains unsolved.[16]
1977 Hanafi Siege
1989 firebombing of the Riverdale Press
1990 Assassination of Meir Kahane by Egyptian
1990 Assassination of Rashad Khalifa for questioning Koranic verses
1993 Shootings at CIA Headquarters
1993 World Trade Center bombing
1993 New York City landmark bomb plot
1994 Brooklyn Bridge shooting
1997 Empire State Building shootings
1997 Murder of Prison Guard by Haneef Bilal [4]
2000 H. Rap Brown(Jamil Abdullah Al-Amin) shoots two police officers
2000 New York terror attack
2000 millennium attack plots
2001 September 11 attack
2002 Los Angeles Airport shooting
2002José Padilla (Abdullah al-Muhajir) Plot
2002 Buffalo Six
2002 John Allen Muhammad (Washington Sniper) killings
2003 Army Sgt. Hasan Akbar kills two US officers
2003 Columbus Shopping Mall Bombing Plot
2004 financial buildings plot
2005 Los Angeles bomb plot
2006 Mohammed Reza Taheri-azar SUV attack
2006 Sears Tower plot
2006 Seattle Jewish Federation shooting
2006 Toledo terror plot
2006 transatlantic aircraft plot
2007 Fort Dix attack plot
2007 John F. Kennedy International Airport attack plot
2009 Arkansas recruiting office shooting
2009 Plot to bomb New York Synagogue and shoot down military planes
2009 Dallas Car Bomb Plot by Hosam Maher Husein Smadi [5]
2009 Plot to bomb New York City subway
2009 Fort Hood shooting
2009 Colleen LaRose arrested (not made public until March 2010)
2009 Failed Christmas bombing of Northwest Flight 253

Jour A citoyen modèle. Jour B le drame. Rien qui couve, aucune étape transitoire. Proportion négligeable d’acte mineur par rapport à leur représentation populaire.

Les gens disent « la pauvreté nourrit le terrorisme et cela semble évident, mais quand quelqu’un regarde les données il doit se demander si c’est une vérité vraie. En fait, les données nous disent qu’ils n’y a pas de liens entre la pauvreté et le terrorisme, ce qui suggère que combattre le terrorisme en luttant contre la pauvreté ne fonctionne pas
Nancy Lutz.
Une charlot du National Science Foundation.
Elle a mal lu le cv des apprentis pilotes du 11 septembre

« Détachez un peu vos yeux de votre nombril franco-français : vous pourrez vous libérer de votre pensée-réflexe. »

Ca c’est bien vrai :

http://fjordman.blogspot.com/2005/02/muslim-rape-epidemic-in-sweden-and.html

« Au Chili, Au Brésil et en Argentine, une des premières mesures des dictatures a consisté à liquider les facultés de sociologie et d’anthropologie pour les remplacer par des programmes d’études techniques. »

Ha oui, c’est l’enfer là bas. Dans le peloton de tete de l’IDH ou du PIB. Plus bas taux de mortalité infantile du continent.Plus haut taux d’alphabétisation, plus bas taux de pauvreté; bon je vais pas tous faire :
http://indexmundi.com/map/?t=0&v=69&r=sa&l=fr

CAR ON MEURT DANS LES GEOLES FASCIIISTES !!!

http://sedcontra.fr/e-books/VOY_Chili-Disparus.pdf

http://www.humanite.fr/Le-scandale-des-faux-disparus-sous-la-dictature-de-Pinochet

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/pinochet-castro-combien-de-16400

Des populations qui regrettent leurs dictateurs, comme en espagne. L’obscurantisme. Ont rien compris non plus à ce qui était bon pour elles.

Donc pour résumer :
Pas de facteur immigrationiste,car les délinquants de saint-pierre-et-miquelon sont francais et blanc, cqfd.
Pas de facteur moral ou religieux. C’est les recruteurs secrets des mafias qui oeuvrent. Peut être avec la complicité des juifs, sont dans tous les complots ceux-là…
Pas de facteur biologique. Mon dieu non ! Le risque de même y réfléchir est trop grand. Le méchant-savant-nazi-qui-clone-les blonds-au-yeux-bleus-dans-son labo-secret rode. On est tous égaux. Même face à l’agressivité.

Pourtant, deux obscures publications :

http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822(09)02070-3

http://www.nature.com/nature/journal/v461/n7265/box/461726a_BX1.html

C’est les immeubles pas beaux, les transports qui ne font pas de porte a porte, l’accés réservé aux emplois a 8000 €/semaines aux blancs des centres-villes. Avec la complicité des exploiteurs industrieux.

Vous êtes énorme. Une relique précieuse.

Bisous et adieux.

Commentaire par A.g.

Enorme.
Peux pas résister une dernière fois.
« Toutefois, malgré le fait que cette mafia était bien italienne et bien sicilienne, les intellos de ce pays n’en ont pas tiré des conclusions idiotes voulant que les Italiens soient, en raison d’une obscure “essence culturelle”, mafieux, ou qu’ils préféraient tirer leur subsistance d’activités illicites plutôt que par un travail régulier. »
Donc application de la méthode sociale. Ca marche bien. AH ?! Non… Statu quo des acteurs. pour le moment. Rien a voir avec le refus de supporter le cout de l’éradication par ces populations.

« Aux États-Unis, il y a des problèmes dans les ghettos latinos et noirs, mais les immigrants des pays arabes, plus instruits et plus intégrés par le travail, ne se font nullement remarquer. »

Islamic and Islamist terrorism
See also: Islamist terrorism and Islamism
1973 New York bomb plot
1973 June 1: Yosef Alon, the Israeli Air Force attache in Washington, D.C., was killed. Palestinian militant group Black September is suspected, though the case remains unsolved.[16]
1977 Hanafi Siege
1989 firebombing of the Riverdale Press
1990 Assassination of Meir Kahane by Egyptian
1990 Assassination of Rashad Khalifa for questioning Koranic verses
1993 Shootings at CIA Headquarters
1993 World Trade Center bombing
1993 New York City landmark bomb plot
1994 Brooklyn Bridge shooting
1997 Empire State Building shootings
1997 Murder of Prison Guard by Haneef Bilal [4]
2000 H. Rap Brown(Jamil Abdullah Al-Amin) shoots two police officers
2000 New York terror attack
2000 millennium attack plots
2001 September 11 attack
2002 Los Angeles Airport shooting
2002José Padilla (Abdullah al-Muhajir) Plot
2002 Buffalo Six
2002 John Allen Muhammad (Washington Sniper) killings
2003 Army Sgt. Hasan Akbar kills two US officers
2003 Columbus Shopping Mall Bombing Plot
2004 financial buildings plot
2005 Los Angeles bomb plot
2006 Mohammed Reza Taheri-azar SUV attack
2006 Sears Tower plot
2006 Seattle Jewish Federation shooting
2006 Toledo terror plot
2006 transatlantic aircraft plot
2007 Fort Dix attack plot
2007 John F. Kennedy International Airport attack plot
2009 Arkansas recruiting office shooting
2009 Plot to bomb New York Synagogue and shoot down military planes
2009 Dallas Car Bomb Plot by Hosam Maher Husein Smadi [5]
2009 Plot to bomb New York City subway
2009 Fort Hood shooting
2009 Colleen LaRose arrested (not made public until March 2010)
2009 Failed Christmas bombing of Northwest Flight 253

Jour A citoyen modèle. Jour B le drame. Rien qui couve, aucune étape transitoire. Proportion négligeable d’acte mineur par rapport à leur représentation populaire.

Les gens disent « la pauvreté nourrit le terrorisme et cela semble évident, mais quand quelqu’un regarde les données il doit se demander si c’est une vérité vraie. En fait, les données nous disent qu’ils n’y a pas de liens entre la pauvreté et le terrorisme, ce qui suggère que combattre le terrorisme en luttant contre la pauvreté ne fonctionne pas
Nancy Lutz.
Une charlot du National Science Foundation.
Elle a mal lu le cv des apprentis pilotes du 11 septembre

« Détachez un peu vos yeux de votre nombril franco-français : vous pourrez vous libérer de votre pensée-réflexe. »

Ca c’est bien vrai :

http://fjordman.blogspot.com/2005/02/muslim-rape-epidemic-in-sweden-and.html

Commentaire par A.g.

« Au Chili, Au Brésil et en Argentine, une des premières mesures des dictatures a consisté à liquider les facultés de sociologie et d’anthropologie pour les remplacer par des programmes d’études techniques. »

Ha oui, c’est l’enfer là bas. Dans le peloton de tete de l’IDH ou du PIB. Plus bas taux de mortalité infantile du continent.Plus haut taux d’alphabétisation, plus bas taux de pauvreté; bon je vais pas tous faire :

http://indexmundi.com/map/?t=0&v=69&r=sa&l=fr

CAR ON MEURT DANS LES GEOLES FASCIIISTES !!!

http://sedcontra.fr/e-books/VOY_Chili-Disparus.pdf

http://www.humanite.fr/Le-scandale-des-faux-disparus-sous-la-dictature-de-Pinochet

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/pinochet-castro-combien-de-16400

Des populations qui regrettent leurs dictateurs, comme en espagne. L’obscurantisme. Ont rien compris non plus à ce qui était bon pour elles.

Commentaire par A.g.

Donc pour résumer :
Pas de facteur immigrationiste,car les délinquants de saint-pierre-et-miquelon sont francais et blanc, cqfd.
Pas de facteur moral ou religieux. C’est les recruteurs secrets des mafias qui oeuvrent. Peut être avec la complicité des juifs, sont dans tous les complots ceux-là…
Pas de facteur biologique. Mon dieu non ! Le risque de même y réfléchir est trop grand. Le méchant-savant-nazi-qui-clone-les blonds-au-yeux-bleus-dans-son labo-secret rode. On est tous égaux. Même face à l’agressivité.

Pourtant, deux obscures publications :

http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822(09)02070-3

http://www.nature.com/nature/journal/v461/n7265/box/461726a_BX1.html

C’est les immeubles pas beaux, les transports qui ne font pas de porte a porte, l’accés réservé aux emplois a 8000 €/semaines aux blancs des centres-villes. Avec la complicité des exploiteurs industrieux.

Vous êtes énorme. Un artefact précieux.

Bisous et adieux.

Commentaire par A.g.

Je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffres. Dans les pays industrialisés (occidentaux) le nombre d’attentats commis par les islamistes est inférieur à ceux commis par les autochtones. Je retrouverez les chiffres publiés par les services concernés.

Savez-vous qu’à Harlem, avant que Giuliani repousse les sous-prolétaires délinquants dans le New-Jersey et d’autres États, les Noirs qui travaillent avaient aussi peur d’y aller que les blancs?

Ce qui va se passer en France : la même chose qu’ailleurs : des quartiers totalement sécurisés et des quartiers hors-la-loi avec quelques minuscules petits blancs qui essayent de survivre comme Eminem.

La classe moyenne de niveau supérieur américaine et latino, s’est adaptée à la violence, l’essentiel étant de gagner du pognon.

Commentaire par Bosvo

Le problème est que beaucoup de facteurs – migrations, frustrations contre l’Occident vu comme riche, supérieur et tout puissant, chômage, marginalisation, communautarisme, manque d’éducation, s’entremêlent.

La mafia est un phénomène intéressant, car, il est en partie au moins ethnique et clanique. (Quoi qu’on ait vu des cousins et des frères s’entretuer).

Il est très difficile de rendre compte de ces phénomènes car bon nombre de facteurs s’entrecroisent.

Ce sont des phénomènes urbains qui se répètent dans toutes les villes du monde et l’accélération de la gangstérisation a commencé dans les années 70, avec une nouvelle donne : la drogue et les armes (chute du Mur, guerres ou guerres civiles dans les Balkans et dans de nombreux pays « du Sud », fuite des classes moyennes de ces pays, donc paupérisation, accélération des migrations etc.).

Pour parler intelligemment de ces phénomènes, il ne faut pas rester les yeux fixés bêtement sur son perron (et son nombril).

Les gens se concentrent dans les villes, y travaillent, et les services s’y trouvent. Ce sont des aimants.

Commentaire par Bosvo

Mon pauvre Trujillet, si tu savais comme tu te fous le doigt dans l’oeil en jouant avec le thème du complot juif pour essayer de me clouer le bec. Avec un père juif de Tlemcen et une mère de parents juifs nés en Ukraine, beaucoup de lectures et de voyages : j’emmerde royalement la plouquerie.

Commentaire par Bosvo

Code reduction telemarket…

Chez MP j’ai aussi rencontré une tortucinelle absolument adorable, j’ai vu un viaduc qui relie la Terre à la Lune, j’ai entendu des messages de paix et de tendresse pour notre Planète et tous ses habitants……

Rétrolien par Code reduction telemarket

Code reduction rue du commerce…

OK les enfants, qui peut me dire ce qu’ est l’ Estonie? Personne? Si, non, si… oui? Toi? … Non, ce n’ est pas la capitale du Congo, bien essayé… L’ Estonie est un pays du Nord Est (c’ est à dire plus à droite encore que Mulhouse et Strasbourg) apparten…

Rétrolien par Code reduction rue du commerce

Et en Allemagne une étude sérieuse montre que plus on est musulman pratiquant plus on est violent, voleur et meurtrier!
Et que Plus on est chrétien pratiquant moins on est violent et plus on est honnête…
Ce n’est pas en France que l’on osera en parler!

Commentaire par Sop

Bravo à X. Raufer pour son intervention.
Il y a toujours eu des chômeurs dans ce pays: cassaient-ils tout sur leur passage? Non

le problème vient de ce que
– l’on fait croire qu’ils vont avoir de l’argent tout de suite et sans rien faire.
leurs parents les ont gâtés, bien au-delà de leurs moyens, sans rien exiger d’eux en retour.
– la famille ne joue plus son rôle d’autorité, trop occupée qu’elle ait à la course à l’avoir,
– enfin, il n’y a plus aucune moralité, aucun respect, aucun savoir-vivre.

C’est pourquoi il y a ces hordes sauvages citadines qui n’existent pas dans les campagnes où on a gardé un certain sens de la mesure, une moralité, même si on est pauvre.

Commentaire par briens

Les campagnes pauvres,les paysans se suicident,et oui,à cause de la mondialisation,grâce aux semences importées entre autre par monsanto à un prix largement en dessous du marché local,et de partout dans le monde.

Notre paysannerie detruite par le mondialisme,quatre jours d’autonomie en Ile de France via rungis ,importer le blé pour faire notre pain,quelle honte!

Il ne fallait pas accepter la révolution verte,la mono-culture,les pesticides.

Vous avez « trahis » au nom de l’argent,du libéralisme, à savoir la libre circulation des capitaux,des marchandises et des hommes n’est ce pas.

Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous même.

http://www.dailymotion.com/video/x3s27o_mes-aieux-degenerations_music

Commentaire par Jean!

X Rauffer à raison ..un point c est tout….On va pas commenter eternellement….

Commentaire par carrelli

Bien sur que si que la gauche s’est mobilisée pour faire entrer des immigrés. Elle a créé une clientèle de subventionnés à vie qui votent pour elles dès qu’ils sont naturalisés. Bosvo : ouvrez les yeux ! Arrêtez de ressasser des études faites à Montréal ou à Chicoutimi ou au fin fond de l’Alaska ! Ici on vous parle de ce qui se passe en France.

Commentaire par Chaudard 19

Je découvre les commentaires très honnêtes de Bovso: l’habituelle négation des évidences, cette mise en cause systématique des « classes dominantes » et de leur prétendue morgue à l’égard des CPF….
Sachez qu’à l’occasion de l’agression de mon fils par deux CPF, j’ai été convoqué par la police nationale pour consulter le fichier CANONGE: celui-ci est constitué à plus de 97% de CPF…bizarre non?
plus de 97% des personnes fichées sont de la même origine…et donc moins de 3% pour le reste de la planète. Bovso, ça ne vous interpelle pas ce chiffre?

Commentaire par tubalcain131

Ça donne envie d’aller habiter dans la creuse, pas cher, paisible, les filles doivent pas être bien farouche, une fine tranche de pain avec un peu de saindoux et l’affaire est dans le sac, t’as la route pour toi tout seul, de temps en temps tu croises un indigène ivre mort sur sa charrette à bœufs, juste tu sors du département une fois tous les quinze jours pour te ravitailler dans un carrefour,par contre elles sont en quoi les maisons? Pas en bouse j’espère, je vais aller voir ça sur Le bon coin.fr moi, je cherche une baraque.

Commentaire par Anonyme

Avis aux septiques:
faites le compte.

http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/personnes1.asp?T=R&P=0

Commentaire par BergSteinWitzSkyMann

Monsieur Raufer : JE VOUS AIME !

Commentaire par Aurelius

8 millions de pauvres en France. Combien touchent le RSA? Combien de souchiens veulent faire les sales boulots? Des centaines de milliers d’emplois qui ne sont pas honorés ( batiment, Agriculture….) Combien vivent dans l’assistanat? Allez aux USA, voir ces millions d’Américains qui ont tout perdu, sans couverture sociale , sans parachutes de secours. Ils ne rechignent pas à faire les sales boulots pour survivre car ils n’ont pas le choix. trop de gents diplomés, pas de travail approprié, puis hop, on tombe peu à peu dans la précarité… Des camps de travaux forcés pour chomeurs de longue durée, ce serait plutot pas mal, pour toutes ces larves lobotomisées par des heures de télé réalité.

Commentaire par Anonyme

C’est totalement vrai !

On trouve dans ces contrées des isolés avec 3 vaches pour seule fortune.

Mais ces départements ont des explications à leur taux de crimes extrêmement bas :
* point de promiscuité,
* homogénéité
Et très particulier
* l’esprit vieu-huguenot.
Esprit qui a sauvé l’honneur de la France, en sauvant des juifs par milliers.
Je n’ose même pas imaginer ce qu’ils leurs seraient advenus si ils avaient choisi le refuge dans un département plus « riche » comme le 93 …

Commentaire par dd




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s