French Carcan


Demain on prend la Bastille by Yann
01/10/2010, 02:15
Filed under: L'Apostrophe du moment | Mots-clefs:

30 Juin 1989 – Bernard PIVOT reçoit écrivains et hommes politiques de différentes tendances, pour parler de la commémoration du bicentenaire de la Révolution Française. Pour Jean-Noël JEANNENEY, il s’agit de faire comprendre aux jeunes le prix de la liberté. Il s’accroche assez sérieusement avec Philippe de VILLIERS à propos du sort fait aux Vendéens et contre son accusation de dissimulation de certains évènements. Daniel BEN SAID, Claude MAZAURICH et Gilles LAPOUGE complètent le tableau.

Publicités

6 commentaires so far
Laisser un commentaire

Merci pour cette émission fort intéressante.
Achetez-vous tous ces « Apostrophes » sur le site de l’INA? Si tel est le cas, merci de nous en faire profiter.

Commentaire par Bourguignon

J’adore Furet, un ancien communiste qui vous explique dans son oeuvre magistrale que la Révolution Française s’est fourvoyé à partir de 1793 avec la Terreur et Robespierre. Il fait une distinction grotesque entre la bonne révolution avant 1793 et la mauvaise celle d’après 1793. Ah, que je les aime ces bouffons révolutionnaires venus se mettre au service du veau d’or (je parle même pas de feu Jacques Marseille). Furet avait bien compris qu’il fallait réécrire l’Histoire en faisant croire au peuple qu’il fallait pas tomber dans les errements de 1793, errements qui ont sauvé la France, la République et notre rang dans le monde. T’imagines si ce con de peuple la rejouait façon 1793, les immigrés seraient jetés à la mer ! la France sortirait de l’Europe ! La souveraineté nationale serait rétablie ! Putain, ce con de peuple redeviendra souverain, ça fout les chtons !
Clemenceau avait bien raison d’affirmer que « la Révolution est un bloc, je prends tout ». On ne saurait manquer 1793 sans 1789, 1790, 1791 et 1792.

Commentaire par Jean-Claude Dus

Manque à cet émission l’évocation d’Edmund Burke, qui dès 1790 publie ces « réflexions sur la révolution française » mais également les « considérations sur la France » de Joseph de Maistre, et Maurras et Bernanos et tant d’autres et surtout, surtout, l’inoubliable Pierre Boutang. Pourquoi diable ce dernier n’est pas invité ?

Commentaire par Bellérophon

Jeanneney, Bensaïd, Mazaurich ; Manquement, déni, mensonge, fuite en avant, haine de l’église, du sentiment religieux. Amour immodéré de la liberté d’être SOI. Vanité qu’accompagne tout refus d’un héritage. Table rase d’un passé qui pèse un peu trop sur leurs épaules fragiles, afin d’imaginer plein d’orgueil un avenir mortifère. Les droits de l’homme, ah ah ah, mais quel est cet Homme ? Une abstraction. L’universel ? Pourquoi pas, à condition qu’il provienne d’un approfondissement du particulier c’est-à-dire de l’héritage et de l’expérience. Si humanité il y a, elle est à chercher dans la figure du Christ, plus que dans celle de Robespierre, sans aucun doute, mais là-dessus, pas un mot, pas une larme. Qu’il y eu la pressente nécessité d’une évolution, certes. Mais pas dans cette crispation hystérique que le sacrifice des carmélites n’aura pas suffi à calmer. Et puis quoi messieurs les historiens, vivions-nous dans la barbarie en 1788 ? Et ceci encore, sous l’ancien régime, Jeanneney eu été un de ces noblion issus de la robe, parlant bien et manquant de courage. Mazaurich, le bas-clergé dans toute ça splendeur. Bensaïd, l’éternel agitateur, cathare à ces heures, ou frondeur si la naissance lui en avait donné le rang, mais plus surement un sans-culotte sanguinaire et sûr de son droit. Aujourd’hui en France, pays de bourgeois plus personne ne tient son rang, puisqu’il n’y a plus de rang.

Commentaire par Bellérophon

La révolution française, si l’on compte les guerres anglos/napoléoniennes qui sont une des conséquences, c’est dix millions de morts.

Commentaire par Bellérophon

Contenu effacé !

Désillusion !

Commentaire par Aristarque




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s