French Carcan


Les envahisseurs by Yann
08/02/2011, 22:50
Filed under: Société | Mots-clefs:

Merci à celui qui a sauvé cette vidéo.

Merci à Bivouac-ID

Publicités

24 commentaires so far
Laisser un commentaire

Vous faites vraiment un travail extraordinaire.
Je ne sais pas si ça changera quoi que ce soit, mais « ils » ne pourront pas dire qu’on n’était pas prévenus.
Bravo et merci.

Commentaire par Pakounta

Merci Pakounta. Tu veux pas faire pareil avec la robe des ces imams qu’avec le bikini de Joanne ? Je pense pas que ce soit des vrais blonds eux.

Commentaire par La French Connexion

J’ai une petite collec de founes, pas de zguèges, surtout pas des circoncis en biais aux ciseaux rouillés…
Et sur les films, ça bouge ! Et il y a énormément de tissu à enlever.
L’essentiel, c’est qu’ils ont déjà une tête de noeud…

Commentaire par Pakounta

Sinon, cette image rare explique pourquoi les muses sont nerveux à propos de leurs femmes : ils ont peur qu’on les leur pique.

Commentaire par Pakounta

Excellent clip comme d’habitude.

Commentaire par Antoine

Beuuuah Pakounta, si tu pouvais éviter ce genre d’horreurs sans prévenir…

Le montage est super en tout cas.

Commentaire par QueenAudrey

Carcan confirme son axe pro juif avec le plus de brio de toute la fachosphère….

Commentaire par M...

Lol y’a vraiment beaucoup de musulmans qui lisent ce blog.

Commentaire par Julie

Ci pas possib’ sur le coran d’la mecque !

Commentaire par La French Connexion

C’est quoi le but là? Réveiller les bruleurs d’enturbanés pour les régionales, ou nourrir le conflit de civilisations avec des morceaux choisis de quelques tarés?

En ce qui concerne la polygamie… un homme cherche à tremper le pinceau partout, une femme est focalisée sur les marmots et dispose de l’attirail pour cela, tout le monde y trouve son compte et l’espèce se reproduit. C’est peut être typiquement musulman, mais ce n’est pas moins humain que la monogamie.
Maintenant, de là à dire que je pourrais m’y faire d’un coup d’un seul, il demeure quand même une culture qui ne défend pas le schéma un homme un mini-harem.

Commentaire par Kazim Ihr

Reviens, Pierre Albret !!! La finesse de tes montages nous manque cruellement …

Commentaire par Captain Coconut

Ouuuuuuhhhh, ayez peuuuurrrr, craignez nouuusssss!

Restez sagement chez vous sinon le Croque-Babouche viendra vous manger tout cru!!!!

Euh…Il y a bien écrit le mot intellectuel quelque part sur ce site?
J’espère que le ridicule ne tue pas, sinon, en effet, la France, et bein, elle est déjà mourrue mon pov’ Monsieur!

Merci d’éclairer ainsi l’expression favorite d’Alain Soral, « idiot utile ».

Commentaire par Sébastien

Bravo!
Ca rassure pas mais ça reconforte
Merci pour votre site

Commentaire par Hervé

Très drôle ! Mais il manque quelque chose..
Alien 1 de Ridley Scott est cependant plus remarquable car il va directement à l’essentiel en ne se voilant pas la face (pléonasme): On y voit la femelle envahit se débarrasser de la femelle envahissante.

Commentaire par zefi

l’islam est la + grande secte au monde qui compte le + grand nombre de tarés décervelé au mètre carré, ces gueux n’ont qu’un seul mot d’ordre faire la guerre aux autres religions autres que la leur, et c’est pour ça qu’ils en sont tjrs à vivre comme au moyen âge, et le pire c’est qu’avec le ventre de leurs fatmas ils vont réellement nous envahir et nous détruire LE PEN était un visionnaire hélas ……

Commentaire par Nom de dieu

Vous allez vous lasser de mes compliments, cher French!
Je conseille à ceux qui ne l’aurait pas déjà fait d’acquérir et de lire le Camp des Saints de Jean Raspail. C’est édifiant et visionnaire.
@Nom de Dieu: le Moyen Age européen n’a pas grnad chose à voir avec la société rêvée par les musulmans. Cessez de dévaloriser notre histoire en la comparant à ce qui ne lui ressemble ni de près ni de loin.

Commentaire par Bourguignon

« Le protocole des sages d’Allah »

Hahahaha ridicule. Prenez en de la graine :

« Nous voulons aborder franchement la question islamique car elle est d’une évidente actualité. Quelle sont les options des Européens face à l’arrivée en force de cette religion sur son sol.

Un fait nouveau et ancien

La présence de l’Islam en Europe est une réalité depuis de longs siècles. Les partisans de l’idée d’une “incompatibilité fondamentale” entre Islam et Europe pratiquent un raccourci. L’Islam est présent, par la force des armes puis par adhésion, dans les Balkans et en Russie du Sud depuis des temps anciens. Le raisonnement précité devrait par obligation contraindre les opposants systématiques à l’Islam à proposer le nettoyage ethnique de la Bosnie, de l’Albanie et de 20 millions de musulmans de Russie. Il leur faudrait pour cela attirer vers eux non seulement les européens occidentaux mais aussi Moscou. Or la position russe est claire depuis que Poutine a formulé sa politique de cohabitation pacifique avec les provinces à majorité musulmane. La dernière puissance blanche libre est un allié modéré de l’Islam. Il a détruit les factieux tchétchènes agités par Washington, puis a fait comprendre que cela relevait d’un classique conflit de puissance et non d’une vision du monde. Les mêmes qui accusent Moscou des pires crimes dans le Caucase contre les musulmans, ont créé l’idée du choc des civilisations et le diffusent partout. Moscou a déjoué le piège: la Russie est orthodoxe et fière de l’être, la Russie prétend garder la main mise sur le Caucase, mais la Russie n’a pas pour volonté de sombrer dans le jeu américain du diviser pour régner en se lançant dans une improbable croisade.

Ceci étant dit, il convient de dire que l’Islam a toujours été une force spirituelle désireuse de pénétrer l’Europe, deux fois par les armes et une fois, aujourd’hui, par la démographie. Cette troisième évolution ne saurait être comparée avec les deux précédentes: l’arrivée massive d’immigrés musulmans résulte du seul choix des dirigeants économiques européens, des démocrates et du lobby Juif. Il ne saurait donc être question d’un “complot islamique” contre l’Europe. Tout au plus trouve t’on des dirigeants musulmans qui constatent leur montée en force en Europe et agitent le spectre d’une revanche sur les “occidentaux” suite aux différents conflits perdus par les nations musulmanes face à “l’occident”.

La question de la foi

L’Islam pose aux nationalistes la question de la foi mais aussi la question de la culture. L’Islam en effet est une culture à part entière, une civilisation même, et par cet aspect propose un projet alternatif à la civilisation finissante dite “occidentale”. L’Islam ne veut pas répondre à la marge aux questionnements individuels mais imposer une vision du monde totale qui ne souffre aucune espèce de contestation. Il n’en allait pas différemment en Europe avant l’offensive matérialiste qui a détruit le christianisme. Étonnamment les ennemis de l’Islam, de l’extrême gauche à l’extrême droite, formulent une critique similaire à celle des anti-catholiques du siècle dernier: “obscurantisme”, “intolérance”, “oppression des femmes”, “conservatisme moral”. Le fait que l’aile droite de ce spectre anti-islamique se revendique par moment de la “chrétienté”, bien qu’argumentant son opposition à l’Islam sur les pires poncifs laïcards, suffit à nous faire douter non seulement de la profondeur spirituelle de ces nouveaux “croisés” mais encore à douter de leur cohérence intellectuelle.

Plus globalement l’Islam renvoie l’Europe de l’ouest à son nihilisme démocratique et à son relativisme intégral. Parce que tout vaut tout, la démocratie n’a rien à opposer à la civilisation islamique. Puisque l’Europe suicidaire hait son prestigieux passé et nie ses écrasants succès dans tous les domaines depuis 5 siècles, elle se condamne à se faire dominer par la première force dominatrice et sûr d’elle même venue. Et au final, le Judaïsme est cette force. Concurrencée depuis peu par l’Islam. Une autre force, vigoureusement combattu par les démocrates survit dans l’ombre, le nationalisme.

Les européens de l’ouest refusent catégoriquement de se poser la question de la finalité de leur existence, précisément parce qu’ils adhèrent à l’individualisme démocratique et au consumérisme capitaliste. Y compris au sein de l’extrême droite ou prétendue telle. C’est donc d’abord vers eux que les reproches doivent s’adresser. Doit-on maudire le chat qui rentre par la fenêtre ou l’imbécile qui l’a laissé ouverte ?

Notre rapport à l’Islam

L’Immigration musulmane est une force en Europe. Une force qui progressivement s’implante et devient un troisième acteur après le judéo-démocratisme et le nationalisme. Une force cependant désorganisée, divisée, puisqu’amenée dans les bagages d’immigrés divisés en de nombreuses ethnies et nationalités. Ce statut allogène est clair et net. Mais l’Islam lui n’est pas un élément allogène partout. La distinction est importante et l’on doit faire preuve de mesure sur cette question religieuse.

L’extrême droite sioniste nous propose une lecture anti-musulmane limitative. L’Islam en tant que tel n’est pas plus nocif pour les européens qu’une autre religion. Sa doctrine n’est qu’un christianisme plus monothéiste et intransigeant, plus pratique aussi. Ceux qui critiquent l’Islam en tant que tel, critiquent in fine toute forme de spiritualité refusant de plier devant la prédominance des Droits de l’Homme et du relativisme démocratique. Ils formulent donc inconsciemment des accusations détournées envers le christianisme qui n’a jamais été la religion la plus féministe, ni la plus licencieuse.

C’est aussi oublier que la haine anti-islamique est une position récente, adoptée par le lobby Juif qui s’est associé depuis longtemps à l’empire maçonnique et démocratique américain. Depuis 2001 et les nouvelles priorités stratégiques Juives, la presse a tourné ses canons contre l’Islam. Non pas parce qu’elle s’occupe de religion, mais parce qu’israël fait face à des centaines de millions de musulmans temporairement diminués, que les USA mènent une guerre en Orient qui est devenu de facto la leur et qu’en Europe même l’Islam est la seule force spirituelle qui s’oppose à sa politique de dissolution démocratique. La plupart des agents islamistes sont en réalité des instruments volontaires ou non d’Israël, des USA ou de la Grande Bretagne. Le visage actif de l’Islam guerrier est donc souvent mise en scène par les mêmes qui ont longtemps encadré l’entrée des migrants musulmans en Europe.

Entendre Bernard Henri Lévy fustiger le “fascislamisme” devrait faire douter l’Européen le plus hostile à l’immigration africaine.

Notre position devrait donc être une position simple: distinction entre Islam et immigration. Les Européens doivent repousser l’immigration car elle est une attaque caractérisée de leur espace vital historique. Ils doivent s’attaquer en priorité aux tenants du projet politique sur lequel repose cette immigration. Car il faut toujours se rappeler que l’immigré est utilisé comme masse de manœuvre par nos ennemis intérieurs.

Stratégie

Angela Merkel a tenu le 11 Novembre à répéter les buts de l’Union Européenne: défendre les Droits de l’Homme et le partenariat transatlantique. C’est à dire de faire de l’Europe un Brésil bis inféodé aux Juifs, aux américains à d’obscurs conseils d’administration.

On pourrait longtemps s’imaginer des scénarios confortables ou le manichéisme facilite la réflexion. Mais puisqu’il y a trois acteurs en Europe, le dualisme est par nature devenu impossible. Il faut donc choisir son ennemi: Démocratie capitaliste ou Islam. Précisons tout de suite que certains préfèrent des gens visiblement plus proches d’eux, comme un blanc en costume cravate, parlant un excellent français et amateur de bon vin. Ils oublieront que le même n’hésite pas à négocier l’avenir de ses enfants pour un statut social privilégié dans ce système d’anthropophages. Ce qui signifie qu’un de ces grands bourgeois, à l’image des Barroso, préparent le bûcher final du continent avec un entrain terrifiant. Les immigrés et les musulmans eux sont dépourvus de cette corruption de l’âme. Ils s’implantent honnêtement, c’est à dire au grand jour et sans mentir. L’esprit chevaleresque nous oblige à être loyal avec des colonisateurs jouant franc-jeu.

Notre position est délicate. Car il est difficile de s’opposer à un colon tout en le préférant à ses propres chefs. Mais puisque nos chefs sont ceux qui ont le plus de poids et d’effet sur la destruction de notre continent et de notre avenir, force est de constater que l’urgence n’est pas de s’opposer à l’Islam (de toute façon partiellement européen), mais bel et bien de détruire le processus d’autodestruction en cours dans lequel s’insère un facteur externe, l’immigration. À défaut de s’associer ouvertement à des forces islamiques, une neutralité bien comprise serait la plus appréciable position contre le pouvoir pourri en place aujourd’hui. Nous ne devons pas chercher dans l’Islam une force que nous n’avons pas en nous mêmes, car il serait totalement incapable de fournir à un faible le courage qui lui manque par nature.

C’est au contraire par une revendication assumée des racines chrétiennes traditionnelles de l’Europe, et des traditions préexistantes, que l’on pourra avantageusement manoeuvrer contre notre ennemi. Valoriser dans nos discours les valeurs islamiques qui repoussent nos ennemis est aussi une manière de définir les priorités. Cependant nous renier ne mènerait guère plus loin que de trahir.

Notre ennemi prioritaire est donc bel et bien le système en lui même et son oligarchie. Cette politique nous conduit à une neutralité avec l’Islam et à nous garder de l’attaquer. En revanche, puisque nous critiquons le système et ses processus, l’immigration est très certainement la première conséquence que nous devons combattre en visant ses tenants: Juifs et libéraux.

Sur le plan international, de telles précautions sont naturellement inutiles: nous sommes les soutiens résolus des puissances musulmanes, singulièrement shiites. Nous nuancerons cependant cet appui dans l’aire indienne: en tant qu’indo-européens notre soutien va naturellement à la puissance hindoue.

La défaite

C’est une chose possible dans 40 ans. Il se pourrait en effet un jour que nous n’ayons plus assez de force pour imposer notre volonté. La froide raison nous pousse à dire les choses clairement: nous préférons l’Islam à un Brésil démocratique ou règnerait le Juif. À une condition: que notre orgueil racial soit entretenu partout ou cela est possible. »

Commentaire par youpain au chocolat

Le silence le plus complet se fait autour des nombreuses conversions au christianisme d’anciens musulmans. Ces conversions ont lieu en France, Allemagne, Italie, etc., dans toute l’Europe, mais aussi en Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte, et dans tous les pays musulmans. Il est probable que le silence des médias tient au fait que le coran écrit que ces convertis au christianisme doivent être égorgés. En novlangue, on appelle ces assassinats des « crimes d’honneur ». On peut constater qu’il est interdit d’en parler, cela obligerait de souligner que le coran ordonne d’égorger ces nouveaux chrétiens.

Commentaire par Yvon

Carcan confirme son axe pro juif avec le plus de brio de toute la fachosphère….
Commentaire par M… 11/11/2009 @ 08:40

Ce ne sont pas les juifs qui veulent gouverner la France, l’Europe le monde, reprendre l’Espagne, conquérir Rome, mais bien les musulmans. Trouve des discours aussi vindicatifs de la part des juifs et mets nous ça en ligne, nous en rediscuterons alors. Pour ma part je n’ai jamais vu de juifs prier dans les rues de Paris ou de Nice. Quand à l’accusation de facho, je trouve ça amusant de la part de quelqu’un qui parle d’axe pro juif, dès que l’on critique la position intenable des Mahométans. Et puis comme tu n’es pas à un anachronisme près, en voici un : Ce sont plutôt les djihadistes qui font figure de nazis aujourd’hui, n’est-il pas ?

Commentaire par Bellérophon

ommentaire par youpain au chocolat 14/11/2009 @ 06:43

Quelques analyses pertinentes, d’autres plus douteuses à mon avis.

Je ne suis pas sur que l’Islam soit encore une religion, plutôt une dérive sectaire mais sans aucun doute une culture,et quoi que tu en dises, une culture opposée à l’Europe. l’Islam, n’est pas en guerre contre l’Europe, il l’a toujours été, mais Rome est encore debout,et à sa tête un berger de haut rang, parfaitement conscient de la dictature du relativisme que tu évoques.

Plutôt que la défaite, un autre scénario.

La présence d’un Islam politique sur le sol européen nous oblige à réfléchir sur notre passé chrétien et antique, et à le faire avec tendresse et fierté plutôt que haine de soi et culpabilité. Autour de moi je vois beaucoup de français de souche relever la tête, même si certain rejète encore violemment le passé religieux de la France.

L’Islam selon moi, n’est pas un christianisme un peu plus à cheval sur la question monothéiste comme tu le prétends, mais bien autre chose ; une instrumentalisation efficace d’un substrat biblique et zoroastrien, d’où sa vision manichéenne du monde. En somme, la religion de Mahomet. Si Allah est grand c’est parce que la faiblesse intérieure a besoin d’un Dieu fort et d’une loi forte à laquelle se soumettre. Au Dieu fort des musulmans s’oppose Le Dieu petit des chrétiens, le Dieu d’Amour, puisque « Seul un Dieu faible peut nous porter secours » (Dietrich Bonhoeffer)

Le christianisme est cet « espace de tendresse ou planter la croix » (Pierre Boutang) et c’est la faiblesse du christ qui nous sauve. Ceci, l’Islam d’aujourd’hui ne peut le comprendre. Ni l’Islam, ni la pluriséculaire arrogance du judaïsme, ni enfin le triomphalisme du désir, qui prend si bien forme dans l’individualisme consumériste.
Il se peut donc que les européens se réveillent et comprennent de nouveaux ce qu’il avaient compris.

Le Christianisme c’est implanté en Europe en accueillant les polythéismes qui l’avaient précédés. Le christianisme à été accueilli par ce qu’il a accueilli. Les chevaliers dont tu parles ont le visage de l’orgueil et une soif inextinguible de revanche.

Commentaire par Bellérophon

« Un fait nouveau et ancien

La présence de l’Islam en Europe est une réalité depuis de longs siècles. Les partisans de l’idée d’une “incompatibilité fondamentale” entre Islam et Europe pratiquent un raccourci. L’Islam est présent, par la force des armes puis par adhésion, dans les Balkans et en Russie du Sud depuis des temps anciens. Le raisonnement précité devrait par obligation contraindre les opposants systématiques à l’Islam à proposer le nettoyage ethnique de la Bosnie, de l’Albanie et de 20 millions de musulmans de Russie.  »

Ou comment Moscou s’est fait niquer ? La France est bien différente de ces quelques pays sus-cités, for heureusement.

« La question de la foi

L’Islam pose aux nationalistes la question de la foi mais aussi la question de la culture. L’Islam en effet est une culture à part entière, une civilisation même, et par cet aspect propose un projet alternatif à la civilisation finissante dite “occidentale”. L’Islam ne veut pas répondre à la marge aux questionnements individuels mais imposer une vision du monde totale qui ne souffre aucune espèce de contestation. Il n’en allait pas différemment en Europe avant l’offensive matérialiste qui a détruit le christianisme.  »

Hormis le fait que, au delà de quelques débordements despotiques, le christianisme avait bien appuyé le fait de séparer le spirituel du temporel. Avec l’Islam, ce n’est absolument pas le cas.

« Étonnamment les ennemis de l’Islam, de l’extrême gauche à l’extrême droite, formulent une critique similaire à celle des anti-catholiques du siècle dernier: “obscurantisme”, “intolérance”, “oppression des femmes”, “conservatisme moral”. »

Ce qui est vrai. On peut trouver quelques reproches dans Timothé, mais les Sourates sont la crème de la crème dans cette catégoret… gorie, pardon.

« Le fait que l’aile droite de ce spectre anti-islamique se revendique par moment de la “chrétienté”, bien qu’argumentant son opposition à l’Islam sur les pires poncifs laïcards, suffit à nous faire douter non seulement de la profondeur spirituelle de ces nouveaux “croisés” mais encore à douter de leur cohérence intellectuelle. »

Le FN nouveau se renvediqueq anti-confessionel. Raté.

« Plus globalement l’Islam renvoie l’Europe de l’ouest à son nihilisme démocratique et à son relativisme intégral. Parce que tout vaut tout, la démocratie n’a rien à opposer à la civilisation islamique. Puisque l’Europe suicidaire hait son prestigieux passé et nie ses écrasants succès dans tous les domaines depuis 5 siècles, elle se condamne à se faire dominer par la première force dominatrice et sûr d’elle même venue. Et au final, le Judaïsme est cette force. Concurrencée depuis peu par l’Islam. Une autre force, vigoureusement combattu par les démocrates survit dans l’ombre, le nationalisme. »

Pour embrasser un nihilisme de démocratie litéral. Non merci.

« Les européens de l’ouest refusent catégoriquement de se poser la question de la finalité de leur existence, précisément parce qu’ils adhèrent à l’individualisme démocratique et au consumérisme capitaliste. Y compris au sein de l’extrême droite ou prétendue telle. C’est donc d’abord vers eux que les reproches doivent s’adresser. Doit-on maudire le chat qui rentre par la fenêtre ou l’imbécile qui l’a laissé ouverte ? »

Aux Européens de l’ouest j’oppose les Saoudiens de l’est. Et toc. Oui, nous avons tous le droit aux généralités après tout.
Ne nous inquiétons pas, tous sont ouverts à cette faille.

« Notre rapport à l’Islam

L’Immigration musulmane est une force en Europe. Une force qui progressivement s’implante et devient un troisième acteur après le judéo-démocratisme et le nationalisme. Une force cependant désorganisée, divisée, puisqu’amenée dans les bagages d’immigrés divisés en de nombreuses ethnies et nationalités. Ce statut allogène est clair et net. Mais l’Islam lui n’est pas un élément allogène partout. La distinction est importante et l’on doit faire preuve de mesure sur cette question religieuse. »

Il n’y a pas et jamais eu de judéo-démocratie. Quel est ce concept ridicule ? Et encore moins aujourd’hui.
Si il fallait prendre la France en exemple, le pays perd les quelques bribes de semi-démocratie aliénatoire au fil du temps. En parallèle, on note la montée en puissance des intérêts juifs, la grande majorité raliés aux intérêts d’Israël.
Oui, l’Islam est une force, mais certaines forces ne sont pas forcément positives selon le contexte. Elle représente néanmoins un intérêt, car représentant un certain retour du spirituel et de la modération dans certaines couches populaires. Cela ne touche pas tous les foyers cependant, et n’empêche pas de nombreux jeunes gens, de 15 à 35 ans, d’adopter un mode de vie plus américanisé.

« L’extrême droite sioniste nous propose une lecture anti-musulmane limitative. L’Islam en tant que tel n’est pas plus nocif pour les européens qu’une autre religion. Sa doctrine n’est qu’un christianisme plus monothéiste et intransigeant, plus pratique aussi. Ceux qui critiquent l’Islam en tant que tel, critiquent in fine toute forme de spiritualité refusant de plier devant la prédominance des Droits de l’Homme et du relativisme démocratique. Ils formulent donc inconsciemment des accusations détournées envers le christianisme qui n’a jamais été la religion la plus féministe, ni la plus licencieuse. »

Tiens donc.
L’Islam, encore une fois, repose sur des principes radicalement différents. L’Islam est toujours une force latente qui prendra trop si on lui donne un peu.
Que l’extrême droite sympatise avec les sionistes ne saurait masquer le fait que le coeur de l’Islam renie fondamentalement les frontières et des concepts clef qui constituent notre pays, et ce même avant l’avènement de la république. Culturellement, aussi, ou la position de certains aliments, du rôle de la boisson, la musique ou la dance heurtent nos sensibilités; maintenant, comme toute religion, certaines interprétations sont possibles, avec plus ou moins de succès, de légitimité ou même peut être d’honnêteté.
Le problème ne tient pas dans la diversité, mais l’avancée possible groupée de divers courants, donc pas une variante de l’Islam (même si l’accent est mis sur les Salafistes ou Wahhâbites même par certains médias), mais par l’Islam dans sa globalité, car ses courants majoritaires reconnaissent l’autorité d’héritages liturgiques non-compatibles chez nous. L’emploi quasi exclusif de l’arabe n’aidant pas à l’intégration. Ce sont donc des forces en sommeil, et plus il y en aura, plus leurs prétentions seront affirmées.

De plus il reste une simple donnée, étant que l’on ne veut tout simplement pas d’Islam en France, quelle que soit la forme qu’il emprunte.

Bon je passerai le reste parce que j’ai autre chose à faire.

@Bellérophon

« Ce ne sont pas les juifs qui veulent gouverner la France, l’Europe le monde, reprendre l’Espagne, conquérir Rome, mais bien les musulmans. Trouve des discours aussi vindicatifs de la part des juifs et mets nous ça en ligne, nous en rediscuterons alors.  »

Les Juifs ont leur propre but, et s’allient avec quiconque les aide à obtenir ce qu’ils veulent. Un groupe juif influent a, contrairement à ce que tu penses, une vision très messianique de l’importance d’Israël et de la direction du monde, avec Jérusalem comme capitale mondiale.
D’autres, peut être un poil moins allumés, s’allient avec ou font partie de la haute bourgeoisie qui elle entend bien mettre la main sur le monde entier par le biais d’une centaine ou deux de multinationales hyper-puissantes, privatisant tout ce qui peut l’être. Au final, cette oligarchie et la vision sioniste messianique peuvent très bien oeuvrer main dans la main et mettent aboutir à un projet commun.
Les Muzz dans la rue, ce n’est que le symptôme d’un laissez-faire organisé par la gauche traître mondialiste qui, pour le moment, fait cela car il est nécessaire de déstabiliser un pays en attaquant ses bases et en ordonnant le chaos au sein des couches populaires, pour ne pas éclabousser les hautes instances. Comme le but est la discorde, il leur sera très facile d’organiser des actes terroristes sous fopav et autres troubles afin de générer un conflit civil dans plusieurs pays d’Europe, y compris en France.
Par exemple, si le FN gagne en 2012 (sait on jamais), on verra très bien si le parti a une politique ferme mais visant la paix au sein du pays, ou si il continuera de chauffer les muzz officiellement, tout en les alimentant directement ou non officieusement.

Commentaire par Kazim Ihr

alors comme sa vous étes tous assez fasho !!! bein je sui mort de rire de voir tant de haine, sérieux jveu dire que là c’est sur le net, mais dehors dans la vie de tous les jours vous l’ouvré votre grande gueule ?? jpense que nan !! déchainé vous mais sa sera que dans le monde du net c tout !!!! j’aime les juifs les black les blanc enfin tout se qui n’est pas raciste, parlez des femmes de musulman sa me fais encore + rire sérieux ya que des blanches en club échangiste mais sa c normale ……….. je représise je ne sui pas raciste et en jm’en porte tres bien !!

Commentaire par M Pro

j’oubliais et j’aime dieudonné !! a + peace and love !!!!!

Commentaire par M Pro

Juste un commentaire sur la vidéo : nos envahisseurs ( maghrébins et africains ) ne sont pas venus comme les alliés en 44 ( Overlord ) avec avions, bombardements , et chars d’assaut .
Ils ont été – et sont encore – IMPORTÉS par nos élus . C’est la conséquence de décisions politiques prises et assumés par nos gouvernements successifs . Mais aussi- il faut le dire- par la bêtise et l’angélisme des peuples européens, à toujours revoter pour les mêmes enculés .

Commentaire par arakis4




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s