French Carcan


De Vercingetorix à Sarkozy by Yann
13/02/2011, 21:00
Filed under: Edification nationale | Mots-clefs:

François ASSELINEAU nous propose une passionnante quoique très personnelle conférence sur 1500 ans d’histoire de France. Selon le conférencier, les mêmes lignes de force et les mêmes embuches se seraient perpétuées sous tous les régimes et malgré toutes les révolutions.

Merci à Lucinthesky33

Publicités

27 commentaires so far
Laisser un commentaire

C’est amusant, je regardais cette série de vidéos avant-hier soir, ayant fuit une soirée par trop enfumée. Un ami m’en avait parlé et m’avais fortement conseillé de les regarder.

Mais c’est de la merde. Plus précisément: anachronie la plus totale. Il applique des concepts qui ont à peine deux siècles à toute l’histoire. Le passage sur le Moyen Age vaut son pesant de cacahouètes, la féodalité lui échappe mais alors complètement. Il vante la real politik de De Gaulle ou du roi qui s’est allié avec les musulmans (Louis XIV, si je ne m’abuse), tout en accusant Louis XVI d’être un traître pour avoir voulu sauver la France de la pente néfaste sur laquelle la Révolution l’installait (la France). Mais le comble extrême de la plus dégradante et honteuse propagande est atteint quand il qualifie la Révolution, voire la Commune, à des manifestations de la volonté du peuple français. N’évoquons pas ses délires sur les drapeaux, les royaumes, les empires.

Cet Asselineau est au moins un idiot utile, sinon un escroc. Il me rappelle Marx, qui pour faire triompher ses doctrines malsaines, avait revu et corrigé toute l’histoire en la passant au crible de son historiquement correct. L’histoire est une science, il le rappelle, mais c’est pour mieux la souiller, pour mieux la plier dans ses tours obscènes d’escamoteur. Et au final que fait-il, sinon nous présenter une tradition maçonnique socialo-laïcarde lubrifiée au gaullisme fanatique?

Je hais cette race d’homme.

Cette succession de mensonges, de contre-vérités, d’anachronismes politiques et idéologiques, de honteuse propagande républicano-laïcarde discrédite entièrement Asselineau. Il peut avoir de justes analyses sur quelques sujets absolument contemporains, mais ce sont devenus des lieux communs, des évidences. Et un homme qui crois en un tel tas de merde, s’il sort des vérités, c’est soit par accident, soit car il sert des buts non avouables.

Commentaire par Gotfried

Contrairement à Godfried, je n’ai rien contre les différentes visions que l’on peut avoir de l’Histoire de France (tant qu’on aime la France bien sur parce que « l’idéologie Française » de BHL c’est juste ni fait ni à faire). Récemment la thèse de Zemmour était que la France a manqué son objectif : être la relève de l’Empire Romain. C’est intéressant de voir que celle d’Asselineau lui est complètement opposée : à savoir que pour lui, la France est faites pour être insoumise aux Empires, quelqu’ils soient.

Commentaire par néon violet de bar à pute

Il y a « avoir des visions de l’histoire de France », et « projeter dans l’histoire de France ses délires monomaniaques avec le plus grand mépris pour le plus élémentaire esprit scientifique ». La thèse de Zemmour est tout aussi fallacieuse et idéologiquement orientée que celle d’Asselineau. D’ailleurs, les deux semblent avoir le même problème de kiki tout dur sur cette question impériale/impérialiste. Ils sont tous le deux des reliquats du XIXe siècle, avec leurs théories « volonté de pouvoir » qui ne part pas de la réalité, mais de l’idéologie, à l’aune de laquelle il refont l’histoire dans le sens qui les entends. Cette binarisation idéologique de l’histoire, revue selon un seul axe, une seule thématique, est une abysse sans fond de la pensée. Marx c’était la lutte des classes, eux c’est l’empire, mais au fond c’est le même aveuglement malsain ou hypocrite. Ce ne sont pas des visions de l’histoire, ce sont des projections fictives et mensongères d’une idéologie dans une trame temporelle correspondant à celle de notre histoire.

Commentaire par Gotfried

Ce qui est évident, c’est qu’il file une frousse bleue au FN. :)

Son analyse est bien plus pertinente que celle du FN et c’est le seul homme politique à proposer clairement la sortie pure et simple et l’Union Européenne. C’est d’ailleurs son unique cheval de bataille.

Commentaire par lee ho

Gotfried : qu’on relise l’Histoire sous un axe que l’on choisit pourquoi pas ? Faut il fusiller toute personne qui ne partage pas vos vues sur l’Histoire de France ? Que vous ne soyez pas d’accord soit (on l’a compris et vous vous êtes sûrement dans la vérité cristalline – comme dans les sectes – tant mieux pour vous) mais laissez nous faire un avis avec des thèses qui ont la rigueur de choisir un axe.
Cette rigueur (finalement très scolaire) a aussi les limites de la pensée de système, j’en suis conscient et je le prend tel quel en sachant bien que c’est une « thèse », pas la vérité. Mais qui a la vérité ? Vous ? ben voyons…

Commentaire par néon violet de bar à pute

On peut trouver ce biais insupportable, mais il faut voir d’où vient Asselineau.

Stratégiquement, on n’a pas le luxe de jouer les intransigeants. On n’inverse pas le cours de l’Histoire, et si on prétend le faire, ce n’est pas en restant sur son « quant-à-soi » qu’on y arrivera. C’est chiant, pénible, agaçant, énervant, horripilant, exaspérant, mais c’est comme ça.

Tout ceci n’empêche pas une critique constructive et salutaire, l’un n’empêche pas l’autre, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Sur ce, la nuit porte conseil…

Commentaire par Sébastien

Gotfried, vous êtes dans le vrai.
Ce type n’est pas un idiot, au pire un thuriféraire de la cause laïcarde, un franc-mac pur jus, et un historien bas de gamme pour aculturé en mal d’explication simpliste.
Pour l’alliance avec les ottomans, c’était François premier, pour contrer Charles Quint et son expansion impériale. Alliance obligée mais funeste pour l’Europe.

Commentaire par Bellérophon

Merci à monsieur French Carcan d’essayer de trouver quelques alliés plutôt que de rejeter tout le monde. Changer le monde tout seul…Sacré performance. J’imagine que certains fins analystes enfilent des pyjamas moulants rouges ou bleus la nuit venue comme sur l’image sur la droite de mon écran.

Commentaire par Sébastien

« François ASSELINEAU nous propose une passionnante quoique très personnelle conférence sur 2000 ans d’histoire de France. »

Ca doit être de la bonne celle que vous fournit votre épicier arabe ! L’histoire de France 2000 ans, c’est intéressant quand en l’an 1 de notre ère on ne savait même pas ce qu’étaient les Francs et que la Gaule était pacifiée depuis un demi siècle… Vous en avez encore des comme ça ? Si oui allez-y !

Commentaire par Ordos

Pour faire suite au commentaire de néon violet de bar à pute :

Les thèses de Zemmour et d’Asselineau ne sont pas opposées et incompatibles dans le temps… la France a très bien pu refuser de se soumettre aux empires dans la durée, tout en à certains moments vouloir être la relève de l’Empire romain… d’ailleurs Asselineau évoque bien l’épisode napoléonien et brièvement l’empire colonial en la matière.

Commentaire par Greg Haymes

@ greg : tout à fait d’accord, mais zemmour regrette le temps impérial alors qu’Asselineau le déplore, et leur grille d’analyse s’en ressent par conséquent.

Commentaire par néon violet de bar à pute

La France pourra peut être se refaire une carrière impériale comme siège du Califat Mondial ? Ca au moins c’est possible.

Commentaire par Ordos

Asselineau souffre d’hémiplégie et de schizophrénie.

Mais il a raison sur un point essentiel: on a liquidé la monarchie à cause de ses trahisons successives.
On (l’Histoire) liquidera donc la République pour les mêmes raisons.

Et pour les progressistes, en effet, on ne trouve pas les solutions dans les systèmes passés qui ont démontré leur pouvoir de nuisance, l’Europe étant gouverné, tout de même faut-il le rappeler, par une bande de voyous Réupblicains et Laïcards pur jus.

On peut creuser toujours un peu plus.

La première moitié de la conférence est à peu près tolérable et intéressante, mais dès le cap de 1789 franchi, l’hystérie et l’idôlatrie Gaullienne (Nouveau messie? Nouvelle Pucelle?)l’emporte et devient pénible à suivre, en plus d’être ultra-consensuelle.

De plus, je me demande vraiment ce qu’il a contre les Le Pen, dont il n’a pas été fichu de trouver une seule critique. Le Pen collabo pendant Pétain? Le Pen impérialiste? Le Pen seul soutient de l’Irak en 1991. Il n’a pas attendu DE Villepin (je souligne volontairement ce titre de noblesse non relevé par le laïcard Asselineau).

La liste des omissions et des incohérences est encore longue. L’intérêt d’une conférence comme celle-ci est de permettre de rapprocher progressivement des gens dont les opinions divergentes ont été entretenues à seules fins du « diviser pour régner ». D’où une certaine indulgence de ma part.

Commentaire par Sébastien

Neon, Ordos, Sebastien, d’accord avec vous !

Commentaire par Greg Haymes

@ Greg Haymes, merci. Je suis accordeur de violons à mes heures perdues…

Si je n’arrive pas à écouter des types comme Asselineau, il faudra se taper des Gogolène, Besançenot ou autre troll insupportable de la politique pendant encore des Siècles. Or, vous êtes pas sans savoir que la vie éternelle n’est pas pour demain et je ne pense pas être en mesure de pouvoir faire quoi que se soit de « là-haut ».

Commentaire par Sébastien

@sebastien

En fait, je crois savoir pourquoi il renie les Lepen aussi ostensiblement.

Son cheval de bataille, c’est la sortie de l’Euro, et les seuls sur l’échiquier politique à le proposer, c’est le FN.

Il fait cela, pour éviter d’être étiqueté Lepeniste.

Commentaire par navarok

@ Navarok, c’est bien possible mais c’est lâche. Or, nous n’avons pas besoin de lâches en ce moment mais d’hommes forts.

S’il ne veut pas lâcher son nonosse, c’est qu’il est payé pour produire un faux discours anti-Empire, comme Dupont-Lajoie-Aignan, à mon avis.

Un type comme Asselineau pourrait largement contribuer à faire bouger les lignes s’il se positionnait disons, dans le camp des nationalistes historiques. Les médias le lui reprocheraient, mais enfin, vu son passé « exemplaire », ça ferait réfléchir plus d’une personne! Non???

Commentaire par Sébastien

@Sebastien : Il n’a pas attendu DE Villepin (je souligne volontairement ce titre de noblesse non relevé par le laïcard Asselineau).

Vous n’aviez pas à le faire puisque cela fait tomber votre phrase dans l’erreur. Je vous rappelle que le « de » nobiliaire ne s’ajoute que lorsqu’il est précédé soit du prénom soit d’un titre. Ainsi, vous pouviez écrire : « Il n’a pas attendu Dominique de Villepin » ou alors « il n’a pas attendu le Comte de Villepin. » (je ne sais pas du tout s’il est comte). Ou alors il fallait carrément écrire : « il n’a pas attendu Villepin ».

Vous avez dans votre empressement à vouloir souligner son ascendance aristocratique (est-ce un mal?) commis une grave erreur de grammaire qu’il me fallait corriger.

Pour en terminer avec la particule, il est évident, et même si le contraire existe dans les plus grandes maisons d’édition, que le classement alphabétique sera le « V » et non le « D ».

Voilà j’espère que vous aurez apprécié cette correction grammaticale à sa juste valeur.

Commentaire par Vent Couvert

@navarok

A vrai dire, le seul parti politique français qui propose clairement et simplement la sortie de l’euro ET de l’UE, c’est le parti de François Asselineau, l’UPR. C’est en effet clairement stipuler dans le programme du parti, et il y est même expliquer de quelle manière s’y prendre : en se basant sur l’article 50 du traité de lisbonne.

En revanche, le FN et Marine Lepen ne sont absolument pas précis sur leurs intentions quant à l’UE. Cette dernière a beau faire des sorties bruyantes sur l’UE dans les médias, le programme de son parti (et c’est le seul document qui puisse faire foi) ne stipule pas que le FN milite pour la sortie de l’UE et de l’euro.

De plus, François Asselineau, au vu de son parcours et de son poste actuel (directeur général des finances), a toutes les capacités d’affronter ces problèmes monétaires et économiques de manière sereine et cohérente, ce qui n’est évidemment pas le cas de Marine Lepen (ni de Nicolas Dupont Dupont) qui ridiculise clairement cette position par son manque de compétence en la matière.

On l’a très bien vu lors du débat MLP-Copé, celle-ci était toute gênée lorsqu’il fallait aborder la question du retour au franc.

Je vous invite à venir vous faire une idée par vous-même sur la page facebook de François Asselineau et de son parti (page très active) ainsi que sur leur site internet, dont voici les adresses

http://www.facebook.com/profile.php?id=1010052266#!/upr.francoisasselineau

http://u-p-r.fr/

Commentaire par lee ho

Merci pour cette vidéo.

Commentaire par Maxime

@Lee ho

L’Euro et l’UE posent problème, c’est certain. Mais quitter l’un et l’autre n’est pas une solution, c’est une réaction. Une solution consisterait à se poser la question: « comment prémunir la France de 2011 contre les attaques de ses ennemis? »

Tout comme les attaques ad hominem n’ont aucune portée, l’argument d’autorité (« il a son nom en lettres d’or sur un gros bureau dans une pièce lambrisée ») n’a aucune valeur. Si l’on peut lui concéder une certaine expérience dans le monde économique, on ne peut évidement pas en dire autant pour la politique intérieure et la diplomatie. La faiblesse (pour ne pas dire la fausseté) de ses analyses historiques prouve, du reste, qu’en aucun cas il n’est prêt à être aux manettes.

Tiens, j’y repense juste au passage, le mot Reich a la même racine que Rex et que Rix (de Vercingétorix), et est lié à la notion de chef, tout court. La distinction entre empire et monarchie est artificielle et idéologique. Mais ça, Zemmour comme Asselineau ne le savent pas, tout tournés qu’ils sont vers la Méditerranée, et décidant d’occulter le monde celto-germanique, ou en l’examinant à l’aune de leur pan-méditerranéisme et refusant ses structures culturelles, sociales, conceptuelles propres (ignorance ou mauvaise foi?). Par exemple, la féodalité, fait social hautement celto-germanique, est complètement incompris par Asselineau, qui calque des concepts anachroniques d’intégrité territoriale, de nationalisme, de patriotisme, etc.

Commentaire par Gotfried

Le chapitre 8 de la conférence :

Commentaire par Jordan

Formidable Histoire de France retracée ici par M.Asselineau! Bravo

http://dialectiquelibre.wordpress.com

Commentaire par loiic16

@ Gotfried:
Peux tu apporter plus de détails à ta critique d’Asselineau stp ?

Commentaire par Kazim Ihr

@ Gottfried

Sortir de l’Euro? Pas une solution?

Je ne sais pas si tu sais mais cette monnaie ne nous appartient pas. Cette monnaie appartient à la Banque Européenne de Francfort, qui est une BANQUE PRIVEE résultante d’un consortium bancaire euro-américain.
Oui tu lis bien. Tout comme le dollar (depuis 1913 ou le Franc depuis 1972) l’Euro est une monnaie privé !! Détenue, possédée par un consortium de banques PRIVEES. Oui oui.

Aucune dévaluation possible, aucune maîtrise de la monnaie, pire, c’est l’endettement infini puisque les États ne peuvent émettre de monnaie afin de préserver leurs économies.

Dans un monde aux économies libérales-capitalistes et prédatrice, ne pas détenir sa monnaie est une abdication à sa souveraineté.

La solution évoquée par Asselineau est donc parfaitement valable et à mon avis tout à faite utile. A la condition absolue d’ajoindre à cela une bonne chasse aux juifs, mais celà est une autre histoire.

Heil Hitler!!!

Commentaire par BergSteinWitzSkyMann

Il est évident qu’un retour au franc libre et souverain s’impose, en complément donc d’un gel de la dette due à la loi de 73, de l’abolition de la dite loi, et d’une protection saine aux frontières de la France. Après, l’euro peut toujours demeurer en tant qu’outil.

Commentaire par Kazim Ihr

@ BergSteinWitzSkyMann

Je sais tout cela. Je ne voulais pas dire qu’on ne doit pas sortir de l’Euro, je voulais dire qu’il y a bien plus à faire, que ce n’est qu’un détail du programme de notre libération. Un programme qui pourrait nous mener à recréer une monnaie européenne, mais de manière tout à fait différente. En bref, résumer notre salut à la sortie de l’Euro, ou même en faire l’évènement pivot, est une tromperie aussi vicieuse que celles que nos ennemis nous imposent, pour ainsi dire ça les sert presque, le problème n’étant pas tant l’Euro en lui-même que ceux qui ont voulu qu’il soit tel qu’il est.

@Kazim Ihr

Ma critique d’Asslineau repose sur le fait que pour quiconque a un minimum de culture historique et d’esprit scientifique, la manière dont il présente l’histoire en fait au mieux un crétin ignorant (on pourrait même dire « obscurantiste », c’est à dire baignant avec délectation dans l’ignorance en se convaincant que c’est là l’unique chose à faire), au pire un faussaire et un manipulateur servant plus ou moins consciemment ceux qu’il fait semblant de dénoncer. C’est impossible de reprendre par le menu toutes les distorsions, mensonges et anachronismes qu’il introduit dans l’histoire pour servir sa thèse délirante, mais crois moi, chaque minute il y a de quoi se taper la tête contre les murs, de bout en bout j’ai été atterré. C’est seulement quand on arrive après la 2e GM qu’il commence à moins déconner, et qu’on trouve un peu de validité, mais c’est toujours très partiel, très superficiel, et finalement assez banal.

Par ailleurs, la manière dont il parle du FN le rend hautement suspect. On peut désapprouver un certain nombre de positions du FN, un certain fonctionnement interne, l’aval que prend Marine Le Pen, etc, mais le fait est que c’est le seul parti, à choisir, qui tienne un peu la route. Avec Marine, de moins en moins, mais étant donné que tous les autres sont le système ou marchent pour lui, s’il faut voter, c’est tout au moins le moindre mal. Sauf qu’Asselineau a aussi monté son petit parti, dont le nom contient l’adjectif « républicaine », il veut sa petite clientèle. Mais il ne sert à rien, ou au mieux comme producteur de discours. Politiquement il ne peut pas exister, et il le sait. De Soral ou de Dieudonné, on ne peut pas s’en étonner, ils sont à moitié punks, à moitié gourous, mais de quelqu’un qui se présente comme économiste, comme rationnel et logique, voilà qui est plus surprenant.

On a pas besoin de mec comme ça, aux visées obscures, au discours douteux, aux allégeances incertaines.

Commentaire par Gotfried




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s