French Carcan


Berlin-Vichy-Bretagne by Yann
16/04/2011, 04:00
Filed under: Le doc du moment | Mots-clefs:

C’est un travail inédit que l’on doit à Hubert Béasse et qui porte sur les protections allemandes dont les séparatistes bretons furent les bénéficiaires durant la 2nd guerre mondiale. Dès son accession au pouvoir en 1933, Hitler encouragea toutes les tentatives de déstabilisation à l’encontre de la France en appuyant les revendications des minorités alsaciennes, basques et bretonnes. La même stratégie n’est-elle pas employée aujourd’hui encore par les ennemis de notre pays ?

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKz7XsC%5D

La Case de L’Oncle Doc / France 3 / Hubert Béasse / 09.04.11

Publicités

18 commentaires so far
Laisser un commentaire

« La même stratégie n’est-elle pas employée aujourd’hui encore par les ennemis de notre pays ? »

Bien sûr, les Américains avec nos jeunes de banlieues (Rocaillera Diallo etc..). Ben non j’suis con, les Américains sont officiellement nos amis.

Commentaire par Manelmanel

la france jacobine de vichy niait déjà l’identité , mais la France n’est pas l’hexagone disait Yann Foueré , l’abbé Perrot a été assasiné par les communistes pour y avoir cru.
Nous croyons à notre identité dans notre Europe aux 100 drapeaux qui respecte la France non soumise au magma mondialiste.
Et pour cela , ensemble au combat la croix celtique guidera nos pas!

Commentaire par DAM

Intéressant. Je n’avais pas connaissance de cette petite stratégie allemande, et de ces collaborateurs bretons. La méthode de Laval, de créer conforter officiellement l’identité bretonne tout en adoptant avec ferveur le parti du maréchal est très habile, en plus d’être sage et juste. Personnellement, toute cette histoire ça me rappelle plutôt l’incroyable ascension de Marine Le Pen, qui est critiquée, mais plus censurée par la nomenklatura. Pour moi, c’est qu’elle a fournit des gages sérieux d’allégeance.

La question de la Bretagne est devenue marginale à l’aube du XIXe siècle: elle fait parti du grand combat des identités charnelles contre LES cosmopolitismes, le jacobinisme nationaliste en étant un aussi. On note cependant que la racaille verdo-rougeâtre indépendanto-anarcho-régionaliste est particulièrement utile aux européistes pour faire du tort même au nationalisme raisonné. Mais le vrai danger, c’est la formation et l’utilisation, maintenant quasiment au grand jour, de nervis banlieusards anti-français (mais là pas seulement contre le nationalisme, contre tout ce qui est blanc, chrétien, qui mange du saucisson ou danse la gigue) par le gouvernement américain. Ils avancent leurs pions, et si un pouvoir fort, riche d’hommes comme Papon, ne reprend pas les choses en main, il est à peu près garanti qu’on aura droit à une subversion allogène, paradoxalement selon les programmes établis en URSS pour la conquête révolutionnaire sans guerre conventionnelle.

Bref, on est dans la merde.

Commentaire par Gotfried

Ca n’a pas changé: les services secrets allemands continuent de nos jours la même politique de subvention des mouvements autonomismes et régionalistes à travers l’Europe. L’Allemange soutient et est à l’origine de la plupart des dispositions prises à Bruxelles pour casser les Etats-nations, favoriser les minorités et pousser à la création d’une Europe fédérale.

Lire les travaux de Pierre Hillard. Nombreuses vidéos en lignes. Notamment:

Personne n’est prêt à le croire aujourd’hui mais la France fera certainement de nouveau la guerre à l’Allemagne dans les 200 ans qui viennent.

Commentaire par Adrian

De l’utilité d’avoir un pays=une ethnie. Mais c’est bien parce que le gouvernement central français à toujours chié sur les identités régionales que le séparatisme existe. C’est bien parce qu’il y a eu des génocides culturels qu’il y a place aujourd’hui pour de fortes revendications. Des bretons politiquement soumis, une Bretagne annexée à la France n’aurait pas posé plus de problème que ça si par ailleurs on avait laissé tranquilles la langue et les traditions. L’indépendantisme ne fait pas recette, ça n’intéresse personne d’avoir un président, un parlement, un gouvernement breton. Par contre, après un XXe siècle qui a été celui de l’aliénation par le progrès, la terre revient en force. Face à un mondialisme destructeur, et une France quasiment inexistante, on déploie ses racines là où on s’est planté, on s’attache à sa région, qui est une réalité historique et patrimoniale qui, plus que l’état français en pleine désagrégation, exprime la continuité et la permanence.

Commentaire par Gotfried

« On note cependant que la racaille verdo-rougeâtre indépendanto-anarcho-régionaliste est particulièrement utile aux européistes pour faire du tort même au nationalisme raisonné. Mais le vrai danger, c’est la formation et l’utilisation, maintenant quasiment au grand jour, de nervis banlieusards par le gouvernement américain. »

Commentaire par Gotfried 16/04/2011 @ 23:38 |Modifier

———————————

En effet Got.

Commentaire par Yann

Les allemands ont déployé la même stratégie en Belgique avec les Flamands, en 14-18 puis en 39-45. La différence avec la Bretagne est qu’il n’y a jamais eu d’épuration en Belgique, d’où les scories authentiquement nazies qui perdurent encore dans les divers Vlaams machins.

Commentaire par Anonymouse

« Personne n’est prêt à le croire aujourd’hui mais la France fera certainement de nouveau la guerre à l’Allemagne dans les 200 ans qui viennent. »

S’il s’agissait d’une guerre entre une Allemagne guérie du cosmopolitisme à la république israélo-africaine, ce serait une excellente chose.

Commentaire par Ordos

bonjour,
J’aime la Bretagne pour l’avoir beaucoup cotoye, et j’admire aujourd’hui son patrimoine musical qui ne se tarit pas et reste toujours autant moderne. Je l’aime a ne pas la separer de notre Republique Francaise, alors qu’autrement elle serait livree a une Europe des Regions (ethnies) entre les mains de la Finance Internationale dont le but avere est la division, la morcellisation des Etats. Il est un combat que nous Europeens et Francais en particulier avons a
mettre en evidence c’est celui de l’Irlande du Nord, exploite, depersonnalise par la puissance « tutelaire » anglaise. Personne n’en parle, meme pas nos nationalistes sourcilleux. J’aimerai bien un jour qu’un article lui soit consacre, et savoir ce qu’en pense nos Nationaux integristes.Certains autrefois,Bretons, hommes sinceres, ont vendu leur ame a l’Allemagne, ils ont oublie que traiter avec des nationaux Nazis etaient un non sens, avec de tels individus aucune garantie n’etait possible, si ce n’etait tomber dans la barbarie. Seule une Nation Republicaine avec les defauts que cela comporte ne peut nous entrainer dans des chemins douteux ou l’Ordre a tout prix, l’intolerance et la haine sont le pain quotidien. Alain Monier

Commentaire par Monier alain

La Royauté a garanti un ordre raisonnable pendant des siècles, et sans jamais remettre en cause ou menacer l’essence de la culture bretonne, comme la république maçonnique, jacobine et parisienne l’a fait.

Commentaire par Gotfried

Les phrases creuses se succèdent les unes aux autres dans cette émission. Par exemple dire que « l’indépendance de la Bretagne (fut) un formidable moyen de pression sur Vichy » fait doucement sourire, quand on sait que c’est l’Allemagne nationale-socialiste elle-même qui autorisa la création de Vichy – autorisation qui devait être fatale à l’Allemagne nationale-socialiste, puisque, non seulement Vichy continuait la France juive, mais elle permettait aux « résistants » de s’organiser. Dans l’histoire, ce fut en fait la première fois que les conquérants d’un pays laissèrent une partie du pays conquis aux mains des autochtones.

Pour ce qui est de Hillard, il est hilarant que cet individu n’ait pas compris que les services secrets allemands, depuis 1945, ne sont rien d’autre qu’une officine de la CIA.

Commentaire par Suumcuique

Merci pour cette partie de l’histoire bretonne méconnu.
Permettant de comprendre & défendre sa culture sans s’enfermer dans une haine nationaliste divisant les citoyens.
Je fais tourner…

Commentaire par OlyFree

Et bien, y’en a du blaireau qui se branle sur le jacobinisme génocidaire des cultures régionales. Retournez à l’école bande de cons, ah merde l’école enseigne plus rien. Entre les délires de régionalistes qui s’inventent une culture et une histoire, ceux qui n’apprennent plus l’Histoire de France et la propagande européiste : ça sent le sapin tout ça…

Commentaire par Jean-Claude Dus

bande de petits cons vous n’avez rien compris, ou du moins ne voulez rien comprendre.
Le mouvement du PNB ne faisait rien d’autre que de réagir face à la 3ème république comme nous autres, nationalistes d’aujourd’hui, réagissons face à la 5ème et l' »europe ». Ils ont tout fait pour tuer notre langue et notre culture pendant 40 ans, ça ne vous rappel rien de ce produit aujourd’hui?
Abrutis,
je vous méprise,
AL.

Commentaire par Breiz

bande de petits cons vous n’avez rien compris, ou du moins ne voulez rien comprendre.
Le mouvement du PNB ne faisait rien d’autre que de réagir face à la 3ème république comme nous autres, nationalistes d’aujourd’hui, réagissons face à la 5ème et l’ »europe ». Ils ont tout fait pour tuer notre langue et notre culture pendant 40 ans, ça ne vous rappel rien de ce qui ce produit aujourd’hui?
Abrutis,
je vous méprise,
AL.

Commentaire par Breiz

Sauf qu’il y a différentes manières de lutter contre le système qui nous oppresse, nous exploite, et généralement se dresse contre nous. Il a celle de l’Action Française, des Camelots du Roi, des Croix de Feu, franco-françaises et pour la restauration d’un ordre inspiré de la tradition, et il y a ceux qui, obnubilé par le voisin, oublient que ceux qui les appuient temporairement ne le font pas par conviction, mais par calcul et intérêt transitoire. En gros, pour filer ta comparaison, ce serait comme lutter contre l’UE et la Ve république judéo-maçonnique, mais avec l’appui du FMI, de la CIA et du Mossad.

Bon, j’exagère évidement, le Reich n’aurait jamais milité pour le métissage des bretons et la destruction de l’identité bretonne par devers les indépendantistes, mais il est certain que les revendications autonomistes n’auraient pas été acceptées du Reich, alors qu’elle étaient exploitées contre le gouvernement français pour faire un peu de désordre, pour « avancer des pions ». Ils s’en servaient comme d’idiots utiles, ce qui ne permet pas de remettre en cause leur sincérité, mais plutôt leur lucidité et leur intelligence.

Commentaire par Gotfried

Gotfried (l) love

Commentaire par Jean-Claude Dus

« La même stratégie n’est-elle pas employée aujourd’hui encore par les ennemis de notre pays ? »

La stratégie des nationalistes est effectivement de toujours collaborer avec ceux qui partagent leur idéologie.

Commentaire par Tom




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s