French Carcan


« envoyer un message » by Yann
19/08/2011, 18:22
Filed under: La connerie du moment | Mots-clefs:

La méthode de Charles Bronson face aux gredins multicolores n’est pas dénuée d’un certain charme
agreste et vivifiant.

Death Wish I, II & III / Michael Winner

Publicités

17 commentaires so far
Laisser un commentaire

Il en a quand même raté un.

Commentaire par Bourguignon

Le premier « deathwish » est une reussite (Un peu comme le premier Rambo)…

Les autres…

Commentaire par Nestor Makhno

C’qu’est bien avec Bronson, c’est qui raconte pas sa vie avant de tirer .

Commentaire par Arrakis

Quel talent !

Commentaire par goutemonsaucisson

quel charisme froid ! Le nec plus ultra. Un vrai dandy d’outre tombe.
Mais si le film sortait aujourd’hui, ça serait Charles Bronson vs MRAP LICRA et UEJF.

Commentaire par Mohammed

Comme toujours du bon son en fin de vidéo! A quand une playlist musicale ?

Commentaire par Anonyme

Faut y songer en effet Anonyme.

Commentaire par Yann

Qu’est ce qu’il est fort avec son gros pistolet ! Ça à l’air de vous faire tout chose… Je comprends.

Commentaire par Octavius

paul kersey la legende charles bronson methode a essayer en angleterre

Commentaire par Anonyme

ça soulage, surtout sur fond de jazz funk expérimental !

Commentaire par Fond De Terroir

Charles Bronson serait-il le jumeau maléfique de Xavier Raufer ? Je leur trouve un air de ressemblance.

Commentaire par Colonel Dragasès

li étaint une fois………
dans l’ouest
merci pour ce beau conte de la cité de la violence où le flingueur a tué les 12 salopards ,
ce fut pour moi ce dimanche la grande évasion de contempler le bagarreur apposer le cercle noir sur les 7 mercenaires,
mais cette protection rapprochée n’existe qu’au cinéma alors adieu l’ami et va te perdre dans le soleil rouge des collines de la terreur.,
avec les compliments de DAM.
.

Commentaire par DAM

Death Wish, le film qui fait trembler les intellos de gauche:

« Les quatorze séquences qui précèdent la dernière rencontre entre Paul et les vilains ne sont pas mises en place,
d’abord et avant tout, pour préparer le spectateur à accepter
la tuerie finale. Elles existent pour faire intervenir les forces de
l’ordre, lesquelles, en se lançant à la poursuite du justicier,
font basculer les dernières vingt minutes du film dans le genre
policier. Paul qui joue du revolver pour nettoyer la ville du
banditisme est traqué par la police. En réalité, Paul est un
criminel et la police, en le pourchassant, ne fait que son
travail. Mais, dans l’esprit du spectateur manipulé par le
filmique, tout est faussé. Paul fait le boulot de la police en
flinguant des individus que tout le film s’est évertué à nous
présenter comme des bêtes malfaisantes. Et la police, en se
mettant à la poursuite de Paul et en l’empêchant de jouer son
rôle de justicier, passe du côté des vilains qu’elle se trouve à
protéger. C’est ainsi que la dernière partie de Death Wish est
perçue par le spectateur. Ce qui rend possible cette
perception faussée, c’est bien sûr, toute la structure piégée et
fascinante qui a précédé et que nous avons tenté d’analyser;
c’est également le grand mythe américain de l’initiative privée
en butte aux tracasseries des institutions que Winner réussit,
en finale, à réinstaller dans l’inconscient populaire. À son
insu, le public de Death Wish a participé au rituel du fascisme. »

[« La construction du récit de « Death Wish » et la manipulation du spectateur »] http://www.erudit.org/revue/etudlitt/1980/v13/n1/500513ar.pdf

Commentaire par Anonyme

C’est pas un peu stigmatisant, tout ça ?

La politique de l’inspecteur Harry :

Commentaire par Rosco

Heureusement, il y a des pays multiculturels comme le Brésil pour nous donner l’exemple :

Commentaire par Rosco

Belle moisson !

Dans la même veine : http://www.harrybrownthemovie.com/

Commentaire par titifoso

Charly l’homme providentiel.

Commentaire par Lina




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s