French Carcan


Sarkozy, Kadhafi, Levy and co… by Yann
25/09/2011, 16:25
Filed under: Actu | Mots-clefs:

Marine Le Pen est l’invitée de notre ami Christophe Jakubyszyn qui l’interroge sur la situation en Libye, en Tunisie et en Égypte. En ce qui concerne la crise de la zone euro, Marine Le Pen explique qu’il faut dévaluer pour relancer notre économie, la croissance et l’emploi. Au niveau de la dette, la candidate précise qu’il faut sortir du monopole des marchés pour influer véritablement sur l’économie nationale.

Bourdin 2012 / BFMTV / 25.10.11

Publicités

9 commentaires so far
Laisser un commentaire

« Jakubyszyn », t’as un clavier Qwerty ?

Commentaire par Fond De Terroir

Le clavier «Jakubyszyn », ? Peut-être et-il Azerty !
Mais son logiciel est clair.

Commentaire par René de Sévérac

Il doit rêver d’un ticket d’entrer au dîner du Siècle !

Commentaire par Baudricourt

:)

Commentaire par uUu

Il est insupportable ce Jakouille, il parle plus encore que son invitée, et refuse de la laisser finir ses phrases. Et pourtant, je ne porte pas Marine dans mon coeur.

Celà dit, il a mis le doigts sur une objection très valable, à laquelle elle n’a pas de réponse concrète. C’est le risque d’entrainement de l’inflation à cause de l’augmentation du taux d’intérêt sur la dette actuelle. Car Marine a beau dire qu’elle va redonner du travail aux français, ça ne se fait pas en trois mois. Un mandat de cinq ans ne serait vraiment pas de trop pour entamer la relocalisation industrielle, assainir les finances publiques, faire cesser l’immigration, etc.. Pendant ce temps, les banques, les agences de notation, tout le système financier en général ne restera pas sans rien faire face à un état qui chercher à lui tourner le dos, et à ne plus se laisser tailler dans le gras. La dégradation de la note de la France serait rapide, et la dette actuelle, s’élevant déjà à 1700 milliards d’euros, se verrait appliqué des taux d’intérêts sans cesse croissants.

Une banque nationale prêtant à l’Etat à taux zéro au final arrivera à peine à éponger cette augmentation, et encore, sous condition qu’il y ait de la croissance, et vu l’état du monde, que la finance est en train de détruire, ce n’est pas gagné. Face à une récession mondiale, rembourser la dette avec de l’argent public à taux zéro est clairement une forme d’inflation, même si les quantités prêtées sont raisonnables, et la dévaluation taperait au carreau. Mais la tentation serait grande de profiter de cette aubaine du taux zéro pour essayer de se débarrasser au plus vite de la dette, ce que la finance internationale, vindicative, attendrait avec impatience. Alors on tomberait dans la spirale de l’hyper-inflation, et en six mois le France deviendrait un pays du tiers-monde, à la merci du FMI. Et après nous avoir fait vendre notre patrimoine et spolié nos terres, forcés de tout abandonner au dixième de sa valeur, on vivrait de rognures de patates, entre deux coups de latte dans la gueule.

On est déjà pris jusqu’au nombril dans un broyeur à viande, il est un peu tard pour se réveiller. Sans oublier qu’après ces problèmes avec la finance mondiale, viens le problème démographique sur notre propre sol: le remplacement de population.

Commentaire par Gotfried

@gotfried, de toute manière je suis persuadé que l’euro est déjà mort. en fait il avait en lui le gène qui allait le tuer dès sa naissance. tu ne peux économiquement pas faire marcher des voitures différentes avec le même carburant, et crois moi nous n’avons pas la capacité des allemands.
je ressens malheureusement dans tes mots l’impact de la propagande médiatique : « on ne peux pas vivre en autarcie avec notre petite monnaie ». mais Marine a raison, 95% des pays vivent avec la leur et les anglais sont en train de dévaluer à mort pour relancer leur activité économique. si l’euro marchait si bien que ça nous n’en serions pas là aujourdhui. moi j’en tire la conclusion logique: si ça ne marche pas il faut arreter. ce n’est pas de la propagande politique, c’est simplement du bon sens.
partir de l’euro voire de l’europe pourquoi pas; mais pour mieux reconstruire. une europe respectueuse des peuples et de leurs identités, une europe qui harmonise progressivement ses législations fiscales et sociales avant d’entamer l’étape suivante et non l’inverse où un Euro ne serait qu’un moyen et non une finalité. ces abrutis d’européistes convaincus ont brisé par leur incompétence et leur jusqu’auboutisme un projet formidable. c’est une bonne leçon pour l’avenir. ne jamais faire les choses sans la volonté des peuples.

Commentaire par leblogdelhommelibre

Ca commence à être franchement pénible ce journalisme d’accusation face à un candidat hors système. Elle ne peut même pas en placer une!

Commentaire par Antoine

@Gotfriend

« Celà dit, il a mis le doigts sur une objection très valable, à laquelle elle n’a pas de réponse concrète. C’est le risque d’entrainement de l’inflation à cause de l’augmentation du taux d’intérêt sur la dette actuelle. Car Marine a beau dire qu’elle va redonner du travail aux français, ça ne se fait pas en trois mois. »

Le parti nazi a pourtant bien réussi, le temps de la création d’une monnaie nationale saine et équilibrée.

Commentaire par Kazim Ihr

Marine doit rencontrer Ron Paul. Lui il est pour la disparition de la FED. Alors pourquoi pas la même chose en France? La disparition de la Banque de France par exemple puisqu’elle est privée donc frauduleusement gérée.

Commentaire par dcembre




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s