French Carcan


Quand les cons sont braves by Yann
30/10/2011, 20:00
Filed under: Société | Mots-clefs:

Notre ami songwriter Christophe Hondelatte invite le philosophe de télévision Vincent Cespedes, l’éditorialiste faussaire Joseph Macé-Scaron et le jeune pigiste Jean-Christophe Buisson à se plaindre des commémorations qui entourent le trentenaire de la mort de Georges Brassens. Dans un réflexe communautariste assez risible, le tatoué Scaron dit préférer Charles Trénet, Cespedes quant à lui, estime que l’on ferait mieux de s’attarder sur les chanteurs vivants, et le benêt du Figaro pointe courageusement l’attitude attentiste de Brassens durant la collaboration…

On Refait Le Monde / RTL / 28.10.11

Publicités

17 commentaires so far
Laisser un commentaire

Tout est dit dans l’incipit… Ces commentateurs me foutent la haine.Les deux oncles a toujours été l’une de mes chansons préférées de Brassens. C’est sur que c’est moins radiogénique que Les copains d’abord. J’ai vu le film hommage sur lui diffusé sur France Télévision, c’était vraiment pitoyable de nullité.

A la limite, je préférerai encore qu’il soit mis au banc de la sphère politico-intello-médiatique parisienne, comme Céline, de sorte à ce que toute cette engeance ne puisse plus s’en revendiquer hypocritement. A ce sujet, il est très amusant de voir sur le profil facebook de Jean Sarkozy que figure parmi les livres préférés du blondinet « voyage au bout de la nuit ». Il n’a pas du saisir que le livre de Céline était un brûlot à destination des gens de son espèce.

Commentaire par mohawk

@Mohawk Nicolas Sarkozy lui même est un grand « fan » du voyage au bout de la nuit… Je me demande ce qu’il doit penser de la phrase de Céline qui dit à peu près que « quand on vous sollicite pour quelque chose c’est que vous êtes sur le point de vous faire enfler » Quand je le vois solliciter des millions de français en leur parlant de République irréprochable et d’une France juste pour se faire élire.. Ce doit être un grand cynique ce petit bonhomme !

Commentaire par Anonyme

Laurent Gerra se fout de la gueule de ce genre de crétin

http://www.rtl.fr/emission/laurent-gerra?date=28%2F10%2F2011

Commentaire par symmaque

Le problème c’est que mourir pour des idées, c’est exactement ce qui caractérise l’être humain par rapport aux espèces animales. L’esprit humain est reptilien pour une certaine part et on oublie trop souvent qu’il est capable d’être ignoble. C’est pourquoi les guerres sont violentes. Et hélas, il n’y a aucun moyen de s’y soustraire. La position de Brassens n’est pas naturelle.

Commentaire par Vent Couvert

Que Macé-Scaron préfère Trénet, cela n’a rien d’étonnant. Une manifestation communautariste gay assurément.

Commentaire par koltchak91120

On touche le fond… pour moi qui ai 42 ans, je pensais que Brassens était un type qui faisait l’unanimité ou provoquait en tous cas peu de haine à part pour son antimilitarisme. voir qu’aujourd’hui des gens qui se revendiquent de la gôôôche et du progrès le conchient prouve combien cette France n’est décidément plus la mienne !
quant à la chanson, elle renvoie dos à dos tommies et teutons comme le grand Marcel Aymé dans l’immense Uranus ! ou Céline dans Bagatelles…

Commentaire par xavier

…de plus, inviter Macé-scaron après les turpitudes qui viennent d’être révélés sur lui (et qui elles seules ont permis de porter à ma connaissance l’existence de cet homme jusque là inconnu pour moi) m’inquiète. Les personnages publics n’auraient ils désormais plus aucun devoir d’exemplarité ? Ou est-ce par pur cynisme qu’on donne l’antenne à quelqu’un pris la main dans le pot de confiottes ?!

Commentaire par xavier

moi ça me ravit de ne pas être d’accord avec les bobos !

Commentaire par Anonyme

Qu’un plagiaire éhonté comme Maçon-Scaré (?) puisse continuer à donner son avis partout, à exhiber sa gueule de collabo partout, montre l’état lamentable de décrépitude morale dans lequel est plongé la France, que je n’arrive plus à aimer. (A noter que dans cette émission de et pour beaufs ravis sévit un autre plagiaire bien connu, Poivre, dont on se demande comment il fait, après toutes ses turpitudes journalistiques et littéraires, pour avoir ses entrées partout).

Commentaire par Manelmanel

« est plongée la France ».

Commentaire par Manelmanel

« Quand on est con, on est… »

Commentaire par Fond De Terroir

Tu peux virer le commentaire où j’ai laissé mon email apparent ?
(quand je suis con, je suis…)

Commentaire par Fond De Terroir

Quel crédit donner à la diarrhée verbale du philosophe système Cespedes qui apparemment ne connait rien à l’œuvre de Brassens? Comparer Brassens à Trenet qui furent deux géants n’a pas de sens, Brassens était avant tout un poète Trenet était avant tout un musicien! Considérant que Brassens avait un père sétois et une mère napolitaine fut un exemple d’intégration car peu gens surent mieux que lui, surent mettre en musique la pensée du peuple français, au sortir de la guerre. Dire qu’on parle trop de Brassens est quasi indécent mais j’imagine que c’est parce que ses chansons reflètent tellement l’esprit français, que cela en devientt gênant pour tous lèches cul du système, qui ne jurent que la sous culture importée des USA! Cespedes est à la philosophie ce que Lady Gaga est à l’Opéra…

Commentaire par Alain

Cette chanson représente Brassens, je ne vois pas pourquoi elle lui ferait du tort, il est toujours resté fidèle à ses idées qu’on soit d’accord avec lui ou non, il reste l’un des plus grands chanteurs Français… Et qu’on le célèbre encore longtemps car je m’en lasserais jamais!

Commentaire par belgarath123

Contre les Cons Merci FrenchCarcan !

Commentaire par Anonyme

Moi, tout ce qui est chanson française me répugne. C’est de la merde. Passé comme présent. Celà dit, je ne vois en rien en quoi cette chanson serait compromettante pour Brassens. Il a toujours été un antimilitariste plus que fervent, et à son époque, la guerre la plus marquante, bah c’était quand même la 2eGM. Normal qu’il dénonce les deux partis qui ont importé dans le monde des idées la guerre en France. Effectivement, si même le pacifisme aveugle de Brassens est dénoncé par les bobos, c’est que le monde change, et que tout ce qui est « guerre du Bien », « guerre pour le Bien », « guerre humanitaire »est en train de gagner une dangereuse légitimité auprès des « élites » (bon, Cespédès et Massé-Scaron, on a plutôt à faire à la lie de l’élite) de plus en plus déconnectés.

Commentaire par Gotfried

C’est drôle plus l’horizon de la guerre s’éloigne et moins il y a de pacifiste. La guerre, lui, il a bien été forcé de s’y coltiner. Et juste 20 ans après avoir vu un paysan sur deux se faire déchiqueter. Cet anarco-pacifisme d’après-guerre souvent plus un masque pour gérer un retour à la vie normale après des années de sacrifice je le comprends assez bien. D’autant plus qu’ils se sont pris une branlée monumentale… Difficile à assumer autrement qu’en rejetant tout en bloc.
« Vive la patrie n°1, à mort la patrie n°2 ! » ca doit plus marcher pareil.
Bref j’aurai tjrs plus de tendresse pour un ex-prisonnier même capitulard que pour un Massé-Sacron, malgré tous ses tatouages, ces polos Fred Perry et ces heures en salle, pour qui la guerre c’est un concept, une histoire de principe.

Commentaire par -do_ob-




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s