French Carcan


12 balles dans la peau pour Pierre Laval by Yann
05/11/2011, 16:30
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

Fusillé le 15 octobre 1945 dans la cour de la prison de Fresnes, le socialiste Pierre Laval reste dans la mémoire collective comme la figure la plus emblématique de la collaboration. Il fut celui qui, en 1942, exprima à la radio son souhait de voir triompher l’Allemagne nazie pour préserver l’Europe du bolchevisme. La trajectoire de Pierre Laval n’est sans doute pas aussi linéaire que semblerait l’indiquer son exécrable réputation…

Yves Boisset / France 3 / 2009

Publicités


Voyage au bout de Céline by Yann
15/10/2011, 10:00
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

On s’accorde à considérer l’oeuvre littéraire de Louis-Ferdinand Destouches, dit « Céline », comme l’une des plus importantes du XXe siècle. Mais, si celle-ci est reconnue, l’homme continue d’être détesté. Figure schizophrénique partagée entre « le bon docteur des pauvres » et l’écrivain condamné à mort pour trahison, Céline incarne les deux faces de son siècle. Il fut à la fois le grand révolutionnaire du langage et de la narration, le vecteur d’une idéologie sulfureuse et le témoin privilégié des bassesses et des grandeurs de l’âme humaine.

Jean-Baptiste Péretié / France 5 / 23.06.11



7/22 by titifoso
06/09/2011, 22:35
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

Trois jours seulement après les attentats de Norvège, le site terrorisme.net produisait une étude brillante et exhaustive des mobiles idéologiques du tueur blond, ses références et modèles, sa stratégie politique prophétique autoréalisatrice, ses contradictions, tâtonnements et mutations… et son modus operandi enfin, patient et minutieux, retracé par les 1500 pages de son autofiction, petit manuel de résistance armée à l’usage des honnêtes gens…
Un article passionnant que nous reproduisons ici in extenso.

Attentats en Norvège: idéologie et motivations du terroriste

« Néo-nazi »? « Chrétien fondamentaliste »? Ce sont certaines des étiquettes qui ont été appliquées à l’auteur des dévastateurs attentats commis en Norvège le vendredi 22 juillet 2011. Mais ni l’une ni l’autre de ces désignations ne sont adéquates: grâce aux documents rédigés par Anders Behring Breivik, nous pouvons nous faire une idée plus précise de cet homme aux convictions d’extrême-droite (il se décrit lui-même comme « conservateur »), anti-musulman, pro-israélien, franc-maçon et « chrétien culturel ». Et, surtout, un homme à deux visages, jusque dans sa propre mouvance politique.

Grâce aux nouveaux outils de communication qu’offre Internet, nous avons accès à deux sources pour cerner les convictions d’Anders Behring Breivik (né en 1979). D’une part, les commentaires qu’il a publiés sur le site norvégien Document.no: les responsables de ce site ont rassemblé en un seul document tous les messages de Breivik. D’autre part, le manifeste qu’il a envoyé à des milliers de correspondants juste avant de commettre les attentats, un volumineux document rédigé en anglais et qui circule maintenant largement.

Dans ses messages sur Document.no, Breivik présente une face strictement politique: aucun appel à la violence. En revanche, le manifeste, intitulé 2083. A European Declaration of Independence, présente de façon élaborée un projet de terrorisme et de prise du pouvoir par la force. Breivik était parvenu à maintenir une image publique qui ne permettait pas de soupçonner ce qu’il allait préparer. Et cela relevait chez lui d’une démarche mûrement réfléchie: il lui fallait à tout prix éviter, jusqu’au jour fatidique, d’attirer l’attention des services de sécurité. Nous ne trouvons donc pas ici face à une personne qui aurait subitement décidé de choisir la violence par suite d’un événement personnel, mais bien d’une stratégie de dissimulation découlant des contraintes d’un combat clandestin.

Nous allons commencer par la « face publique », c’est-à-dire par le message politique diffusé par Breivik sur le site Document.no. Car, la violence en moins, ce message se situe en continuité par rapport à ce qu’il nous dit dans son manifeste. Breivik est convaincu que l’on ne peut tout dire à un large public, mais qu’il faut aider les éléments plus modérés à prendre conscience des dangers et de la nécessité d’une réaction.
Selon la notice de Wikipedia à son sujet (le manque de temps au moment de la préparation de cet article ne nous permet pas d’aller chercher de plus amples renseignements sur ce point), Document.no a commencé en janvier 2003 comme un blogue, mais est devenu de plus en plus un journal en ligne. Ses orientations sont critiques envers l’immigration et l’islam, et pro-israéliennes. Le site s’efforce d’offrir un contrepoids aux opinions exprimées dans les médias dominants.

Les commentaires postés par Anders Breivik sur le site Document.no vont de septembre 2009 à octobre 2010, avec une activité particulièrement intense en 2009. Il s’y présente comme un entrepreneur qui a réussi: il aurait gagné son premier million à l’âge de 24 ans (1 million de couronnes norvégiennes représentent au cours actuel environ 125’000 €) et déclare avoir de nombreux amis qui ont eu du succès dans leurs entreprises, notamment dans le domaine de réseaux sociaux. Dans le manifeste que nous analyserons plus loin, il déclare avoir gagné 4 millions de couronnes entre 2002 et 2006. Il n’a probablement pas été un businessman aussi brillant qu’il voudrait le faire croire — mais l’enquête le dira bientôt: en tout cas, Breivik ne se sent manifestement pas dans la peau d’un loser, ou ne veut pas se présenter comme tel. Il écrit en 2009 avoir gagné assez d’argent pour se consacrer pleinement à ses activités politiques.

Sur le plan religieux, il est protestant, baptisé et confirmé à 15 ans « de sa propre volonté », mais l’Eglise est devenue une « plaisanterie », avec « des prêtres en jeans qui manifestent pour la Palestine et des églises qui ressemblent à des centres commerciaux à l’architecture minimaliste ». Il souhaite une conversion collective de l’Eglise protestante au catholicisme. En attendant, lors des élections ecclésiastiques, il vote pour les candidats les plus conservateurs.

Il développe une critique sans concession du multiculturalisme et de l’immigration extra-européenne (réfugiés). L’islam et la menace présentée par celui-ci le préoccupent spécialement. Certes, il admet que la majorité des musulmans, des nazis ou des marxistes, sont « modérés », mais à travers de tels parallèles, il entend aussi montrer qu’il n’y a pas plus de sens à parler de « musulmans modérés » que de « nazis modérés »: ils restent des musulmans et des nazis. Il adhère aux thèses selon lesquels il y aurait dans tout musulman, même modéré, un dangereux musulman radical en puissance. Toutes les idéologies de haine devraient être traitées également, et l’islam est la plus meurtrière en nombre de victimes.

A ses yeux, la coexistence avec les musulmans ne peut conduire qu’au djihad sous toutes ses formes, y compris démographiques (croissance de la population musulmane en Europe). Les événements survenus dans des banlieues françaises viennent confirmer ses vues. Il évoque la création d’un nombre croissant de zones sous contrôle musulman dans les pays européens, y compris la Norvège, mais beaucoup plus en France, zones où les non-musulmans ne peuvent pénétrer sans risque.

Il brosse un tableau angoissant des progrès de l’islam sur sol européen. Il présente le développement de la présence musulmane en Norvège comme un grave danger, avec de plus en plus de Norvégiens qui quittent les quartiers Est d’Oslo pour cette raison. Il estime aussi que des centaines de jeunes Norvégiens se sont suicidés ces 15 dernières années en raison de la terreur psychologique, des attaques, des vols et des viols commis par de jeunes musulmans.

Si l’Europe se trouve dans une telle situation, estime Breivik, c’est aussi en raison de développements internes: l’Europe a perdu la guerre froide dès les années 1950, en laissant des marxistes et antinationalistes accéder à des positions de pouvoir et investir le monde de l’enseignement. Sous couvert de droits de l’homme, les marxistes culturels s’efforcent depuis plus de 40 ans d’écraser la tradition, la culture et l’identité européennes ainsi que la souveraineté des nations. Après la 2e guerre mondiale, il aurait fallu emprisonner tous les nazis et tous les marxistes, et l’on n’en serait pas arrivé là, estime-t-il. « Si nous parvenons à sauver l’Occident avant qu’il ne soit trop tard, je doute qu’un futur régime patriotique commette la même erreur. » Cette phrase est sans doute l’une des très rares allusions directes, sur Document.no, à l’instauration d’un système autoritaire envisagée de façon détaillée par Breivik dans son manifeste 2083. De toute façon, ses textes en ligne laissent entendre qu’il se situe dans la perspective d’un combat politique et culturel de longue haleine: Il entrevoit un changement de régime en Europe à l’horizon des 70 prochaines années — cela explique le choix de la date dont il a fait le titre de son manifeste.

Lire la suite



Le Président by Yann
04/09/2011, 17:18
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

A l’instar de Nicolas Sarkozy, Georges Pompidou, marionnette de l’oligarchie bancaire, fut un homme foncièrement néfaste pour la France. Mais sa classe, sa culture et sa francité nous feraient presque regretter sa manière si délicate de nous la mettre en profondeur…

[blip.tv http://blip.tv/play/AYK43UAC width= »480″ height= »390″]

Hommage au président Georges Pompidou diffusé par la télévision publique un an après sa mort, (version restaurée par nos soins, le montage initial étant passablement foireux).



Le cas kissinger by Yann
25/08/2011, 17:00
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

Henry Kissinger, magicien de la diplomatie ou criminel de guerre ?

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKlk3EC%5D

Alex Gibney & Eugene Jarecki / Arte / 2002



Itinéraire d’un homme d’ordre by Yann
17/04/2011, 05:15
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

Le procès de Maurice Papon, très tardif, fut le plus long de l’après-guerre. Les audiences durèrent six mois et sa condamnation en 1998 pour complicité de crimes contre l’Humanité fut le point final de la très longue carrière de ce haut fonctionnaire qui traversa quatre régimes différents, de l’Occupation à la décolonisation pour terminer ministre de Valéry Giscard.

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKz6lAC%5D

Infrarouge / France 2 / Emmanuel Hamon & Marc Olivier Baruch / 14.04.2011



Berlin-Vichy-Bretagne by Yann
16/04/2011, 04:00
Filed under: Le doc du moment | Mots-clés:

C’est un travail inédit que l’on doit à Hubert Béasse et qui porte sur les protections allemandes dont les séparatistes bretons furent les bénéficiaires durant la 2nd guerre mondiale. Dès son accession au pouvoir en 1933, Hitler encouragea toutes les tentatives de déstabilisation à l’encontre de la France en appuyant les revendications des minorités alsaciennes, basques et bretonnes. La même stratégie n’est-elle pas employée aujourd’hui encore par les ennemis de notre pays ?

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKz7XsC%5D

La Case de L’Oncle Doc / France 3 / Hubert Béasse / 09.04.11