French Carcan


Marine Le Pen face à Yvette Horner by Yann
15/02/2011, 01:00
Filed under: Actu | Mots-clefs:

Vous savez que je suis de parti pris, mais force est de reconnaitre que Marine Le Pen à littéralement explosé notre ami révolutionnaire Jean-Luc Mélenchon lors du sympathique débat organisé par Jean-Jacques Bourdin dans l’optique de la Présidentielle 2012. Nous saluons l’esprit démocratique de la présidente du Front National qui accepte avec magnanimité l’idée d’une confrontation avec un leader qui ne représente que 3 ou 4% des intentions de vote.

BFM TV / Bourdin Info / 14.02.11

Publicités

18 commentaires so far
Laisser un commentaire

Sacré Mélan, il nous ressort sa bonne mélasse franc mac laïcarde gauchiste jusqu’à la caricature: solutionnons le problème de l’immigration en donnant des papiers aux sans papiers.

Mélanchon: agent écossais.

Commentaire par anusideral

Je suis d’accord. Je pensais Mélanchon meilleur. Comme quoi le jeu d’acteur a ses limites.
Il confirme que les pires intégristes sont les laïcards. Parler de haine de Marine Le Pen quand la haine démoniaque et réellement démente de Mélanchon transparait malgré ses techniques de vieux routard de la politique. Il me fout les choquottes ce type.

Commentaire par Sébastien

Marine veut mener sa stratégie jusqu’au bout.Après être devenue plus républicaine,plus laïcarde et plus démocrate que les tenants du système,elle tente d’être maintenant plus à gauche que les gauchistes.Faut pas s’étonner que Holleindre ait claqué la porte…
Je n’aime pas Mélenchon,c’est peu de le dire,mais force est de constater qu’il maîtrise ses sujets.Ce n’est pas la besancenouille,c’est un vrai gauchiste qui connaît ses classiques.
La seule contre-attaque valable aurait été de lui rappeler gentiment que le libéralisme,c’est la liberté de circulation des biens ET des personnes,et que de fait,on ne peut pas se prétendre anti-système en ne s’opposant qu’a l’un des deux,puis s’arrêter la dessus.
Parcqu’il la voyait venir,la Marine avec son histoire de clandos utilisés par le grand Kapital pour faire baisser les salaires.D’où sa réponse: »régularisons-les tous! »
A première vue,il a raison.Un immigré en situation régulière sera assujetti au code du travail,donc ne fera pas concurrence au nationaux.
Les mélenchons se foutent éperdument par qui sera peuplé le pays,du moment que « ça tourne »,on change de peuple si besoin.
En restant sur le terrain de la gauche,lui balancer alors que les enfants d’immigrés extra-européens constituent le Lumpenprolétariat qui,gavé d’aides sociales et vivant d’expédients,se foutent de condition ouvrière et lui est en définitive nuisible en servant d’idiot utile au grand Kapital.Le poids financier de ce lumpenprolétariat sur le système social justifiera la destitution de ce dernier par le Kapital…
Faut pas déconner,on s’en sort plus.Sur le terrain « lutte des classes » face à Mélenchon,ce n’est pas Marine,mais Soral qu’il faut sortir.

Commentaire par Dédé

Marine Lepen commence moins bien ce face à face mais très vite Mélenchon montre ses limites, et quand elle le place face à ses décisions catastrophiques (Maastricht, rester ministre de l’Etat) il est réduit a quia.
Je n’aimais pas beaucoup l’arrogance de ce pseudo-Marat, maintenant je le trouve simplement pitoyable (dire qu’il appellerait à voter DSK…)

Commentaire par trop franc

A vrai dire, je me méfie de l’une comme de l’autre.

Mélanche affiche ses couleurs: rouge caillé-marron caca. Sans vergogne, il compare les traditionnalistes de St Nicolas du Chardonnet aux occupations des rues des Poissoniers, Myrha, et autres. Quand à ses « solutions » pour les travailleurs clandestins (qui ne restent qu’une minorité au sein des clandestins, femmes et enfants ne travaillant pas), est-il besoin de revenir dessus? Face à la recrudescence des vols, abolissons la propriété privé, pendant qu’on y est.

Mais Marine n’est pas énormément plus crédible. Penser qu’on peut sortir de l’Euro et de l’UE comme ça, c’est faire preuve de la plus puérile naïveté. Tout cela a été imposé par des personnes qui y avaient intérêt, et elles existent toujours, elles sont même plus puissantes que jamais, puisqu’elles ont profité de la situation par eux suscitée. Tant qu’on cachera aux français et aux électeurs cette réalité, en vendant des discours simplistes, on ne pourra pas amené à la prise de conscience nécessaire pour ouvrir la voie aux mesures qui s’imposent. Pour faire simple, nos ennemis profitent de notre désunion, des dissidences, et des faiblesses. Ces méthodes de subversion ont raison de n’importe quel régime « ouvert » et démocratique. Ce qu’il faut commencer par fermer, ce sont les esprits, qui ont été rendus perméables comme un cheval de Troie permet l’entrée en douce des ennemis au coeur de la plus forte place.

Sans quoi, à quoi assistera-t-on (en cas de victoire de Marine et si elle applique, au moins dans les grande lignes, son programme économique)? A une révolution dirigée par des meneurs aux ordres de l’extérieur, qui balayera le gouvernement dans des circonstances telles que n’importe quoi pourra venir après, mais tout au profit de nos ennemis, intérieurs comme extérieurs. Cela sera couplé à une pression internationale (économique, financière, diplomatique, boycott pur et simple) qui rendrait impossible la survie du pays sous un gouvernement réfractaire. Ce sont là des évidences.

Annoncer la sortie de l’Euro, c’est un hochet. Le problème ne vient pas de l’Euro, mais du pouvoir plus que jamais d’actualité de ceux qui avaient intérêt à la voir imposé. C’est contre ceux-là qu’il faut mettre en garde, et mener une guerre sans merci. Une guerre de propagande. Une guerre pour qu’ils soient montrés du doigts, haïs, que l’opinion en vienne à exiger leur spoliation et leur mort. Mais ils ont bien verrouillé le système, ils contrôlent les médias, de sorte que ceux qui portent ce message sont éliminés. Le choix de Marine a été de se taire là-dessus (si encore elle est honnête et sincère, mais je suis loin d’en être convaincu), pour sortir des hochets sans portée, des charrues avant les boeufs. Ses solutions n’en sont pas, seulement des pis aller pour se faire élire sur un programme inapplicable, ou qui ne mène à rien, puisque le système et la méthode de l’ennemi restent épargné.

Marine joue à un jeu bien trouble, selon moi. Son discours plaît, car il finit enfin par trancher avec les conneries dont on nous abreuve habituellement, mais idéologiquement ça ne mène nul part. Politiquement, ça risque de bien la servir elle, par contre. Personnellement, je suis persuadé que les circonstances sont telles qu’au lieu de dédiaboliser le discours, on pourrait au contraire le durcir. On dit que ça n’a pas marché avec Le Pen père, mais jamais, de son temps, il n’y a eu un tel dégoût envers les dirigeants, une telle crainte pour le futur, et des sondages annonçant que 59% des français trouvent qu’il y a trop d’immigrés en France. Ce sont des axes à exploiter, il faut créer une excitation, un emportement, faire, maintenant qu’ils ont crié au loup pendant 40 ans, du véritable populisme. Ce n’est pas une Marine qu’il nous faut, c’est un Degrelle.

Commentaire par Gotfried

« Ce n’est pas une Marine qu’il nous faut, c’est un Degrelle »
…Sauf qu’on est en démocratie.On ne vote pas pour un Degrelle,tout simplement,on ne peut pas.

« Sans quoi, à quoi assistera-t-on (en cas de victoire de Marine…A une révolution dirigée par des meneurs aux ordres de l’extérieur… »
Parce que vous pensez qu’un Degrelle,parvenu au pouvoir avec un coup d’état,on le laisserait peinard?
On fait de la politique avec la réalité.Marine,c’est pas grand chose,mais c’est quand même une petite quenelle au système,voire une porte d’entrée pour autre chose,peut-être…

Commentaire par Dédé

Autant je me fous de Marine Le Pen et des intrigues internes aux FN, autant quand je lis des trucs du niveau de « l’heure est favorable à un Léon Degrelle », je comprend vraiment à quelle point la droite nationaliste française est la plus conne d’Europe, si ce n’est du monde.

Aucun sens politique, aucune intelligence, totalement déconnecté de la réalité, comme si la défaite et la posture d’éternels victimes du système étaient inscrit dans les gênes des nationalistes français.

Tu parles de Marine Le Pen « dirigé par l’étranger », mais c’est vrai que Degrelle lui était totalement indépendant et nationaliste belge (haha).

Léon Degrelle: le loser mythomane intégrale, qui n’a jamais rien produit comme concept politique, tellement incompétent qu’il embarrassait les Nazis, au point que la seul utilité qu’ils ont finit par lui trouver, fut de l’envoyer au casse pipe sur le front de l’est, lui et les rares gens qui n’avaient pas fuit son délire.

Voila, et c’est « ça » le modèle à suivre de certain nationalistes français en 2010.

Pendant ce temps, partout en Europe, le nationalisme moderne fait son chemin (Suisse, Suède, Danmark, Hollande, Italie, etc.). Ha mais j’oubliais, ils sont tous atlanto-sionistes!

Commentaire par anusideral

Marine, c’est plutôt la quenelle du système. De toutes les façons, elle ne sera pas élue en 2012, mais arrivé au second tour, elle fera gagner la « gauche », en l’espèce DSK. Sinon, elle ne serait simplement pas dans les médias! Elle est traitée avec bien trop de considération pour être une ennemie du système. Quand le système veut étouffer un opposant, il ne l’affronte pas, il le relègue dans la quasi-clandestinité.

Vous invoquez la « réalité », « être réaliste », concept vague mais commode de compromission absolue, dont il faut lire en sous-titre: « on accepte tout le mal qui nous a été fait et la voie qui a été tracée pour nous par nos ennemis, seulement on le fait en râlant ». La laïcité, les droits de l’homme, le Grand Remplacement, une conception superficielle de l’Europe, à tout cela il faudrait dire: « Amen, on est moderne! »

Ca sent le sapin votre réalisme et votre modernité!

Pourquoi je donnais Degrelle en exemple? Car il avait un idéal politique, une véritable « volonté de pouvoir », et qu’il s’est construit sans l’aide du système. Par ailleurs, en se penchant sur les années 30, on réalise qu’alors est née une idée de l’Europe, mais une idée toute différente, grandiose, constructive. Mais des nationalismes étroits, mesquins, instrumentalisés par des personnes bien plus ingénieuses, ont détruit ce projet-là d’Europe unie. Cette Europe ne se serait pas fait dans la joie, le calme, et la bonne humeur, certes, mais la France elle-même, c’est le cadavre des régions, des identités locales. Au fond, si on est nationaliste, français ou autre, il faut aller au bout du découplement des entités de vie, de culture et d’identité, et des entités de pouvoir.

Il faut être pour l’Europe, mais une Europe telle que l’auraient bâtie les « anti-communistes » (et anti-socialistes) des années 30, c’est à dire respectueuse des traditions (non progressiste), plutôt inspirée par l’Eglise et notamment sa doctrine sociale, mais dotée de capacités fascistes et totalitaires pour régler les problèmes (opposants subversifs, indésirables de toutes natures, etc). Une sorte d’Union Soviétique dans les moyens, mais de droite, traditionnaliste (au sens large), anti-mondialiste et anti-progressiste.

Cela est possible. Cela est souhaitable. Cela est nécessaire. Et non pas au travers de ces « droites nationalistes modernes » adoubées du système dans l’ombre, ou en tout cas gérés par le système comme une centaine de cow-boys s’amuse avec un cheval sauvage, mais de mouvements indépendants, producteurs de discours, de concepts, de visions, d’idéaux, plutôt que de partis politiques quémandant de la légitimité. Et comme Degrelle tenait ses meetings, Internet permet que ces discours soient entendus, que ces concepts soient intégrés, que ces visions motivent, que ces idéaux subjuguent. La gué-guerre politique est un leurre du système, qui sait parfaitement que c’est en s’attaquant aux mentalités et aux valeurs qu’il s’est imposé, sans quoi politiquement il aurait été inexorablement rejeté, et conservé impuissant. C’est la guerre pour les coeurs et les esprits qu’il faut lancer, si tard soit-il.

Commentaire par Gotfried

On a pas du voir le même débat. C’était équilibré et la cacophonie régnait. Le Pen n’avait pas grand chose à dire si ce n’est « ma pauv’ dame, c’était mieux avant ! ». Mélenchon s’écoute parler, ces deux oiseaux là étant finalement très parisiens à se croire au centre du monde. Ils ne comprennent rien aux enjeux internationaux, ne pigent rien à ce début de XXIème siècle. Enfin.

Je ne vois aucun problème à ce que la poissonnière tabagique soit élue (elle ne le sera jamais sur son seul nom): en trois mois, les autres reviennent pour éviter le naufrage intégral. Enfin elle est forte sur un truc, elle est encore plus archéo que le PCF, ce qui tout de même relève de l’exploit. Voir les Français se pamer devant ces clowns montrent l’état de délabrement culturel, intellectuel, moral et politique de ce pauvre pays.

Commentaire par Ordos

Je te sens courroucé Ordos.

Commentaire par Yann

Mélenchon ou Mélanchon?

Commentaire par Vent Couvert

Votre titre m’as fait explosé de rire :-) Bravo !

Commentaire par Mohamed

Ce genre de débat, c’est quand même très con et manipulateur ! Qu’est-ce qui est sensé en sortir ? L’électeur FN de base va se dire « J’ai vu le débat, Mélenchon m’a convaincu ! Je vais voter pour lui ! ». Idem, qui imagine le militant « Front de Gauche » se dire « Ouah, j’avais pas réalisé, mais Marine, j’adhère ! ». Ca peut le faire sur quelques centaines d’individus, et encore !

Bref, on y apprend quoi ? Que l’extrême-droite et l’extrême-gauche ne sont pas d’accord ? Génial ! J’aurais pas cru !

Un vrai débat, ce serait en réalité Mélenchon face à DSK. Se serait Le Pen face à Sarkozy. Les indécisions du 1er tour se font là.

Il y a très peu de gens qui hésitent entre Mélenchon et Le Pen. En revanche, y en a un paquet qui hésite entre Mélenchon et DSK (ou Aubry) et un paquet qui hésite entre Sarkozy et Le Pen.

Et ce sont ces « indécis » là qui feront bouger l’élection ! Pas la centaine de zozos qui « hésitent » entre Le Pen et Mélenchon !

Mais ces débats là, on ne les voit pas sur BFM !

Commentaire par Stev

J’ai bien du mal à me trouver un consensus avec les divers commentaires ici, et globalement, ce qu’il en resort c’est qu’il n’y a rien de potable.
Toutefois, je commence vraiment à avoir une certaine crainte, celle de LMP servant de tremplin à DSK.
Je parais du principe que MLP allait tenter de rentrer dans le système pour ensuite y mettre le boxon intégral. Pourtant, autour de moi, j’ai foutu un froid avec mon intention de voter FN. C’est très mal vu, et certains se sont résolus à voter DSK car il est qualifié pour sortir la France du merdier me disaient-ils, grosso modo. Et ce même après insistance pour savoir que ces gens savaient réellement de DSK.
C’est étrange, il existe bel et bien un dossier DSK qui pourrait facilement le discréditer en un rector verso A4 à balancer dans les boites aux lettres, et pourtant… les gens ont peur de la pression sociale et sont ignorants à un point, c’est affolant.
Alors que j’attends toujours MLP pour sortir le gros calibre, il semble qu’elle soit en réalité complètement incapable de trancher et de tuer ses contradicteurs à la jouet verbale.
Ceci dit, je suis encore réservé, car stratégiquement, c’est lorsque la campagne de 2012 tournera à plein pôt que MLP aura une fenêtre de tir. Si elle s’enflamme maintenant, elle gâche tout, reçoit à peine d’audience et se fera tranquillement mais sûrement écarter par le système.
Donc j’ai mes craintes, et je ne suis pas pleinement satisfait par le FN sauce MLP (rapprochement vers les communautaires, sous la houlette des apôtres de la shounia), mais je lui laisse le bénéfice du doute, car au final, il en reste qu’il s’agit quand même du FN, seul grand parti ayant eu les yeux ouverts tout ce temps, avec plus ou moins de succès.
Donc j’attends la campagne présidentielle avec impatience.
De toute façon, quoiqu’il arrive, il faut aussi annoncer la couleur, et clairement se prononcer pour plus de démocratie (sans pour autant vouloir plus de laïcité). Donc elle devra insister sur la proportionelle, et même envisager de parler de démocratie bcp plus directe, d’une manière ou d’une autre, en pointant du doigt les échecs répétés des républiques jusqu’à présent, et surtout du mal inhérent à un model représentatif d’autant plus facile à corrompre que le pouvoir est concentré dans les mains de peu de gens.
Ah, aussi, j’aimerais bien voir quelqu’un incendier les parasites parvenus du CSA.

Commentaire par Kazim Ihr

Le pire est que Mélénchon ressemble à 2 gouttes d’eau à mon Pater ! ….

sinon je suis sur à 75% que Marine sera présente au Second Tour …. car après avoir trusté un million de voix à l’électorat populaire frontiste en 2007 …. Nicolas Sarkozy devait appliquer un politique dur vis a vis de la délinquance …. résultat 6 mois plus tard des émeutes ont eu lieu à Villiers Le Bel ….

Si l’on ajoute à cela l’émergence du site Fdesouche ( qui est paradoxalement un site de qualité mais aussi un véritable défouloir ou les les commentaires les plus haineux sont tolérés ) qui est le premier site politique de France …. l’on doit affirmer qu’un 21 Avril à l’Envers est plus que probable .

Mohamed

Commentaire par Mohamed

La musique officiel des meeting de Jean Luc Mélenchon pour sa campagne présidentielle de 2012

Commentaire par Mohamed

Vraiment, j’ai apprécié le débat Mélenchon-Le Pen avec respect et courtoisie. Bien sur, en politique, c’est un combat perpetuel et il faut savoir convaincre et ce n’est pas évident. Alors,chacun apporte ses arguments et pour que ce soit crédible, il faut etre brut, direct et un franc-parler. C’est se que j’admire entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Le vrai visage de la politique en France c’est vraiment eux deux. Surtout la politique c’est surtout pas le pays des bisounours. Bon courrage.

Commentaire par Anonyme

C’est bien Georges MARCHAIS qui disait qu’il fallait garder nos frontières, et qui était contre la légalisation de la drogue. Mais il n’a jamais été taxé de raciste. Au lieu d’inventer des aides depuis plusieurs années, tel que le rmi ou le rsa, il aurait été plus intelligent de donner du travail à tous les chomeurs, en France, pour vivre dignement. Au lieu de cela, bref, c’est le monde à l’envers.

Commentaire par républica




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s